Charles le Téméraire (1433 - 1477) - La fin du rêve d'une Bourgogne entre la France et l'Allemagne

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Couronnement de Charlemagne (25 décembre 800) ... Louis IX dit Saint Louis (1214 - 1270) - succ ... >>
Partager

Charles le Téméraire (1433 - 1477) - La fin du rêve d'une Bourgogne entre la France et l'Allemagne

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Charles le Téméraire (1433 - 1477) - La fin du rêve d'une Bourgogne entre la France et l'Allemagne



Format: Document en format FLASH protégé

Charles le Téméraire (1433 - 1477) - La fin du rêve d'une Bourgogne entre la France et l'Allemagne
Zoom

Charles le Téméraire, héritier de la Bourgogne de Philippe III le Bon, meurt devant Nancy, alors qu'il tente de regrouper tous ses États de la Bourgogne aux Pays-Bas. Charles le Téméraire, fils de Philippe III de Bourgogne, hérite d'un ensemble d'États : la Bourgogne, la Franche-Comté et une partie des Pays-Bas. Son ambition est de réunir ses États. Tout son règne est marqué par ses guerres contre Louis XI, dont il est le plus puisant vassal, et contre lequel il cherche à dresser l'empereur et le roi d'Angleterre. Devenu Duc de Bourgogne, en 1467, Charles le Téméraire oblige Louis XI à l'aider dans la répression des Liégeois...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Charles le Téméraire (1433 - 1477) - La fin du rêve d'une Bourgogne entre la France et l'Allemagne Corrigé de 326 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Charles le Téméraire (1433 - 1477) - La fin du rêve d'une Bourgogne entre la France et l'Allemagne" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Il -(Louis XI) le voyait -(Charles le Téméraire) s'engager dans des entreprises de plus en plus hasardeuses, affronter la Lorraine, l'Alsace, l'Allemagne, la Suisse., J. BAINVILLE, Hist. de France, VII, p. 126.

Ajouté par webmaster

Le rêve des utopistes de la paix, un tribunal sans armée pour appuyer ses décisions, est une chimère; personne ne lui obéira. D'un autre côté, l'opinion selon laquelle la paix ne serait assurée que le jour où une nation aurait sur les autres une supériorité incontestée est l'inverse de la vérité (...) La paix ne peut être établie et maintenue que par l'intérêt commun de l'Europe, ou, si l'on aime mieux, par la ligue des neutres passant à une attitude comminatoire., RENAN, Réforme intellectuelle et morale de la France, Guerre entre la France et l'Allemagne, II, Oe. compl., t. I, p. 429.

Ajouté par webmaster

Il est toutefois certain que l'acceptation par Charles des dons de Raoul constituait une véritable abdication tacite. Philippe Lauer, Robert Ier et Raoul de Bourgogne, rois de France (923-936)

Ajouté par webmaster

Les négociations entre les deux prétendants sont malheureusement inconnues. Philippe Lauer, Robert Ier et Raoul de Bourgogne, rois de France (923-936), Projet Gutenberg

Ajouté par webmaster

Il avait été loyal serviteur de son digne frère le feu roi Charles V, sage régent et conseiller de son neveu Charles Vi. Prosper Brugière, baron de Barante, Histoire des ducs de Bourgogne de la maison de Valois

Ajouté par webmaster

Ils me donnèrent du riz, quelques petits morceaux de biscuit et le bonnet du rabbin, garni d'une superbe fourrure de renard noir. Adrien Bourgogne, Mémoires du sergent Bourgogne, Projet Gutenberg

Ajouté par webmaster

Le vieil Empire se met en garde... Celui même qui a rêvé l'unité est obligé, comme Dioclétien, de partager ses États pour les défendre, l'un de ses fils gardera l'Italie, l'autre l'Allemagne, le dernier l'Aquitaine., MICHELET, Hist. de France, II, II.

Ajouté par webmaster

Lorsque la guerre éclata en 1866 entre la Prusse et l'Autriche soutenue par les États de l'Allemagne du Sud, Napoléon III était empêtré dans une aventure d'Amérique., J. BAINVILLE, Hist. de France, XX, p. 496.

Ajouté par webmaster

On appelait la France le paradis des femmes, parce qu'elles y jouissaient d'une grande liberté (...), MËmËe DE STAëL, De l'Allemagne, I, IV.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Charles le Téméraire (1433 - 1477) - La fin du rêve d'une Bourgogne entre la France et l'Allemagne

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo