Charles Baudelaire - Les Fleurs du Mal - Spleen LXXV

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LA VIOLENCE Fiche de lecture: Huis Clos de Jean Paul Sart ... >>
Partager

Charles Baudelaire - Les Fleurs du Mal - Spleen LXXV

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : Charles Baudelaire - Les Fleurs du Mal - Spleen LXXV



Publié le : 20/7/2010 -Format: Document en format FLASH protégé

Charles Baudelaire - Les Fleurs du Mal - Spleen LXXV
Zoom

 

I. Situation


Premier des 4 spleen Extrait de Spleen et Idéal
Spleen en Grec: rate (foie) : anciennes croyances selon lesquelles la mélancolie provient de la sécrétion de bile noire, par la rate. P. Baudelaire, Spleen est une aliénation du poète dans son propre génie

II. Introduction


Forme stricte (au contraire des autres “spleen”)
Description de l’environnement mais aussi utilisation de la première personne
Tout est hanté par le mal d’être:
Explication linéaire

III. Etude

1. Premier Quatrain
Description de la ville
· Pluviôse
mois hivernal du calendrier révolutionnaire
diérèse: lourdeur: évoque donc à la fois pluie, froid et révolution à mort
ce mot, personnifié, est “irrité” contre la ville : vengeance, punition de « Pluviose » sur la ville
· La ville
sentiment d’angoisse qui vient de conscience de “mortalité”
devient une sensation physique de humidité et de froid
mortalité emphatisé par “...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Charles Baudelaire - Les Fleurs du Mal - Spleen LXXV" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Comme il y a déjà longtemps qu’elle a disparu ! » Baudelaire a choisi de ne pas décrire les mêmes parties du corps de la jeune femme dans les deux poèmes car il ne souhaite pas faire ressentir les mêmes sensations à travers ceux-ci. Dans « A une passante », ce sont les faits et gestes qui sont décrits au vers 4 : « Soulevant, balançant le feston et l’ourlet ». Dans « Le désir de peindre », c’est tout le visage que décrit Baudelaire de la ligne 17 à la ligne 21 : « Dans son petit front habitent la volonté tenace et l’amour de la proie. Cependant, au vas de ce visage inquiétant, où des narines mobiles aspirent l’inconnu et l’impossible, éclate, avec une grâce inexprimable, le rire d’une grande bouche, rouge et blanche, et délicieuse, qui fait rêver au miracle d’une superbe fleur éclose dans un terrain volcanique ». Le contexte est également différent dans chacun des poèmes.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Le bourdon se lamente, et la bûche enfumée Accompagne en fausset la pendule enrhumée., BAUDELAIRE, les Fleurs du mal., Spleen et Idéal, LXXV.

Ajouté par webmaster

Le beau valet de coeur et la dame de pique Causent sinistrement de leurs amours défunts., BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, «Spleen et idéal», LXXV.

Ajouté par webmaster

-(Pluviôse) De son urne à grands flots verse un froid ténébreux Aux pâles habitants du voisin cimetière Et la mortalité sur les faubourgs brumeux., BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, «Spleen et idéal», LXXV.

Ajouté par webmaster

Pluviôse, irrité contre la ville entière, De son urne à grands flots verse un froid ténébreux Aux pâles habitants du voisin cimetière., BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, «Spleen et Idéal», LXXV.

Ajouté par webmaster

(...) cette sorte de curiosité maladive et nerveuse qui amène après un grand incendie les malheureux sinistrés, ruinés et sans asile, sur les décombres de leur maison. Alphonse DAUDET, le Nabab, XVIII.+Héritage fatal d'une vieille hydropique, Le beau valet de coeur et le valet de pique Causent sinistrement de leurs amours défunts., BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, Spleen et Idéal, LXXV.

Ajouté par webmaster

Rien n'égale en longueur les boiteuses journées (...), BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, «Spleen et Idéal», Spleen.

Ajouté par webmaster

(-Celui) Qui plane sur la vie, et comprend sans effort Le langage des fleurs et des choses muettes!, BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, Spleen et Idéal, III.

Ajouté par webmaster

Ces malédictions, ces blasphèmes, ces plaintes (...), BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, «Spleen et idéal», VI.

Ajouté par webmaster

Et des esclaves nus, tout imprégnés d'odeurs (...), BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, «Spleen et idéal», XII.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Charles Baudelaire - Les Fleurs du Mal - Spleen LXXV

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo