Le Cid de Corneille (Résumé & Analyse)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Polyeucte de Pierre CORNEILLE (Résumé & Anal ... Horace de Pierre CORNEILLE (Résumé & Analyse ... >>
Partager

Le Cid de Corneille (Résumé & Analyse)

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : Le Cid de Corneille (Résumé & Analyse)



document rémunéré

Document transmis par : Freedeeric19330


Format: Document en format FLASH protégé

	Le Cid de Corneille (Résumé & Analyse)
Zoom

Si le succès du Cid en 1637 fut considérable, la pièce n'en suscita pas moins une querelle célèbre. Scudéry accusa Corneille de rompre avec le genre de la tragédie et de ne point respecter les trois règles de l'unité, arguant qu'un tel nombre d'événements en un seul jour et un seul lieu était invraisemblable. Le Cid Campeador était un héros très populaire en Espagne ; au XIe siècle, Rodrigue de Bivâr, vassal des rois de Castille, guerrier puissant, avait été écarté du pouvoir. Se mettant alors au service du roi de Saragosse, il fit preuve d'une extraordinaire bravoure. Guillén de Castro, avant Corneille, reprit son histoire en la transformant dans Les Enfances du Cid. Dans la tragi-comédie du Cid, Corneille met en scène un héros, Rodrigue, et celle qu'il aime, Chimène, que le destin oblige à choisir en permanence entre leur amour et l'honneur de leur famille.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Le Cid de Corneille (Résumé & Analyse) Corrigé de 5493 mots (soit 8 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Le Cid de Corneille (Résumé & Analyse)" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Défense et accusation veulent convaincre le roi juge du bien-fondé de leurs positions et, pour ce faire, recourent à cette figure de style. Les principaux procédés employés sont les suivants : a/ L'imploration, aussi bien gestuelle (Chimène et Don Diègue se jettent tous deux aux pieds du roi) que verbale (II, 8, v. 646-649); b/ L'emploi fréquent de démonstratifs tendant à mettre le roi en présence même de l'action décrite (II, 8, y. 661663 ; 705-706 ; 712-713); c/ La présence de multiples anaphores (retour des mêmes mots au début de plusieurs vers) : « Ce sang » (II, 8, v. 661663) ; « Moi » (II, 8, v. 701-702); d/ Le recours à l'impératif (II, 8, v. 692-693, 695, 727-728). La période oratoire, par son ampleur et son rythme majestueux, confère par ailleurs force et gravité aux arguments échangés, qu'il s'agisse de la plaidoirie de Don Diègue (II, 8, v. 705-710) ou de celle de Chimène (II, 8, v. 659-666). 6.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

.1 Le point de départ est la définition suivante, qui résume une analyse magistrale : le -jeu dans son aspect essentiel est une action libre, exécutée «comme si» et sentie comme située hors de la vie courante, mais qui cependant peut absorber complètement le joueur sans qu'il trouve en elle aucun intérêt ou en obtienne aucun profit (...), Roger CAILLOIS, l'Homme et le Sacré, p. 199.

Ajouté par webmaster

(...) l'analyste (...) a toujours subi une analyse didactique. Cette profession d'éboueur d'âmes impose qu'on soit d'abord entré dans son propre inconscient (...) Pratiquée auprès d'un -didacticien, habilité par l'Institut de psychanalyse à former des professionnels, cette analyse, qui dure de trois à sept ans, n'est jamais considérée comme définitivement achevée., Planète, n° 4, févr. 1969, Psychanalyste : un homme face à lui-même, p. 75.

Ajouté par webmaster

Nimbus. Nuage épais, s'étendant au dehors en couronne de Cirrus et se changeant par en bas en Giboulée. Il se montre généralement sous la forme d'un cône renversé dont la partie supérieure se prolonge en une bande continue de Cirrus à une grande distance. BAILLY DE MERLIEUX, Résumé de météorologie (1830).+1 (...) des valets qui viennent prendre dans les boutiques ce que leurs maîtres y avaient acheté, ou voir si les marchands ont reçu les nippes qu'ils attendaient., CORNEILLE, la Galerie du Palais, Examen.

Ajouté par webmaster

L'iconographie est une branche essentielle de l'histoire de l'art, mais ne se confond pas avec elle. Elle étudie, en effet, les sujets représentés dans les oeuvres d'art, leurs sources, leur signification historique ou symbolique. Il reste ensuite à compléter cette analyse iconographique par une analyse stylistique (...) L'iconographie ne peut faire complètement abstraction de la forme, sous peine de se dessécher (...), Louis RÉAU, Dict. d'art, art. -Iconographie.

Ajouté par webmaster

La tâche de la schizo-analyse est de défaire inlassablement les moi et leurs présupposés, de libérer les singularités prépersonnelles qu'ils enferment et refoulent (...) d'établir toujours plus loin et plus fin les schizes et les coupures bien au-dessous des conditions d'identité, de monter les machines désirantes qui recoupent chacun et le groupent avec d'autres (...) La schizo-analyse s'appelle ainsi parce que, dans tout son procédé de cure, elle schizophrénise, au lieu de névrotiser comme la psychanalyse., G. DELEUZE et F. GUATTARI, l'Anti-Oedipe, p. 434.

Ajouté par webmaster

(...) tout ce qui résume l'humanité est surhumain (...), HUGO, Quatre-vingt-treize, III, V, I.

Ajouté par webmaster

L'on peut nommer socio-analyse une telle recherche. Elle suppose une intervention dans la situation existante, la quotidienneté d'un groupe. L'intervention socio-analytique dissocie les aspects de la situation quotidienne, mêlés d'une fausse évidence, en un lieu et un temps. Elle associe des expériences jusque là extérieures. Elle procède ensuite par induction et transduction. Ainsi l'action oppositionnelle antistalinienne au sein des partis communistes fut en son temps une remarquable socio-analyse (...), Henri LEFEBVRE, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 345 (1968).

Ajouté par webmaster

L'éloquent Bossuet est le seul qui se soit servi après lui -(Corneille) de cette belle épithète, -fallacieux! Pourquoi appauvrir la langue? un mot consacré par Corneille et Bossuet peut-il être abandonné?, VOLTAIRE, Commentaires sur Corneille, Rodogune, II, 1.

Ajouté par webmaster

Toute la chrématistique se résume à rechercher une production abondante et à peu de frais (...), René GONNARD, Histoire des doctrines économiques, VI, III.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Le Cid de Corneille (Résumé & Analyse)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo