NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Correspondances, Les Fleurs du Mal, Baudelair ... L'APOSTROPHE >>


Partager

Charles BAUDELAIRE : Hymne à la beauté

Littérature

Aperçu du corrigé : Charles BAUDELAIRE : Hymne à la beauté



document rémunéré

Document transmis par : Maeec17262


Publié le : 16/9/2006 -Format: Document en format FLASH protégé

Charles BAUDELAIRE : Hymne à la beauté
Zoom

Ce poème se prête aisément à l'organisation d'un commentaire composé ou à la pratique de la lecture méthodique : les aspects dominants de sa thématique sont en effet faciles à distinguer les uns des autres, et à traiter par études synthétiques successives. Trois points ressortent clairement :

  1.  
    1. UNE CÉLÉBRATION DE LA FEMME

    2. L'AMBIVALENCE DE LA BEAUTÉ.

    3. L'ATTITUDE DU POETE.



Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
 Ô Beauté ! ton regard, infernal et divin,
 Verse confusément le bienfait et le crime,
 Et l'on peut pour cela te comparer au vin.
 
 Tu contiens dans ton oeil le couchant et l'aurore ;
 Tu répands des parfums comme un soir orageux ;
 Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore
 Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.
 
 Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres ?
 Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien ;
 Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,
 Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.
 
 Tu marches sur des morts, Beauté, dont tu te moques ;
 De tes bijoux l'Horreur n'est pas le moins charmant,
 Et le Meurtre, parmi tes plus chères breloques,
 Sur ton ventre orgueilleux danse amoureusement.
 
 L'éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
 Crépite, flambe et dit : Bénissons ce flambeau !
 L'amoureux pantelant incliné sur sa belle
 A l'air d'un moribond caressant son tombeau.
 
 Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,
 Ô Beauté ! monstre énorme, effrayant, ingénu !
 Si ton oeil, ton souris, ton pied, m'ouvrent la porte
 D'un Infini que j'aime et n'ai jamais connu ?
 
 De Satan ou de Dieu, qu'importe ? Ange ou Sirène,
 Qu'importe, si tu rends, - fée aux yeux de velours,
 Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine ! -
 L'univers moins hideux et les instants moins lourds ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4255 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Charles BAUDELAIRE : Hymne à la beauté" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • barreaux (Hors-ligne), le 04/12/2010 à 04H02.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    .2 Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme, O Beauté? ton regard, infernal et divin Verse confusément le bienfait et le crime (...) Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe, O Beauté! monstre énorme, effrayant, ingénu! Si ton oeil, ton souris, ton pied, m'ouvrent la porte D'un Infini que j'aime et n'ai jamais connu., BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, XXI, «Hymne à la Beauté». Cf. aussi «La Beauté», -Ibid., XVII.

    Ajouté par webmaster

    Ce roman -(Mademoiselle de Maupin), ce conte, ce tableau, cette rêverie continuée avec l'obstination d'un peintre, cette espèce d'hymne à la Beauté, avait surtout ce grand résultat d'établir définitivement la condition génératrice des oeuvres d'art, c'est-à-dire l'amour exclusif du Beau, -l'Idée fixe., BAUDELAIRE, l'Art romantique, Th. Gautier (1859), III.

    Ajouté par webmaster

    Peu à peu, son humeur voyageuse l'entraîna vers des mondes de beauté plus mystérieux. Charles Baudelaire, Curiosités esthétiques ? L'Art romantique et autres ?uvres critiques, Gallica

    Ajouté par webmaster

    Peu à peu, son humeur voyageuse l'entraîna vers des mondes de beauté plus mystérieux. Charles Baudelaire, Curiosités esthétiques ? L'Art romantique et autres ?uvres critiques, Gallica

    Ajouté par webmaster

    L'Hymne cessa, et l'office du soir se termina par une grande fanfare de flûtes et de trompettes., BAUDELAIRE, le Jeune Enchanteur, -in Appendice, Pl., p. 1311.

    Ajouté par webmaster

    Le Bellagio ne sera peut-être pas son investissement le plus rentable, mais qu'importe, ce sera son hymne à la beauté du monde, sa réplique au mauvais goût, au toc et au clinquant. Jean Beaunoyer, Dans les coulisses du Cirque du Soleil, Québec Amérique

    Ajouté par webmaster

    à la vue d'un petit temple (...) le pilote sonna de la trompette, et à ce signal l'équipage entonna l'hymne à la déesse protectrice de l'Attique : «Écoute-nous, aimable Minerve! (...)», BAUDELAIRE, le Jeune Enchanteur, Appendice, Pl., p. 1310.

    Ajouté par webmaster

    La beauté du jour est comme une beauté blonde qui a plus de brillant; mais la beauté de la nuit est une beauté brune qui est plus touchante (...), FONTENELLE, Entretiens sur la pluralité des mondes, Premier soir.

    Ajouté par webmaster

    Dans les jeunes femmes, la beauté supplée à l'esprit. Dans les vieilles, l'esprit supplée à la beauté. Mes Pensées Montesquieu, Charles de Secondat, baron de

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédente

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast littérature