Commentaire: Le jeu de l'amour et du hasard - Acte II scène 7

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Auguste Comte : Science d'où prévoyance Vous ferez la lecture analytique de parfum ex ... >>


Partager

Commentaire: Le jeu de l'amour et du hasard - Acte II scène 7

Philosophie

Aperçu du corrigé : Commentaire: Le jeu de l'amour et du hasard - Acte II scène 7



Format: Document en format FLASH protégé

Commentaire: Le jeu de l'amour et du hasard - Acte II scène 7
Zoom

Les personnages chez Marivaux avancent sous le masque, car ils ont peur de voir la réalité de leur être, de leur sentiment. Lisette, par son bon sens, a compris ce qui animait Silvia. Sans le vouloir, elle est à l'origine d'une tension chez sa maîtresse. Elle est surprise par la force des sentiments qui animent Silvia et la mettent dans tous ses états. Lisette a donc servi en réalité de catalyseur à l'expression d'une émotion non maîtrisée et par opposition, elle reste calme et garde son sang-froid, ce qui n'est pas chez elle de la provocation, son rôle étant beaucoup facile que celui de Silvia. Elle a même obtenu l'approbation de Monsieur Orgon. Ainsi, elle s'exprime posément. Elle est affirmative. Elle est sûre d'elle et c'est ce qui déstabilise davantage encore Silvia. L'emploi du pronom «moi» est mis en rejet de la phrase, à la clausule, renforce encore la sincérité de Lisette et sa facilité à dire ce qu'elle pense, contrairement à Silvia, qui reste sur la défensive par peur d'avouer ses réels sentiments.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Commentaire: Le jeu de l'amour et du hasard - Acte II scène 7 Corrigé de 1367 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Commentaire: Le jeu de l'amour et du hasard - Acte II scène 7" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • isayvalau-206613 (Hors-ligne), le 28/04/2013 à 28H10.
  • raskol (Hors-ligne), le 14/02/2013 à 14H09.
  • isabelle-179860 (Hors-ligne), le 22/10/2012 à 22H23.
  • buissonnet (Hors-ligne), le 28/01/2011 à 28H14.
  • les pros du tpe (Hors-ligne), le 19/01/2011 à 19H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    La première scène du troisième acte -(de «Phèdre»), si belle en soi pourtant, Racine ne l'invente sans doute que pour amorcer l'extraordinaire rebondissement du quatrième acte., GIDE, Attendu que..., p. 206.

    Ajouté par webmaster

    - (...) laissons là l'amour, et soyons bons amis. - Rien que cela? Ton petit traité n'est composé que de deux clauses impossibles., MARIVAUX, le Jeu de l'amour et du hasard, I, 7.

    Ajouté par webmaster

    «- Nous reprenons la grande scène d'amour du second acte», disait le directeur à la fin de la troisième répétition., Ed. DE GONCOURT, la Faustin, X.

    Ajouté par webmaster

    BÉLISE. Qu'il a d'esprit!, MOLIèRE, les Femmes savantes, III, 1. (à la scène 2 du même acte, Armande s'exclame : «Ah! de l'esprit partout!»).

    Ajouté par webmaster

    -(février). Reprise au Théâtre-Français de -L'otage avec l'ancienne distribution. Impression du public : le 1ËeËr acte est long et ennuyeux. Le 2Ëe acte empoignant. Le 3Ëe acte : on ne comprend pas., CLAUDEL, Journal, 7 févr. 1939.

    Ajouté par webmaster

    L'amour transformant l'amant dans l'aimé fait entrer l'amant à l'intérieur de l'aimé et vice versa. [ Commentaire du IIIe Livre des Sentences. ] Thomas d'Aquin, saint

    Ajouté par webmaster

    l'amour transformant l'amant dans l'aimé fait entrer l'amant à l'intérieur de l'aimé et vice versa. Commentaire du IIIe Livre des Sentences. Thomas d'Aquin, saint

    Ajouté par webmaster

    .3 J'écrivis l'-Étoile au Front que je fis repésenter au Vaudeville. Nouveau tumulte, nouvelle bataille, mais où mes partisans étaient cette fois beaucoup plus nombreux. Au troisième acte l'effervescence devint telle qu'il fallut, au milieu d'une scène, baisser le rideau pour ne le relever qu'au bout d'un certain temps. Pendant le second acte, un de mes adversaires ayant crié à ceux qui applaudissaient : «Hardi la claque», Robert Desnos lui répondit : «Nous sommes la claque et vous êtes la joue.», Raymond ROUSSEL, Comment j'ai écrit certains de mes livres, p. 36.

    Ajouté par webmaster

    Certains auteurs, parlant de leurs ouvrages, disent : Mon livre, mon commentaire, mon histoire, etc. - Ils sentent leurs bourgeois qui ont pignon sur rue, et toujours un «chez moi» à la bouche. Ils feraient mieux de dire : Notre livre, notre commentaire, notre histoire, etc., PASCAL, Pensées, I, 43.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Commentaire: Le jeu de l'amour et du hasard - Acte II scène 7

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo