NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Doit-on distinguer l'intelligible du sensible ... Est-il possible de concilier bonheur et vertu ... >>


Partager

La civilisation est-elle un mal nécessaire ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La civilisation est-elle un mal nécessaire ?



Publié le : 8/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La civilisation est-elle un mal nécessaire ?
Zoom

La notion de civilisation vient du latin civis qui signifie citoyen. En ce sens parler de la civilisation c’est faire référence à l’état social et tout ce qui le compose : la religion, la morale, la technique etc. Il n’est pas rare de rapprocher la civilisation de l’idée de progrès. Or si la civilisation est conçue comme un progrès comment pourrait-elle être identifiée à un mal nécessaire ? Si elle a son lot de réussites elle a aussi son lot de massacres, d’horreurs, d’inhumanité, qui révèle sa composante négative. Nous ne pouvons que constater l’ambivalence propre à cette notion. L’hypothèse qui devra être examinée ici est la suivante : si la civilisation est conçue comme un mal nécessaire c’est parce que derrière le progrès qu’elle implique il y a une part d’atrocités inévitable, autrement dit pour qu’un bien tel que le progrès de la civilisation puisse avoir lieu il faut en contrepartie la présence d’événements fâcheux. Afin d’analyser cette hypothèse nous procéderons en trois étapes. La première se pose la question du fondement de la conception qui allie la civilisation et l’idée de progrès. La deuxième met en évidence l’ambivalence propre à la notion de civilisation. Enfin la troisième étape a pour finalité de répondre si oui ou non la civilisation peut être comprise comme un progrès.



NÉCESSAIRE (lat. necessarius, inévitable)

Gén. Qui ne peut pas ne pas être, ou ne peut être autrement qu'il n'est. D'où : qu'on ne peut concevoir comme n'étant pas, ou qu'on ne peut pas concevoir autrement. Opp. à contingent. Crit. Syn. d'apodictique. Kant appelle vérités nécessaires les propositions dont les contradictoires impliquent toujours contradiction, ou sont connues comme fausses a priori . Par ex., « le tout est plus grand que la partie ».

CIVILISATION (lat. civitas, la cité)

Gén. Ensemble des caractéristiques (religieuses, morales, esthétiques, techniques...) d'une société donnée. Opposée à la barbarie, la civilisation est un état jugé supérieur moralement. L'homme s'humanise (devient plus homme) quand ses pulsions se disciplinent et se règlent en fonction d'interdits sociaux.
Ethno. On peut distinguer la civilisation comme situation matérielle d'une société (civilisation de l'âge de pierre ou du charbon) et la culture qui est comme son âme, son esprit (civilisation chinoise ou grecque). En ce sens, la supériorité matérielle d'une civilisation n'implique pas sa supériorité morale. Le progrès technique peut s'accompagner d'actes de barbarie (camps de concentration). On peut donc radicalement séparer l'idée de civilisation de celle de progrès.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3407 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La civilisation est-elle un mal nécessaire ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • katar09-253586 (Hors-ligne), le 23/11/2015 é 23H13.
  • 49000-230558 (Hors-ligne), le 12/05/2014 é 12H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit