NoCopy.net

Collège: Le complément du nom

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Collège: Qu'est-ce que le portrait ? Collège: L'image et la description >>
Partager

Collège: Le complément du nom

Collège

Aperçu du corrigé : Collège: Le complément du nom



Format: Document en format FLASH protégé

Collège: Le complément du nom
Zoom

L'auteur dans sa description peut également donner davantage d'informations sur le paysage, l'objet ou le personnage qu'il désigne, en utilisant ce que l'on appelle le complément du nom (CDN) qui est une expansion du nom. 1. Le CDN apporte une précision sur : · L'origine : une rose de Turquie · La matière : un buste en marbre · La dimension : une piscine de 50 mètres · Le but : une cuillère à soupe


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Collège: Le complément du nom Corrigé de 227 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Collège: Le complément du nom" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) on appelle aujourd'hui -«complément direct» tout complément -rattaché directement au mot complété, c'est-à-dire sans mot-outil. C'est à une construction que se rapporte désormais cette appellation. De sorte qu'un -complément direct peut être un complément d'objet : -une mère gronde son enfant, -elle ne le -bat pas; mais un complément direct peut être aussi tout à fait autre chose qu'un objet. Ainsi : -il empoisonne l'ail, -il a couru vingt pas, -elle va le matin -à la clinique., F. BRUNOT, la Pensée et la Langue, IX, II, 1, p. 300.

Ajouté par webmaster

Des substantifs qui (...) énoncent des quantités infimes ont été de bonne heure ajoutés comme complément d'objet ou complément circonstanciel (adverbial) au verbe accompagné de -ne (...) -PAS est le plus ancien, et de beaucoup le plus usité, de ces auxiliaires de -ne. Continuation du nom latin -passum (un pas), il est possible qu'il se soit d'abord employé comme complément de verbes de mouvement; très tôt, il s'est appliqué à toute espèce de verbe (...), G. et R. LE BIDOIS, Syntaxe du franç. moderne, 1776.

Ajouté par webmaster

(...) tâche de venir vers la Toussaint, nous serons plus ensemble et je n'aurai pas le collège pour m'embêter; il est vrai que je suis maintenant externe libre, ce qui est on ne peut mieux, en attendant que je sois tout à fait parti -(du collège)., FLAUBERT, Lettre à Ernest Chevallier, 11 oct. 1838.

Ajouté par webmaster

.1 Les autorités de Trinity College (...) mises sur leurs gardes par l'arrivée, en fourrier, d'un secrétaire français (ce qui témoigne de la part d'un prince de bien peu de -self-respect) ont prétendu ne disposer d'aucun appartement, à l'intérieur même du collège., Paul MORAND, Bouddha vivant, p. 92.

Ajouté par webmaster

Le complément d'échange exprime l'être, l'objet, l'idée, l'état que l'action a pour effet de substituer à un autre (...) Le complément d'échange se construit avec (...) -contre : parier cent francs contre un sou; - envoyer contre remboursement; - «Il lui semble qu'il échange des loques pesantes de boue et de pluie contre un vêtement neuf et léger (RENARD, Poil de Carotte, Les poules).», F. BRUNOT, la Pensée et la Langue, X, XI, p. 402.

Ajouté par webmaster

(...) le complément d'agent se construit avec -par quand il importe de souligner, non pas le résultat de l'action ou son prolongement dans la durée, mais sa réalisation proprement dite, et l'agent qui l'a accomplie (...) Il en résulte que plus le verbe énonce une activité physique (matérielle), et suppose une intervention de la volonté, une intention, - plus l'emploi de -par s'impose devant le complément d'agent (...) on remarquera encore que -par sert généralement à introduire un agent accompagné d'un qualificatif ou d'une détermination précise : «Ils se serrèrent la main, -secoués des pieds à la tête -par d'invincibles tremblements» (MAUPASS., Deux amis...)., G. et R. LE BIDOIS, Syntaxe du franç. moderne, 1861.

Ajouté par webmaster

Le cigare est le complément indispensable de toute vie oisive et élégante., G. SAND, -in Pierre LAROUSSE.

Ajouté par webmaster

L'impersonnel -il semble (que), parce qu'il marque une apparence en rapport avec la disposition d'esprit du sujet parlant, amène tantôt le subjonctif, tantôt l'indicatif. Cependant, lorsque ce verbe, pris affirmativement, a un complément d'objet secondaire, la tendance de la langue littéraire moderne est de le faire suivre de l'indicatif (...) S'il n'y a pas de complément d'objet, le mode du verbe en subordination dépend de la pensée (...) Cette différence dans l'assurance ou la certitude fait comprendre celle des modes dans les phrases que voici : «-Il semblait que cette masse était devenue monstre et -n'eût qu'une âme» (HUGO, Mis., II, I, 9) [...] «Chez Ronsard, Corneille, Hugo (...) -il semble que l'émotion aboutisse au mot et -s'y tienne» (GIDE, Incidences...)., G. et R. LE BIDOIS, Syntaxe du franç. moderne, 1274.

Ajouté par webmaster

Le prix est le plus souvent marqué par un complément introduit à l'aide des prépositions -de et -à : -un canif -de treize sous (...), F. BRUNOT, la Pensée et la Langue, IV, XVI, V, p. 665.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Collège: Le complément du nom

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo