Commentaire composé  sur le Poème D'Eluard Notre vie.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La Fontaine: « Le rat qui s'est retiré du mon ... HUME - « Enquête sur les principes de la mora ... >>
Partager

Commentaire composé  sur le Poème D'Eluard Notre vie.

Littérature

Aperçu du corrigé : Commentaire composé  sur le Poème D'Eluard Notre vie.



Publié le : 23/7/2010 -Format: Document en format FLASH protégé

Commentaire composé  sur le Poème D'Eluard Notre vie.
Zoom
  • composé : s'applique à une unité formée de deux mots (ou d'un radical verbal et d'un mot) ou de plusieurs suites de mots (grandmère, pot-de-vin) ou par l'ajout d'un élément préfixé à un autre mot (antibrouillard). Certains composés ne sont pas signalés par un procédé graphique (pomme de terre, point de vue); on peut les considérer aussi comme des syntagmes* lexicalisés. Composition désigne le processus qui produit des composés à partir de mots (ou radicaux) appelés composants.
  • Eluard : Avec Aragon, c'est le plus célèbre des poètes qui, autour d'André Breton, ont constitué le groupe surréaliste. Son originalité s'affirme ensuite, conciliant le mystère et la simplicité, marquée par le libre enchaînement des images. La guerre, la Résistance l'engagent dans la voie d'un lyrisme inspiré par les circonstances. Quelques œuvres à connaître: Capitale de la douleur; L'Amour, la Poésie; Poésie et Vérité.

 

 « Notre vie »  est un poème de Paul Eluard  qui a été écrit au XX eme siècle, plus précisément en 1947. Cette date d’écriture se situe après la fin de la seconde Guerre Mondiale.

            Dans ce poème, le poète évoque sa vie amoureuse et sentimentale. Les cinq premiers vers sont consacrés à l’histoire tragique étant  la mort de son épouse puis le reste du poème est une réflexion, une suite de jugements sur la mort. Ce poème exprime de la  souffrance permettant de libérer  le poète de cet évènement tragique. Il essaye à travers ce poème de partager ses sentiments.

            Dans un premier temps, nous montrerons que ce poème a un caractère intime et familier, puis nous étudierons les différents procédés que le poète utilise pour exprimer sa souffrance.

 



 

Notre vie

 

Notre vie tu l'as faite elle est ensevelie

Aurore d'une ville un beau matin de mai

Sur laquelle la terre a refermé son poing

Aurore en moi dix-sept années toujours plus claires

Et la mort entre en moi comme dans un moulin

 

Notre vie disais-tu si contente de vivre

Et de donner la vie à ce que nous aimions

Mais la mort a rompu l'équilibre du temps

La mort qui vient la mort qui va la mort vécue

La mort visible boit et mange à mes dépens

 

Morte visible Nusch invisible et plus dure

Que la faim et la soif à mon corps épuisé

Masque de neige sur la terre et sous la terre

Source des larmes dans la nuit masque d'aveugle

Mon passé se dissout je fais place au silence

 


 

Axes :

a) Expliquer ce qui donne au poème un caractère intime et familier .

b) Comment le Poète exprime-t-il sa souffrance ? 

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Commentaire composé  sur le Poème D'Eluard Notre vie. Corrigé de 524 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Commentaire composé  sur le Poème D'Eluard Notre vie." a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • GioVone-241400 (Hors-ligne), le 29/06/2014 à 29H17.
  • EmiliSnrs-209272 (Hors-ligne), le 15/05/2013 à 15H21.
  • clem15250-208681 (Hors-ligne), le 10/05/2013 à 10H14.
  • jules0707 (Hors-ligne), le 28/05/2012 à 28H16.
  • Daligard (Hors-ligne), le 26/03/2012 à 26H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    135-136). Le même contexte négatif, marquant peut-être l'autopunition, se retrouve dans le choix des compagnes de rencontre : «la plus laide» (v. 139), «ses mains [...] dures et gercées» (v. 141), «les coutures de son ventre» (v. 142), «une pauvre fille au rire horrible» (v. 143). La beauté de la nuit, comparée à une métisse à la peau brune (« une belle Métive », v. 146), est dépréciée immédiatement avec le début du vers suivant (« C'est Ferdine la fausse... ») rappelant la fausseté de l'amour. S'il est vrai que le désarroi sentimental s'accompagne d'un contexte de misère et de laideur, on aurait tort d'y voir le signe d'une provocation, ou d'une agressivité. Au contraire, c'est la sympathie pour les autres dont témoigne le poète dans la fraternité du malheur : Ces femmes ne sont pas méchantes elles ont des soucis [cependant (v. 138). On notera la gradation des sentiments exprimés par «je» avec le vers 142 : « J'ai une pitié immense...

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Certains auteurs, parlant de leurs ouvrages, disent : Mon livre, mon commentaire, mon histoire, etc. - Ils sentent leurs bourgeois qui ont pignon sur rue, et toujours un «chez moi» à la bouche. Ils feraient mieux de dire : Notre livre, notre commentaire, notre histoire, etc., PASCAL, Pensées, I, 43.

    Ajouté par webmaster

    à partir de -Zone, tous les poèmes contenus dans le recueil comportent leur ponctuation que, avec beaucoup de soin sur les épreuves (...) Apollinaire a enlevée. Tout particulièrement à la lecture du -Pont Mirabeau (...) le ton récitatif du poème semble altéré, tant sa physionomie nous a habitués à le concevoir sans ponctuation. C'est là sans doute une preuve (...) que la poésie nouvelle basée sur un débit plus proche de la modulation orale que de la déclamation, doit se passer de la ponctuation signifiée., Tristan TZARA, Commentaire sur les épreuves d'«Alcools», p. 13.

    Ajouté par webmaster

    C'est (...) de toutes ces surfaces brillantes juxtaposées en faisceau que se compose ce poème bigarré, le trophée qu'on appelle sa vie -(de Chateaubriand). Unité d'artiste, unité factice, car c'est une unité faite de pièces et de morceaux, une vraie marqueterie., SAINTE-BEUVE, Chateaubriand..., t. I, p. 237.

    Ajouté par webmaster

    Ce poème a d'ailleurs un très grand inconvénient, celui d'être un poème didactique. Jacques Delille, les Jardins, ou l'art d'embellir les paysages, Gallica

    Ajouté par webmaster

    (...) le nom de poème dramatique vient d'un mot grec qui signifie agir, pour montrer que la nature de ce poème consiste dans l'action (...), MOLIèRE, la Critique de l'École des femmes, 6.

    Ajouté par webmaster

    (...) nos aînés écrivaient pour des âmes vacantes, mais pour le public auquel nous allions nous adresser à notre tour, les vacances étaient finies : il était composé d'hommes de notre espèce qui, comme nous, attendaient la guerre et la mort., SARTRE, Situations II, p. 244.

    Ajouté par webmaster

    Il y a deux patriotismes : il y en a un qui se compose de toutes les haines, de tous les préjugés, de toutes les grossières antipathies que les peuples abrutis par des gouvernements intéressés à les désunir nourrissent les uns contre les autres (...) Ce patriotisme coûte peu : il suffit d'ignorer, d'injurier et de haïr.Il en est un autre qui se compose au contraire de toutes les vérités, de toutes les facultés, de tous les droits que les peuples ont en commun, et qui, chérissant avant tout sa propre patrie, laisse déborder ses sympathies au delà des races, des langues, des frontières (...) C'est le patriotisme des religions, c'est celui des philosophes, c'est celui des plus grands hommes d'État; ce fut celui des hommes de 89 (...) celui qui, par la contagion des idées, a conquis plus d'influence à notre pays que les armées mêmes de notre époque impériale (...), LAMARTINE, Disc. 10 mars 1842, au banquet pour l'abolition de l'esclavage.

    Ajouté par webmaster

    Le grand poème, le grand édifice, la grande oeuvre de Thumanite ne se bâtira plus, elle s'imprimera., HUGO, Notre-Dame de Paris, I, V, II.

    Ajouté par webmaster

    Dès qu'un certain acide en notre corps domine, Tout fermente, tout bout, les esprits, les liqueurs (...), LA FONTAINE, Poème du Quinquina, II (1682).

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource suivante

    Commentaire composé  sur le Poème D'Eluard Notre vie.

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast littérature