LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on étudier la vie psychique sans se pré ... La faculté de comprendre n'est-elle qu'une « ... >>


Partager

Comment distinguons-nous l'imaginaire du réel ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Comment distinguons-nous l'imaginaire du réel ?



Publié le : 27/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

	Comment distinguons-nous l'imaginaire du réel ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Comment distinguons-nous l'imaginaire du réel ?




. L'image est un « état faible » : elle n'impressionne que légèrement, et la représentation qu'elle nous donne se réduit à quelques traits vagues. La distinction entre le réel et l'imaginaire résulterait donc d'une comparaison inconsciente entre la sensation et l'image. Une comparaison de ce genre interviendrait aussi pour distinguer les uns des autres les divers degrés de l'imaginaire et du réel. Il n'y a pas, en effet, entre le réel proprement dit - c'est-à-dire ce qui est l'objet d'une sensation actuelle, comme cette feuille - et l'imaginaire pur - c'est-à-dire une représentation qui ne devrait rien à la sensation - une séparation nette : on passe insensiblement du réel à l'imaginaire; le réel et l'imaginaire se compénètrent dans nos représentations. D'abord, entre le réel et l'imaginaire, il y a le souvenir : le souvenir, c'est de l'imaginaire, puisque l'objet qu'il représente n'est pas une donnée actuelle des sens; mais c'est en même temps du réel, puisqu'il résulte d'une sensation produite autrefois par cet objet. Ensuite, entre la perception et le souvenir, il n'y a pas une séparation bien nette : les souvenirs collaborent si activement à la perception qu'on a pu dire que « percevoir n'est guère qu'une occasion de se souvenir ». Quant à la distinction entre la mémoire et l'imagination, elle est encore plus artificielle : les éléments au moyen desquels se forment les images, ce sont les souvenirs, et nous savons qu'on passe insensiblement du témoignage critique au récit enjolivé et à la pure invention. C'est une comparaison rapide et inconsciente qui nous permettrait de discerner, d'abord la perception du souvenir, ensuite le souvenir des créations de notre imagination. La perception est plus vive et plus nette que le souvenir. Dans la perception, l'objet s'impose à nous avec une force beaucoup plus grande.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2220 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Comment distinguons-nous l'imaginaire du réel ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit