Commentaire composé : Les caractères : La Bruyère : Arrias

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'ai-je à faire de l'opinion d'autrui ? Pétrel-tempête >>
Partager

Commentaire composé : Les caractères : La Bruyère : Arrias

Littérature

Aperçu du corrigé : Commentaire composé : Les caractères : La Bruyère : Arrias



document rémunéré

Document transmis par : tornike45401


Publié le : 12/1/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

Commentaire composé : Les caractères : La Bruyère : Arrias
Zoom

La Bruyère est un écrivain classique, qui a pris le parti des Anciens contre les Modernes. Son oeuvre majeure est « Caractères », où il critique son époque et les genres humains, puisqu'il les présente tous dotés d'un défaut.
 Son texte est un portrait caricatural, qui s'achève par une anecdote, caricature du bavard frimeur, mais qui est aussi une distraction pour le lecteur par sa chute.



:.: Le Texte Etudié :.:


Arrias a tout lu, a tout vu, il veut le persuader ainsi; c'est un homme universel, et il se donne pour tel : Il aime mieux mentir que de se taire ou de paraître ignorer quelque chose. On parle, à la table d'un grand, d'une cour du Nord : il prend la parole, et l'ôte à ceux qui allaient dire ce qu'ils en savent ; il s'oriente dans cette région lointaine comme s'il en était originaire ; il discourt des moeurs de cette cour, des femmes du pays, de ses lois et de ses coutumes : il récite des historiettes qui y sont arrivées ; il les trouve plaisantes, et il en rit le premier jusqu'à éclater. Quelqu'un se hasarde de le contredire, et lui prouve nettement qu'il dit des choses qui ne sont pas vraies. Arrias ne se trouble point, prend feu au contraire contre l'interrupteur. « je n'avance, lui dit-il, je ne raconte rien que je ne sache d'original : je l'ai appris de Sethon, ambassadeur de France dans cette cour, revenu à Paris depuis quelques jours, que je connais familièrement, que j'ai fort interrogé, et qui ne m'a caché aucune circonstance. » Il reprenait le fil de sa narration avec plus de confiance qu'il ne l'avait commencée, lorsque l'un des conviés lui dit : « C'est Sethon à qui vous parlez, lui-même, et qui arrive de son ambassade. »

LA BRUYÈRE, les Caractères




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Commentaire composé : Les caractères : La Bruyère : Arrias Corrigé de 1098 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Commentaire composé : Les caractères : La Bruyère : Arrias" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

-Arrias a tout lu, a tout vu (...) c'est un homme universel, et il se donne pour tel (...), LA BRUYèRE, les Caractères, V, 9.

Ajouté par webmaster

Il y a un tel livre qui court, et qui est imprimé chez Cramoisy, en tels caractères (...), LA BRUYèRE, les Caractères, I, 33.

Ajouté par webmaster

Corneille nous assujettit à ses caractères et à ses idées; Racine se conforme aux nôtres., LA BRUYèRE, les Caractères, I, 54.

Ajouté par webmaster

(...) ce sont les caractères ou les moeurs de ce siècle que je décris., LA BRUYèRE, les Caractères, t. I, p. 106.

Ajouté par webmaster

Certains auteurs, parlant de leurs ouvrages, disent : Mon livre, mon commentaire, mon histoire, etc. - Ils sentent leurs bourgeois qui ont pignon sur rue, et toujours un «chez moi» à la bouche. Ils feraient mieux de dire : Notre livre, notre commentaire, notre histoire, etc., PASCAL, Pensées, I, 43.

Ajouté par webmaster

Ne pouvoir supporter tous les mauvais caractères dont le monde est plein, n'est pas un fort bon caractère : il faut, dans le commerce, des pièces d'or et de la monnaie., LA BRUYèRE, les Caractères, V, 37.

Ajouté par webmaster

(...) en littérature on ne compose un type qu'en employant les singularités de plusieurs caractères similaires., BALZAC, Modeste Mignon, Pl., t. I, p. 441.

Ajouté par webmaster

(...) bien que je les tire souvent -(les caractères de ce siècle) de la cour de France et des hommes de ma nation, on ne peut pas néanmoins les restreindre à une seule cour, ni les renfermer en un seul pays (...), LA BRUYèRE, les Caractères, Introd.

Ajouté par webmaster

Corneille nous assujettit à ses caractères et à ses idées, Racine se conforme aux nôtres; celui-là peint les hommes comme ils devraient être, celui-ci les peint tels qu'ils sont., LA BRUYèRE, les Caractères, I, 54.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Commentaire composé : Les caractères : La Bruyère : Arrias

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature