NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Cicéron: La societe et l'union entre les hom ... Cicéron et le gouvernement >>


Partager

Cicéron et les lois

Philosophie

Aperçu du corrigé : Cicéron et les lois



Publié le : 25/3/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Cicéron et les lois
Zoom

Dans ce texte Cicéron définit l’origine de la justice, la véritable justice et non celle que l’on admet communément comme étant celle qui est adoptée par tous.

Les institutions ne sont pas les détentrices de la justice, ce n’est pas parce qu’elles régissent les lois qu’elles sont fortement justes. Un tyran qui fait aimer ses lois par le peuple détient il pour autant une loi juste? Le droit est présent non pas pour dicter des lois justes ou injustes, mais juste pour établir les obligations et les interdictions. Le droit est donc présent pour lier les homme à la justice mais si l’utilité n’est pas la mesure de toutes choses comme l’explique Cicéron, sur quoi la justice se fonde t elle? D’où vient le sentiment de justice et d’injustice que l’homme peut éprouver face à des lois?

 



Ce qu'il y a de plus insensé, c'est de croire que tout ce qui est réglé par les institutions ou les lois des peuples est juste. Quoi ! même les lois des tyrans ? Si les Trente avaient voulu imposer aux Athéniens des lois, et si tous les Athéniens avaient aimé ces lois dictées par des tyrans, devrait-on les tenir pour justes ? [...] Le seul droit est celui qui sert de lien à la société, et une seule loi l'institue : cette loi qui établit selon la droite raison des obligations et des interdictions. Qu'elle soit écrite ou non, celui qui l'ignore est injuste. Mais si la justice est l'obéissance aux lois écrites et aux institutions des peuples et si, comme le disent ceux qui le soutiennent, l'utilité est la mesure de toutes choses, il méprisera et enfreindra les lois, celui qui croira y voir son avantage. Ainsi plus de justice, s'il n'y a pas une nature pour la fonder ; si c'est sur l'utilité qu'on la fonde, une autre utilité la renverse. Si donc le droit ne repose pas sur la nature, toutes les vertus disparaissent. Cicéron


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 869 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Cicéron et les lois " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • Chlo=lrt-262923 (Hors-ligne), le 04/10/2015 é 04H12.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédente

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit