NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Y a-t-il une vérité des apparences ? Peut-on faire la paix ? >>


Partager

Une communauté politique n'est-elle qu'une communauté d'intérêts ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Une communauté politique n'est-elle qu'une communauté d'intérêts ?



Publié le : 2/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Une communauté politique n'est-elle qu'une communauté d'intérêts ?
Zoom

Au premier abord, si l'on s'interroge sur le fait que les hommes vivent ensemble au sein de communautés, on se dit que c'est parce qu'ils en retirent un avantage; plus précisément, les formes de communautés les plus élémentaires, telles que la famille ou le village, ont une fonction évidente: assurer la survie des individus, rendre plus efficace la gestion des besoins, se défendre contre une nature hostile et d'autres groupes humains ... C'est donc bien l'intérêt qui semble être à la base de toutes les communautés.
 Pourtant, lorsqu'on parle de communauté politique, n'y a-t-il pas une nouvelle dimension qui entre en jeu?
 Dans une cité ou dans un Etat, lorsque les relations entre les individus sont médiatisées par des institutions et par des lois, la forme d'existence qui en ressort ne va-t-elle pas au-delà de la simple poursuite d'un intérêt personnel égoïste? Dans ces conditions, il est légitime de se demander si une communauté politique n'est qu'une communauté d'intérêts.
 Quels sont les intérêts qui peuvent être au fondement d'une communauté?
 N'y a-t-il pas une tension entre l'unité indispensable au bon fonctionnement, de toute communauté, et les intérêts multiples et potentiellement contradictoires des individus qui en sont membres? Dans ces conditions, n'est-il pas indispensable que se dégage une forme de transcendance par rapport à la somme des intérêts particuliers, capable notamment de donner une orientation morale à la communauté, et d'offrir aux individus les moyens de s'accomplir dans leur identité?



Un point de départ à expliquer : l'idée que la société se fonderait exclusivement sur les égoïsmes individuels, coalisés de façon à garantir leurs intérêts propres est à préciser; il faudra se demander ce qui rend possible la simple existence d'une société, d'une vie en commun.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5518 mots (soit 8 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Une communauté politique n'est-elle qu'une communauté d'intérêts ?" a obtenu la note de :

10 / 10

Corrigé consulté par :
  • maxou1997-274541 (Hors-ligne), le 23/04/2016 é 23H08.
  • blabla51-273824 (Hors-ligne), le 09/03/2016 é 09H12.
  • cdv20113-271618 (Hors-ligne), le 06/03/2016 é 06H18.
  • Marine-269317 (Hors-ligne), le 03/01/2016 é 03H13.
  • maryleila-266152 (Hors-ligne), le 13/11/2015 é 13H00.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit