NoCopy.net

Comment faut-il comprendre que l'habitude est une seconde nature ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Signification et valeur de l'idée de progrès ... Nos habitudes dépendent-elles de nous ? >>


Partager

Comment faut-il comprendre que l'habitude est une seconde nature ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Comment faut-il comprendre que l'habitude est une seconde nature ?



Publié le : 18/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Comment faut-il comprendre que l'habitude est une seconde nature ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Comment faut-il comprendre que l'habitude est une seconde nature ?




NATURE (lat. natura; de nasci, naître)

Terme équivoque qui connaît deux grandes acceptions selon qu'il désigne la nature d'un être ou la nature en général. Désignant la nature d'un être, le terme renvoie d'abord à l'idée d'une existence qui se détermine d'elle-même, sans l'intervention d'une cause étrangère : 1. s'oppose à ce qui résulte de l'art ou de la technique : « La nature est principe dans la chose même » (Aristote); 2. est synonyme d'essence d'un genre dès lors qu'il désigne l'ensemble des propriétés qui le définissent : « La nature d'un gouvernement est ce qui le fait être tel » (Montesquieu); 3. désignant ce qui est inné, s'oppose à l'acquis, c.-à-d. chez l'homme à la culture ; désignant ce qui est spontané, s'oppose à ce qui est réfléchi.
Désignant la nature en général, le terme renvoie à l'idée d'un ensemble organisé et régi par des lois : 1. ainsi la nature comme ensemble des choses qui présentent un ordre et réalisent des types s'oppose pour Aristote au hasard : « La nature ne fait rien en vain » ; 2. la Nature en tant que s'y exprime une Absolue nécessité s'oppose au Monde - humain soumis à la contingence; 3. la nature où toute cause est elle-même l'effet d'une cause extérieure s'oppose pour Kant à la liberté qui suppose l'autonomie morale de l'agent.

HABITUDE (lat. habitudo, manière d'être acquise)

Comportement acquis soit de façon volontaire par un entraînement méthodique, soit de façon spontanée et mécanique par l'effet d'une répétition involontaire. On distingue les habitudes, qui résultent de l'intention de bien faire (autrement dit, celles qui peuvent être considérées comme les moyens d'une fin qui est bonne) de celles qui sont simplement l'effet ou la conséquence d'un enchaînement aveugle de causes. Dans ce dernier cas, l'habitude signale notre soumission à un déterminisme extérieur, et s'identifie au vice comme mouvement chronique, alors que, dans l'autre cas, elle est l'expression vertueuse de notre liberté et de notre puissance.



PEUT-ON : Ce genre de sujet interroge sur la capacité, la faculté, la possibilité de faire ou de ne pas faire quelque chose, d'être ou de ne pas être. Il faudra distinguer la possibilité technique et la possibilité morale.

FAUT-IL : Ce genre de sujet interroge sur la nécessité.
* Distinguez nécessité objective et nécessité subjective.
* La nécessité implique soit un rapport logique, soit un rapport moral avec le sujet; parfois les deux.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Comment faut-il comprendre que l'habitude est une seconde nature ? Corrigé de 1133 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Comment faut-il comprendre que l'habitude est une seconde nature ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Comment faut-il comprendre que l'habitude est une seconde nature ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit