NoCopy.net

Commentaire composé, Le Clezio, les fumées

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le Comique Rabelaisien ou le Rire chez Rabela ... Commentaire Composé. La Mort Des Amants, Char ... >>
Partager

Commentaire composé, Le Clezio, les fumées

Littérature

Aperçu du corrigé : Commentaire composé, Le Clezio, les fumées



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 15/9/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

Commentaire composé, Le Clezio, les fumées
Zoom

Parallèlement, malgrè la description humble et l’évocation de la chaleur d’un foyer la description de Le Clezio pousse le lecteur a des réflexions plus implicite cherchant a le faire réfléchir sur la vie humaine. En effet l’observateur contemple pendant des heures les fumées. « Elles [qui] montent dans l’air calme pendant des heures, [qui] s‘étalent puis [qui] disparaissent à une certaine hauteur sans qu‘on puisse voir comment. ».




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Commentaire composé, Le Clezio, les fumées Corrigé de 918 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Commentaire composé, Le Clezio, les fumées" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

En effet la métaphore suivante: « sans cesse les fumées s'évaporent vers le haut du ciel , comme si les dieux les respiraient » aspire a d'ancestrale croyance. Depuis toujours les Hommes ont pensé que les dieux inhaler les fumées. De la civilisation Romaine où les divinités étaient censés ce nourrir de la fumée des viandes. Où encore les Incas qui fesaient brûler des encens pour leurs déités. Sur tous les continents la fumée a toujours eu une connotation sacrée.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

On entendait la marimba du cloître voisin, et des pétards qui éclataient au-dessus des fumées de copal que les encensoirs poussaient comme des fumées d'incendies., MALRAUX, Antimémoires, Folio, p. 76.

Ajouté par webmaster

Il sentit déjà la tristesse monotone de ce voyage (...) les souvenirs des nuits bien rondes, les doux oublis du temps passé, murmuraient en lui des plaintes nostalgiques, pareilles à de longues rivières bordées de saules où les malards volent bas, entre des haillons de fumées., J.-M. G. LE CLÉZIO, la Fièvre, p. 66.

Ajouté par webmaster

Certains auteurs, parlant de leurs ouvrages, disent : Mon livre, mon commentaire, mon histoire, etc. - Ils sentent leurs bourgeois qui ont pignon sur rue, et toujours un «chez moi» à la bouche. Ils feraient mieux de dire : Notre livre, notre commentaire, notre histoire, etc., PASCAL, Pensées, I, 43.

Ajouté par webmaster

Les mots d'-exhalaison et de -vapeur se prennent d'ordinaire indifféremment l'un pour l'autre; mais les auteurs exacts les distinguent. Ils appellent -vapeurs, les fumées humides qui s'élèvent de l'eau et des autres corps liquides; -exhalaisons, les fumées sèches qui viennent des corps solides, comme la terre, le feu, les minéraux, les soufres, les sels, etc., D'ALEMBERT, -in Encycl. (DIDEROT), art. -Exhalaison (1756).

Ajouté par webmaster

-(Le pluriel de oeil) yeux, est anomal., MALHERBE, Commentaire sur Desportes, Cartels.

Ajouté par webmaster

Il est, indubitable que la rime n'a été inventée que pour l'oreille., VOLTAIRE, Commentaire sur Corneille, Rem. sur Médée, I, 5.

Ajouté par webmaster

- Qu'est-ce qu'il risque? - Perpétuité. Nous ne fîmes aucun autre commentaire., Jean GENET, Journal du voleur, p. 65.

Ajouté par webmaster

Il pensa avec un pincement de coeur au commentaire aigre-doux que devait donner de ce loupé magistral le radioreporter (...), R. FALLET, le Triporteur, p. 373.

Ajouté par webmaster

S'il en paraît un, c'est un ambitieux plus habile que les autres. Antoine, comte Destutt de Tracy, Commentaire sur L'Esprit des lois de Montesquieu, Gallica

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Commentaire composé, Le Clezio, les fumées

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature