Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, « À une passante »

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'Engagement, le paradoxe de la morale chez ... Germain NOUVEAU, Valentines, « Dernier madri ... >>
Partager

Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, « À une passante »

Littérature

Aperçu du corrigé : Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, « À une passante »



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 28/2/2008 -Format: Document en format FLASH protégé

	Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, « À une passante »
Zoom

La rue assourdissante autour de moi hurlait. Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse, Une femme passa, d'une main fastueuse Soulevant, balançant le feston et l'ourlet ;




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, « À une passante »	Corrigé de 1922 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, « À une passante » " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Comme il y a déjà longtemps qu’elle a disparu ! » Baudelaire a choisi de ne pas décrire les mêmes parties du corps de la jeune femme dans les deux poèmes car il ne souhaite pas faire ressentir les mêmes sensations à travers ceux-ci. Dans « A une passante », ce sont les faits et gestes qui sont décrits au vers 4 : « Soulevant, balançant le feston et l’ourlet ». Dans « Le désir de peindre », c’est tout le visage que décrit Baudelaire de la ligne 17 à la ligne 21 : « Dans son petit front habitent la volonté tenace et l’amour de la proie. Cependant, au vas de ce visage inquiétant, où des narines mobiles aspirent l’inconnu et l’impossible, éclate, avec une grâce inexprimable, le rire d’une grande bouche, rouge et blanche, et délicieuse, qui fait rêver au miracle d’une superbe fleur éclose dans un terrain volcanique ». Le contexte est également différent dans chacun des poèmes.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Une femme passa, d'une main fastueuse Soulevant, balançant le feston et l'ourlet (...), BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, Tableaux parisiens, «à une passante».

Ajouté par webmaster

«-(Cythère) Belle île aux myrtes verts, pleine de fleurs écloses,, BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, XVI.

Ajouté par webmaster

Et d'étranges fleurs sur des étagères (...), BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, La mort, CXXI.

Ajouté par webmaster

Et serrant sur leur flanc, ainsi que des reliques, Un petit sac brodé de fleurs ou de rébus (...), BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, «Les petites vieilles».

Ajouté par webmaster

(...) tu foulais, monté sur une douce ânesse, Des chemins tout jonchés de fleurs et de rameaux (...), BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, Révolte, CXVIII.

Ajouté par webmaster

(-Celui) Qui plane sur la vie, et comprend sans effort Le langage des fleurs et des choses muettes!, BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, Spleen et Idéal, III.

Ajouté par webmaster

Et son crâne, de fleurs artistement coiffé, Oscille mollement sur ses frêles vertèbres., BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, «Tableaux parisiens», XCVII.

Ajouté par webmaster

Quelle est cette île triste et noire? - C'est Cythère, Nous dit-on, un pays fameux dans les chansons., BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, «Fleurs du mal», CXVI.

Ajouté par webmaster

-La Passante de Baudelaire, c'est toi. -L'extravagant qui voit dans ton oeil -la douceur qui fascine ou le plaisir qui tue, ce devrait être Vadim (...) ou Frankenheimer qui t'a prise dans le film de la Metro-Goldwyn-Mayer, -Grand Prix, pour faire de toi la girl-friend du pilote de course automobile Antonio Sabato., P. GUTH, Lettre ouverte aux idoles, F. Hardy, p. 61.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, « À une passante »

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature