Le concret est-il de l'abstrait rendu familier par l'usage ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< l'animal s'adapte à la nature, l'homme adapte ... Toute volonté de croire est-elle une raison d ... >>


Partager

Le concret est-il de l'abstrait rendu familier par l'usage ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le concret est-il de l'abstrait rendu familier par l'usage ?



Publié le : 31/7/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le concret est-il de l'abstrait rendu familier par l'usage ?
Zoom

Introduction. — Il est classique d'opposer le concret à l'abstrait. Est concrète, dit-on, la représentation comportant, sinon tous les caractères de l'objet en question, du moins tous ceux qu'il nous est donné de percevoir ; à la limite, ce serait une sorte de double de la perception. De cette perception au contraire, ou de l'objet dont il s'agit, l'idée abstraite élimine diverses données et ne retient que les caractères essentiels, ceux qui figurent dans une définition logique.
A la conception classique semble s'opposer cette remarque de Paul Langevin : « Le concret, c'est de l'abstrait rendu familier par l'usage «. Comment expliquer cette assertion du grand physicien et que faut-il en penser ?

I. — EXPLICATION

Pour comprendre la remarque de Langevin, il nous suffira d'évoquer certaines réponses faites à nos professeurs et dont ils se montrent insatisfaits.
Il leur arrive, lorsque nous nous attardons à des généralités sur la passion, par exemple, sur les vertébrés ou sur les cryptogames, de nous interpeller pour contrôler si nous savons bien de quoi exactement nous parlons : « donnez-moi donc des exemples concrets «. En effet, les idées générales sont nécessairement abstraites, et à un certain niveau de généralité, l'esprit opère sur des signes conventionnels qui par eux-mêmes ne disent rien au profane qui les perçoit. C'est le cas des mathématiques. La psychologie et la biologie n'en sont guère là. L'élève, néanmoins peut répéter des mots dont il ne sait pas exactement à quoi ils correspondent. Il fait preuve de ce savoir s'il peut énumérer quelques objets de pensée qui entrent dans l'extension du terme sur lequel il est interrogé.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le concret est-il de l'abstrait rendu familier par l'usage ? Corrigé de 1148 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le concret est-il de l'abstrait rendu familier par l'usage ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • MARC-231646 (Hors-ligne), le 22/02/2014 é 22H12.
  • Moi20577 (Hors-ligne), le 03/03/2009 é 03H22.
  • Laura9249 (Hors-ligne), le 05/02/2009 é 05H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    • Abstrait

    Couramment, « abstrait » est associé à «vague », à ce qui est dépourvu de réalité. Au sens exact, le terme désigne l'opéra­tion d'abstraction qui consiste à isoler par la pensée un élé­ment de la réalité vécue. S'oppose à concret.

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le concret est-il de l'abstrait rendu familier par l'usage ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit