LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La certitude d'avoir raison est-elle un indic ... La vérité est-elle une erreur commune ? >>


Partager

La cohérence est-elle la norme de la vérité ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La cohérence est-elle la norme de la vérité ?



Publié le : 10/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La cohérence est-elle la norme de la vérité ?
Zoom

La contradiction est l'ennemie de la vérité. De même, toute vérité scientifique doit se soumettre aux règles de la logique formelle.

MAIS...

Le critère de cohérence ne s'applique pas à tout ce qui constitue l'ensemble de la réalité humaine. Il n'est pas la norme de la vérité en général, mais seulement de celle qui se rapporte à la raison logique.



C'est d'abord le principe d'identité qui est à tel point fondamental et nécessaire (sans lui aucune pensée ne serait possible) que son énoncé déconcerte toujours un peu (tant il paraît aller de soi) : « Ce qui est, est ; A est A «. Par exemple, lorsque le géomètre a défini le triangle et qu'il entreprend de déduire toutes les propriétés des triangles, il va de soi qu'il prend toujours le concept de triangle au sens où il l'a défini. Le sens de ce concept reste identique dans tous les moments du raisonnement. Sans cela notre pensée serait tout à fait incohérente. On le formule ainsi : « Une chose est ce qu'elle est « ou encore « A est A «. Ce principe fondamental exprime simplement le besoin qu'a la pensée d'être en accord avec elle-même. Il nous oblige à ne pas changer la définition des concepts en cours de raisonnement. b)     Le principe de non-contradiction. Sa formule est : « Une chose ne peut pas, en même temps, être et n'être pas « ou encore « A n'est pas non A «. Aristote a donné de ce principe la définition suivante : « Un même attribut ne peut pas être affirmé et nié d'un même sujet en même temps et sous le même rapport.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3375 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La cohérence est-elle la norme de la vérité ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit