Combattre l'injustice, n'est-ce pas respecter le droit ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les lois ne sont-elles que l'expression d'un ... Existe-t-il un droit à la révolte ? >>
Partager

Combattre l'injustice, n'est-ce pas respecter le droit ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Combattre l'injustice, n'est-ce pas respecter le droit ?



Publié le : 9/4/2009 -Format: Document en format FLASH protégé

	Combattre l'injustice, n'est-ce pas respecter le droit 	?
Zoom
  • combattre : S'opposer à, lutter contre quelque chose ou quelqu'un.
  • injustice : Un mal, ce qui est contraire à la loi, une inégalité.
  • respect : Sentiment éprouvé face à une valeur jugée éminente ou absolue, et qui conduit à s'interdire tout ce qui pourrait lui porter atteinte. Le respect est, selon Kant, le seul mobile subjectif possible de l'action morale désintéressée, c'est-à-dire d'une action déterminée objectivement par la seule représentation de la loi ( ou impératif catégorique). Le respect est alors ce que l'on doit à autrui en tant que personne morale.
  • droit naturel : Ensemble des règles antérieures à toute législation, prenant en considération la nature de l'homme et ses aspirations et faisant appel à la morale.

La justice peut être définie sous deux angles, en tant que vertu morale et en tant qu'institution alors on peut se demander ce que l'on définit comme injustice. Selon le dictionnaire c'est le fait de ne pas respecter le principe d'équité et de droit. Ainsi en combattant l'injustice ne nous battons nous pas par la même occasion pour le droit? Nous allons d'abord voir comment le fait de combattre l'injustice peut être contraire à toute notion de droit. Ensuite nous verrons s'il n'est pas possible que le combat contre l'injustice soit avant tout un combat pour le respect du droit. Puis enfin nous nous demanderons si le sens de justice est vraiment universel et ainsi égal en toute circonstance.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Combattre l'injustice, n'est-ce pas respecter le droit 	? Corrigé de 1347 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Combattre l'injustice, n'est-ce pas respecter le droit ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

(...) Mais en revanche, celui d'entre vous qui sera resté ici, expérience faire de la façon dont sont rendus les jugements de notre justice et dont, par ailleurs, est administré l'État, de celui-là désormais nous affirmons qu'il s'est en fait mis d'accord avec nous pour faire ce que nous pourrions lui ordonner ; et celui qui n'obéit pas, nous affirmons qu'il est trois fois coupable de ne pas nous obéir, et puisque c'est nous qui l'avons engendré, et puisque c'est nous qui l'avons nourri puisqu'enfin, ayant convenu qu'il nous obéirait, il ne se laisse pas convaincre par nos avis et ne nous convainc pas non plus, à supposer que nous soyons en quelque point fautives (...).

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

C'est un fait que l'injustice rend injuste. Qui se voit refuser, coup sur coup, les postes auxquels son mérite lui donnait droit, devient, s'il n'est pas un saint (et il y a peu de saints), aigre, amer et ambitieux., A. MAUROIS, Chateaubriand, VII, VI.

Ajouté par webmaster

Je vous estimais un garçon sérieux. J'avais confiance en vous. Je n'aurais jamais pensé que vous en abuseriez, pour essayer de tourner la tête à ma fille. Elle était sous votre garde. Vous deviez la respecter, me respecter, vous respecter vous-même., R. ROLLAND, Jean-Christophe, «Le matin», III, p. 215.

Ajouté par webmaster

Le plus grand mal, à part l'injustice, serait que l'auteur de l'injustice ne paie pas la peine de sa faute. Gorgias Platon

Ajouté par webmaster

Le titulaire du droit n'est pas, en principe, responsable du dommage qu'il cause à autrui, en exerçant son droit : c'est le sens de l'adage -Neminem lædit qui suo jure utitur., DALLOZ, Nouveau répertoire de droit, Droit, 33.

Ajouté par webmaster

(...) on n'a pas le droit de trahir les traîtres mêmes. On n'a jamais le droit de trahir, personne. Les traîtres, il faut les combattre, et non les trahir., Ch. PÉGUY, Notre jeunesse, p. 161.

Ajouté par webmaster

Le préjugé semblait alors couvrir l'injustice de ce partage entre deux fils égaux en droit., BEAUMARCHAIS, la Mère coupable, IV, 13.

Ajouté par webmaster

Garantir une situation, c'est non seulement la respecter, mais encore essayer de la rétablir, si elle a subi quelque atteinte., L. DELBEZ, Manuel de droit international public, p. 247.

Ajouté par webmaster

Le propriétaire qui se sert de sa chose, qui cultive son champ, n'exerce pas un droit. Les choses se passeraient exactement de même s'il n'était pas propriétaire. Il y a une possibilité de fait; il n'y a pas l'exercice d'un droit. La question de droit ne se pose que lorsqu'un obstacle est apporté par une volonté étrangère à l'usage de la chose (...) on a imaginé de dire que la propriété est un droit subjectif. La propriété est protégée par le droit; mais elle n'est pas un droit; elle est une chose, une utilité, une richesse., L. DUGUIT, Traité de droit constitutionnel, t. I, p. 446.

Ajouté par webmaster

Comble du droit, comble de l'injustice. [ Des devoirs, I, 10, 33 ] Cicéron

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Combattre l'injustice, n'est-ce pas respecter le droit ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo