LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le pouvoir de l'État est-il facteur de libert ... Quel sens donner au mot «droit» dans l'expres ... >>


Partager

Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?



Publié le : 13/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?
Zoom

- La situation peut alors s'inverser: la violence s'exerce plus volontiers contre la vérité rationnelle. Au moins sous forme symbolique (procès de Galilée).- Lorsqu'une thèse a besoin d'une certaine violence pour s'imposer en tant que vérité, on peut affirmer, non seulement qu'elle ne respecte pas les conditions normales du débat rationnel ou scientifique, mais surtout qu'elle a peu de chances de constituer une vérité (affaire Lyssenko).

- Ce qui a recours à la violence, c'est, non pas la vérité rationnelle, mais bien l'idéologie (exemple: les faux débats suscités en U.R.S.S. par la prétendue différence entre science bourgeoise et science prolétarienne).

III. Violence et histoire- S'il est bien une dimension où la violence s'exerce périodiquement, c'est celle de l'histoire, de la pratique humaine.


  • I) En quoi violence et vérité sont-elles incompatibles par nature ?


A.      Dans la relation à la rationalité (dimension arbitraire)

B.      Dans le rapport à autrui (rupture de l’égalité, dimension morale)

C.      Incompatibilité de nature (association nécessairement impossible

Transition: Différence entre la théorie et la pratique, on peut donc associer dans la réalité la violence et la vérité mais est-ce pour autant de la compatibilité ?

  • II) Cette association peut-elle être légitimée ? Avons-nous le droit de les associer ?


A.      A quelle condition cette association n’est-elle pas acceptable ? (exemple des sophistes)

B.      A quelle condition l’est-elle ? (exemple de la Révolution)

C.      Est-ce pour autant de la compatibilité ? (association forcée faite par l’homme)

Transition : N’est-ce pas à l’homme de chercher au maximum à éviter l’usage de la violence ?

  • III) La vérité peut-elle justifier l’utilisation de tous les moyens y compris violents pour triompher ?


A.      De quel autre moyen l’homme peut-il disposer ? (étude de la non-violence, dimension morale, humaine, respect de l’autre et refus de la vengeance)

B.      Mise en valeur de l’enjeu principal du sujet : Liberté et responsabilité dans l’usage de la violence, mais pour rechercher la vérité

C.      Qu’en est-il finalement de l’association violence-vérité ? (il revient à l’homme de protéger la vérité de toutes les formes de violence, celle-ci est en dernier recours, c’est une certaine forme d’échec ; l’homme doit faire respecter cette incompatibilité).



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2059 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • assna3911 (Hors-ligne), le 23/11/2008 é 23H16.
  • Emmanuel9082 (Hors-ligne), le 14/11/2008 é 14H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit