NoCopy.net

Commentaire composé: Balzac, Père Goriot : enterrement du père Goriot

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< COLLEGE: LES ÉTOILES Y a-t-il de la démesure dans la volonté de sa ... >>
Partager

Commentaire composé: Balzac, Père Goriot : enterrement du père Goriot

Littérature

Aperçu du corrigé : Commentaire composé: Balzac, Père Goriot : enterrement du père Goriot



Format: Document en format FLASH protégé

Commentaire composé: Balzac, Père Goriot : enterrement du père Goriot
Zoom

Introduction Nous sommes à la fin du roman, il s'agit de la dernière page. L'auteur a le choix entre une fin ouverte (mort du personnage et effet de clôture de l'histoire, pas de suite possible) ou une fin ouverte (le personnage principal ne meurt pas et il y a une suite). Or ici, la situation finale est originale car elle compose avec ces deux fins possibles. En effet, c'est une fin fermé puisque Goriot meurt, mais c'est en même temps une fin ouverte avec la véritable naissance de Rastignac. Nous verrons tout d'abord le réalisme de la scène. Dans un second temps, nous analyserons la naissance de l'ambition de Rastignac.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Commentaire composé: Balzac, Père Goriot : enterrement du père Goriot Corrigé de 1110 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Commentaire composé: Balzac, Père Goriot : enterrement du père Goriot" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • loane.corvo-216515 (Hors-ligne), le 21/10/2013 à 21H00.
  • TygaRack-190239 (Hors-ligne), le 11/12/2012 à 11H06.
  • fleurounette (Hors-ligne), le 27/04/2011 à 27H15.
  • caroleroquefui (Hors-ligne), le 25/02/2011 à 25H18.
  • Nick61929 (Hors-ligne), le 23/12/2010 à 23H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Il ne reste pas longtemps prisonnier de sa tristesse, il trouve vite en lui une détermination nouvelle : « Il se croisa les bras, contempla les nuages, et, le voyant ainsi, Christophe le quitta ». Le passage de la tombe où gît la victime vers les nuages, ce mouvement d'ascension du regard, marque le retour à la vie, le recommencement de l'espérance, une deuxième naissance. Plongé dans ses méditations, concentré sur sa pensée, Eugène est devenu un autre homme ; ce court début de phrase, « Il se croisa les bras, regarda les nuages... », marque la détermination et la foi dans l'avenir.
 Paris apparaît alors comme objet de désir. L'espérance retrouvée, c'est la fascination du Paris élégant, perçu comme ne proie désirable. Il faut faire l'analyse précise de l'avant-dernier paragraphe où chaque terme montre les séductions de ce monde sous le regard d'un homme jeune.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Peut-être l'insouciante générosité que mit à se laisser attraper le père Goriot, qui vers cette époque, était respectueusement nommé monsieur Goriot, le fit-elle considérer comme un imbécile (...), BALZAC, le Père Goriot, Pl., t. II, p. 861 (cf. aussi -ibid., p. 866).

    Ajouté par webmaster

    (...) j'ai attendu le père Goriot pour voir : histoire de rire., BALZAC, le Père Goriot, Pl., t. II, p. 880.

    Ajouté par webmaster

    Il est clair que si la comtesse allait aussi chez le vieil escompteur, il y avait urgence. Le père Goriot a galamment financé pour elle., BALZAC, le Père Goriot, Pl., t. II, p. 885.

    Ajouté par webmaster

    Le père Goriot lui répondit que cette dame était sa fille aînée. - Vous en avez donc trente-six, des filles? dit aigrement madame Vauquer., BALZAC, le Père Goriot, Pl., t. II, p. 869.

    Ajouté par webmaster

    - Je vais aller chercher vos filles, mon bon père Goriot, je vous les ramènerai. - De force, de force! Demandez la garde, la ligne, tout!, BALZAC, le Père Goriot, Pl. t. II, p. 1072.

    Ajouté par webmaster

    (...) je viens de voir sortir de chez vous un monsieur avec lequel je suis porte à porte dans la même pension, le père Goriot., BALZAC, le Père Goriot, Pl., t. II, p. 898.

    Ajouté par webmaster

    (...) ces infortunés étudiants qui, comme le père Goriot et mademoiselle Michonneau, ne pouvaient mettre que quarante-cinq francs par mois à leur nourriture et à leur logement (...), BALZAC, le Père Goriot, Pl., t. II, p. 853.

    Ajouté par webmaster

    Quoique le larmier des yeux de Goriot fût retourné, gonflé, pendant, ce qui l'obligeait à les essuyer assez fréquemment (...), BALZAC, le Père Goriot, Pl., t. II, p. 862.

    Ajouté par webmaster

    Il se passa de tabac, congédia son perruquier et ne mit plus de poudre. Quand le père Goriot parut pour la première fois sans être poudré, son hôtesse laissa échapper une exclamation de surprise en apercevant la couleur de ses cheveux, ils étaient d'un gris sale et verdâtre., BALZAC, le Père Goriot, Pl., t. II, p. 869.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Commentaire composé: Balzac, Père Goriot : enterrement du père Goriot

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast littérature