NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comment peut-on détruire le dialogue ? Comment peut-on être passionné par la guerre ... >>


Partager

Comment peut-on être heureux ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Comment peut-on être heureux ?



Publié le : 19/8/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Comment peut-on être heureux 	?
Zoom

Analyse du sujet :

L’intitulé du sujet présuppose qu’on peut être heureux.
Il  nous faut donc chercher le ou les moyens de l’être.
Mais sait-on d’abord ce que signifie être heureux ? Chacun n’a-t-il pas une définition différente et personnelle de ce qu’est le bonheur ?
Comment, dès lors, trouver des moyens communs à tous pour être heureux ?
S’il y a une conception commune du bonheur, elle semble résider dans la possession de certains biens qu’il ne dépend pas, ou pas uniquement, de nous de posséder : richesses, chance, santé, etc.
Si le bonheur dépend de circonstances extérieures, de ce que l’on pourrait appeler le « destin « ou la « fortune «, en quoi pouvons-nous l’influencer ? Comment penser qu’il puisse y avoir pour nous des moyens d’être heureux ?
Être heureux, cela ne relève-t-il pas plutôt d’un état d’esprit, d’une façon de réagir face aux événements ?
Mais, dans ce cas, n’est-ce pas une question de caractère (on dit de quelqu’un qu’il a un « mauvais « ou un « heureux « caractère) ? Y a-t-il vraiment une recette pour être heureux, et, qui plus est, une recette valable pour tous ?

Problématisation :

Le bonheur semble être ce qui est recherché par tous. Pourtant, peu semblent heureux ou se disent heureux, et, d’autre part, nous ne nous entendons pas sur une définition du bonheur. Peut-on, dans ces conditions, trouver un moyen de devenir heureux valable pour tous ? S’il existe une recette miracle du bonheur, et si tous cherchent à être heureux, pourquoi tous ne suivent-ils pas cette recette ? Qu’est-ce qui nous empêche d’être heureux ? Le bonheur nous est-il accessible, et si oui, à quel prix ?



Mais, même si nous voulions ou bien réduire cette fin  au véritable besoin naturel, dans lequel notre espèce est entièrement d'accord avec elle-même, ou bien, de l'autre côté, intensifier encore au plus haut point l'habileté à réaliser des fins imaginées, ce que l'homme entend par bonheur et qui constitue en fait la fin naturelle dernière qui lui est personnelle (et non pas la fin de la liberté) ne serait pourtant jamais atteint par lui ; car sa nature n'est pas telle qu'elle puisse s'arrêter et trouver sa satisfaction dans la possession et la jouissance. D'autre part, c'est se tromper largement que de croire que la nature l'a élu pour son favori particulier et qu'elle l'a comblé de plus de bienfaits que tous les animaux ; au contraire, dans ses effets pernicieux, tels que la peste, la faim, les périls provoqués par l'eau, le froid, les attaques d'autres animaux grands et petits, etc., elle l'a tout aussi peu ménagé que n'importe quelle espèce animale ; bien plus encore, ce qu'il y a d'incohérent dans les dispositions naturelles présentes en lui l'expose à des tourments qu'il s'invente lui-même et le plonge, lui et ses semblables, par l'oppression de la tyrannie, la barbarie des guerres, etc., dans une détresse telle, et il travaille lui-même tellement, autant qu'il en a la capacité, à la destruction de sa propre espèce que même avec la nature la plus bienveillante en dehors de nous, la fin de celle-ci, si elle résidait dans le bonheur de notre espèce, ne pourrait pas être atteinte sur terre dans un système de la nature, parce que la nature en nous n'en est pas capable. »   Transition : Que la fin dernière de la nature ne soit pas le bonheur de l'homme, bonheur que l'homme lui-même n'est pas capable de définir, cela signifie-t-il qu'il n'y ait pas de moyen d'être heureux ?    2.    Il faut vivre selon notre nature.    a)    Conformité à notre nature. Ne pas désirer ce qui n'est pas possible. Texte : Cicéron, Tusculanes V, 81-82, traduction Jacques Brunschwig et Pierre Pellegrin.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3181 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Comment peut-on être heureux ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Qarisma-280633 (Hors-ligne), le 02/11/2016 é 02H12.
  • guilhem1 (Hors-ligne), le 13/02/2014 é 13H21.
  • Cecile52235 (Hors-ligne), le 28/10/2010 é 28H19.
  • ciloo6695 (Hors-ligne), le 28/10/2010 é 28H15.
  • Cyndel69908 (Hors-ligne), le 06/10/2010 é 06H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit