Commentaire Sur Le Lion Et Le Moucheron

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Texte de Kant, extrait de Traité de pédagogie ... Antoine Adam : « un monde cruel, peuplé dR ... >>
Partager

Commentaire Sur Le Lion Et Le Moucheron

Littérature

Aperçu du corrigé : Commentaire Sur Le Lion Et Le Moucheron



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 16/10/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

 Commentaire Sur Le Lion Et Le Moucheron
Zoom

La fable est un court récit écrit plutôt en vers qu’en prose et ayant un but didactique (qui comporte un enseignement, qui cherche donc à instruire). Bon nombre d'écrivains se sont prêtés à ce jeux, faisant apparaître au travers de leur récit une morale subtile, ou bien plus simplement explicite. On retiendra ici les noms de Jean de la Fontaine, Jean Anouilh et Jean-Jacques Rousseau. Il s'agira en fait dans ce corpus de relever les leçons qu'on peut tirer des fables dont la morale est implicite pour ensuite se concentrer sur une dont la morale est clairement exposée.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé :  Commentaire Sur Le Lion Et Le Moucheron Corrigé de 1454 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Commentaire Sur Le Lion Et Le Moucheron" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Nous pouvons justifier l'utilisation de ce registre à l'aide du champ lexical de la guerre se trouvant au vers 4 ‘déclara la guerre ‘, vers 10 ‘sonna la charge', vers 17 ‘cette alarme universel', vers 19 ‘Le harcèle'. Il y à un décalage burlesque entre la réalité concrète (un moucheron qui « agace » un lion) et le traitement épique : c'est ce décalage qui donne la dimension parodique à la fable. Intéressons-nous maintenant à la dernière partie prenant en compte le registre didactique. La première morale « Va t'en chétif insecte, excrément de la terre » renvoie à la scène de combat et à la victoire du Moucheron sur le Lion. À noter toutefois que la fin du récit la contredit, puisque l'araignée est plus grosse que le moucheron. D'où la seconde morale, « Les plus à craindre sont souvent les plus petits… pour la moindre affaire ». Celle-ci renvoie au dénouement de la fable : la mort du Moucheron.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Un lion mort ne vaut pas Un moucheron qui respire., VOLTAIRE, Poèmes, «Précis de l'Ecclésiaste».

Ajouté par webmaster

Il ne parlait pas plus qu'un lion; il se grattait comme un lion, bâillait comme un lion, se mettait sur le flanc comme un lion ennuyé, et rêvait apparemment de sang et de forêts., CHATEAUBRIAND, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 121.

Ajouté par webmaster

Le lion n'attaque jamais l'homme à moins qu'il ne soit provoqué., BUFFON, Hist. nat. des animaux, Le lion.

Ajouté par webmaster

Il -(le lion) fait mouvoir la peau de sa face (...) ce qui ajoute beaucoup à la physionomie (...), BUFFON, Hist. nat. des animaux, Le lion.

Ajouté par webmaster

Certains auteurs, parlant de leurs ouvrages, disent : Mon livre, mon commentaire, mon histoire, etc. - Ils sentent leurs bourgeois qui ont pignon sur rue, et toujours un «chez moi» à la bouche. Ils feraient mieux de dire : Notre livre, notre commentaire, notre histoire, etc., PASCAL, Pensées, I, 43.

Ajouté par webmaster

Il -(le lion pris jeune) est doux pour le maître et même caressant surtout dans le premier âge., BUFFON, Hist. nat. des animaux, Le lion.

Ajouté par webmaster

(...) la transformation prodigieuse qui, du bébé-lion (...) avait fait la bête magnifique de puissance et de majesté dont il me semblait que je voyais encore les larges yeux d'or sous la crinière royale. Petit chat. Gros chat. Tout jeune lionceau. Fauve dans l'adolescence. Vrai lion, mais aux formes encore inachevées. Et King enfin., J. KESSEL, le Lion, p. 138.

Ajouté par webmaster

On l'a souvent vu -(le lion) dédaigner de petits ennemis, mépriser leurs insultes et leur pardonner des libertés offensantes (...), BUFFON, Hist. nat. des animaux, Le lion.

Ajouté par webmaster

.1 Même avec un calibre lourd dans les mains, on essaie de se faire plus petit quand un lion vient à vous de cette manière., J. KESSEL, le Lion, p. 207.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Commentaire Sur Le Lion Et Le Moucheron

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature