NoCopy.net

Comprendre autrui, comprendre un théorème mathématique ; dans ces deux formules, le terme « comprendre » a-t-il le même sens ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Ai-je besoin des autres pour savoir qui je su ... L'inconscient est-il notre ennemi ? >>
Partager

Comprendre autrui, comprendre un théorème mathématique ; dans ces deux formules, le terme « comprendre » a-t-il le même sens ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Comprendre autrui, comprendre un théorème mathématique ; dans ces deux formules, le terme « comprendre » a-t-il le même sens ?



Publié le : 26/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Comprendre autrui, comprendre un théorème mathématique ; dans ces deux formules, 

le terme « comprendre » a-t-il le même sens ?
Zoom

, ce que je vois de lui, et ce que j'en devine - sa conduite, ses sentiments - ne m'étonnent pas et me paraissent naturels. J'ai l'impression que cet ensemble est cohérent, le tout s'expliquant par éléments et les éléments subissant l'influence du tout. C. Mais comment est obtenue cette impression ? Comment comprenons-nous autrui ? Voilà la question essentielle de cette partie de notre travail. Dans la compréhension des autres comme dans celle des choses intervient un certain savoir, ce que nous savons sur l'homme. Tout un savoir psychologique est consigné dans le langage à l'élaboration duquel ont contribué les expériences séculaires de nos ascendants ; il s'explicite dans maintes maximes qui font partie de la culture de base d'un pays. A ce savoir reçu du milieu s'ajoute l'acquis de l'expérience personnelle. Enfin, un enseignement de la psychologie peut mettre de l'ordre dans ces connaissances communes à tous et les approfondir.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Comprendre autrui, comprendre un théorème mathématique ; dans ces deux formules, 

le terme « comprendre » a-t-il le même sens ? Corrigé de 1509 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Comprendre autrui, comprendre un théorème mathématique ; dans ces deux formules, le terme « comprendre » a-t-il le même sens ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

ENTENDRE, CONCEVOIR, COMPRENDRE. Entendre et comprendre signifient saisir le sens; ce qui les distingue de concevoir qui signifie embrasser par l'idée : j'entends ou je comprends cette phrase; et non je la conçois. Au contraire, dans le vers de Boileau : Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, entendre ou comprendre ne conviendraient pas. La nuance est autre, entre comprendre et entendre. Au fond, l'idée d'entendre est de faire attention à, être habile dans, tandis que celle de comprendre est prendre en soi : j'entends l'allemand, je le sais, j'y suis habile; je comprends l'allemand dirait moins., LITTRÉ, Dict., art. -Entendre.

Ajouté par webmaster

Je ne dédaigne pas les autres. Bien loin de les dédaigner, je souhaiterais mieux les comprendre, car comprendre c'est déjà aimer., BERNANOS, les Grands Cimetières sous la lune, III, p. 78.

Ajouté par webmaster

Notre appétit de comprendre, notre nostalgie d'absolu ne sont explicables que dans la mesure où justement nous pouvons comprendre et expliquer beaucoup de choses., CAMUS, le Mythe de Sisyphe, p. 55.

Ajouté par webmaster

Tu peux donc, suivant ton humeur, comprendre, ne pas comprendre; trouver beau, trouver ridicule, à ton gré?, VALÉRY, Eupalinos, l'âme et la danse, p. 157.

Ajouté par webmaster

(...) être intelligent, c'est comprendre, c'est entendre. Ce n'est pas seulement comprendre les idées, les choses, les faits qui rentrent dans votre tempérament, dans vos habitudes d'esprit, etc., c'est comprendre également les idées, les choses, les faits qui vous sont différents, contraires, et les plus divers (...) être intelligent, c'est, après connaître exactement sa propre façon de sentir et de penser, pouvoir encore se prêter à toutes les autres., Paul LÉAUTAUD, Journal littéraire, 11 févr. 1906.

Ajouté par webmaster

La santé, le bonheur : des oeillères. La maladie rend enfin lucide. (Les meilleures conditions pour bien se comprendre et comprendre l'homme, seraient -d'avoir été malade, et de récupérer la santé...)., MARTIN DU GARD, les Thibault, t. IX, p. 248.

Ajouté par webmaster

(...) ne pas même comprendre que la curiosité de l'art commence là où les sens cessent de servir!, HUYSMANS, Là-bas, I.

Ajouté par webmaster

"Le meilleur moyen pour apprendre à se connaître c’est de chercher à comprendre autrui." André Gide.

Ajouté par webmaster

Nul ne peut voir par-dessus soi. Je veux dire par là qu'on ne peut voir en autrui plus que ce qu'on est soi-même, car chacun ne peut saisir et comprendre un autre que dans la mesure de sa propre intelligence. Aphorismes sur la sagesse dans la vie (1851) Schopenhauer, Arthur

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Comprendre autrui, comprendre un théorème mathématique ; dans ces deux formules, le terme « comprendre » a-t-il le même sens ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo