LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelles sont les différentes fonctions de l'É ... Peut-on douter de tout ? >>


Partager

La cohérence de la pensée suffit-elle à définir la vérité ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La cohérence de la pensée suffit-elle à définir la vérité ?



Publié le : 10/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

La cohérence de la pensée suffit-elle à définir la vérité ?
Zoom

La vérité-cohérence : Elle pose qu'une proposition est vraie si elle s'accorde avec un système d'autres propositions, c'est-à-dire si elle s'intègre dans un ensemble dont les éléments sont liés par des relations d'implication logique, comme le sont les éléments d'un système purement mathématique.



Dans un premier temps, il souhaite une cohérence dans la forme même de la proposition, c'est-à-dire que la première condition requise pour que la proposition soit vraie est qu'elle soit correcte grammaticalement, sans contradictions dans sa forme. Dans un second temps, et on rejoint ici la définition proposée par le sujet, la proposition énoncée est vraie si elle est cohérente dans le fond, c'est-à-dire que ce qui est énoncé doit correspondre à la fameuses logique mathématique dont on vient de parler plus haut et être en accord avec les règles et résultats établis (dans l'abstraction il est vrai). Si l'on dit « deux plus deux égalent cinq «, la forme est correcte, mais le résultat proposé ici est faux car il est en désaccord avec le résultat établi mathématiquement « deux plus deux égalent quatre «. En fait ici la vérité n'est que le rapport entre la proposition et la réalité mathématique, constituée par un ensemble de règles et décisions établies une fois pour toutes; les règles pourraient être changées puisqu'il ne s'agit ici que d'un problème de convention... La fausseté de la proposition « deux plus deux égalent cinq « ne réside pas dans le fait que dans l'absolu deux plus deux soient dans l'impossibilité de faire cinq (on pourrait aussi bien décider qu'ils font six, dix, mille)

.../...


  • I) La cohérence est la norme de la vérité.

a) Ne pas se contredire.
b) Les raisonnements doivent se soumettre à des règles logiques.
c) La cohérence est la norme de la vérité scientifique.

  • II) La cohérence n'est pas la norme de la vérité.

a) Il ne faut pas confondre la validité et la vérité.
b) Une chose peut être incohérente et pourtant vraie.
c) La cohérence n'est peut-être elle-même qu'une croyance.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1156 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La cohérence de la pensée suffit-elle à définir la vérité ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • nate3232 (Hors-ligne), le 23/04/2011 é 23H12.
  • Jeff51 (Hors-ligne), le 14/12/2010 é 14H23.
  • adesdc (Hors-ligne), le 03/12/2010 é 03H16.
  • Ba68607 (Hors-ligne), le 19/05/2010 é 19H17.
  • helene51727 (Hors-ligne), le 07/02/2010 é 07H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit