NoCopy.net

Chacun a-t-il le droit de penser ce qu'il veut ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< S'engager, est-ce perdre ou affirmer sa liber ... Est-il contradictoire d'affirmer qu'il faut c ... >>


Partager

Chacun a-t-il le droit de penser ce qu'il veut ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Chacun a-t-il le droit de penser ce qu'il veut ?



Publié le : 1/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Chacun a-t-il le droit de penser ce qu'il veut ?
Zoom

La pensée a-t-elle un droit à la différence ? Est-ce que chaque homme a la possibilité de penser ce qu'il veut, indépendamment de ce que pense son voisin, ou sa communauté ? Dans les faits, ne doit-on pas obéir à des lois, à des contraintes, tout en pensant que l'on voudrait ne pas avoir à le faire ? Ou doit-il y avoir une adhésion de la pensée ? Étant entendu qu'on laisse un peu de côté la question de ce qui est, de fait, impensable (comment penser l'infini par exemple, ou le néant ?), comment une société pourrait-elle nous interdire de penser ce qu'on veut ? Elle peut tout au plus nous interdire de l'exprimer, ou alors il faudra nous lobotomiser. Justement la pensée semble être le lieu de la plus totale liberté : celui où la volonté ne rencontre pas d'obstacle extérieur. La censure ne peut pas nous interdire de penser ce qu'on veut. Par rapport à quoi alors définir cette "liberté" de penser ? Comment faire pour que la liberté de penser ne soit pas simplement penser n'importe quoi ? Que peut-on appeler penser en droit ? Si on ne peut pas limiter la pensée de l'extérieur, peut-on s'imposer des limites morales ou rationnelles ? Ne doit-on pas s'empêcher certaines pensées ? Est-il possible de poser des limites ou des conditions qui donneraient un contenu à la liberté de penser, pour qu'elle ne soit pas simplement la liberté négative de penser n'importe quoi ?


 

  • [I. La liberté de penser consiste à penser ce que l'on veut]

 

 

  • [II. La liberté de penser ne peut pas se réduire à penser ce que l'on veut]

 

 

  • [III. La liberté de penser est pourtant nécessaire]

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Chacun a-t-il le droit de penser ce qu'il veut ? Corrigé de 2357 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Chacun a-t-il le droit de penser ce qu'il veut ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • danielbej-276475 (Hors-ligne), le 26/04/2016 é 26H16.
  • maurine23-228924 (Hors-ligne), le 24/09/2014 é 24H15.
  • lune-242442 (Hors-ligne), le 23/09/2014 é 23H08.
  • elise37300-217877 (Hors-ligne), le 31/10/2013 é 31H17.
  • ml-217344 (Hors-ligne), le 29/10/2013 é 29H10.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Chacun a-t-il le droit de penser ce qu'il veut ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit