Une connaissance immédiate est-elle possible ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on être sûr d'une vérité sans pouvoir la ... La paix est-elle l'état naturel de la société ... >>
Partager

Une connaissance immédiate est-elle possible ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Une connaissance immédiate est-elle possible ?



Publié le : 4/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Une connaissance immédiate est-elle possible ?
Zoom

Notre seul mode d'intuition est la sensibilité : notre entendement n'est pas intuitif, ce n'est pas un entendement archétypique divin. On comprend ainsi que connaissance immédiate, c'est-à-dire intuition, et connaissance discursive, c'est-à-dire la déduction, n'ont de sens que l'une par rapport à l'autre. Si donc une connaissance immédiate est possible, et qu'elle a une valeur de manière autonome, cela n'empêche guère que pour véritablement connaître, une alliance des deux modes de connaissance est souhaitable, voire nécessaire. ·        Descartes, dans les Règles pour la direction de l'esprit (III), montre que le moment intuitif est le moment statique quand le moment déductif est l'enchaînement dynamique des intuitions. Mais l'intuition peut englober la chaîne dynamique elle-même en sa complétude. L'intuition est la vision claire et distincte alors que la déduction est un raisonnement discursif. Intuition et déduction sont les deux piliers de la connaissance du vrai. Elles sont les deux seuls actes de l'entendement dont tout le reste dérive. ·        Intuition, comme connaissance immédiate, est définie comme concept que l'intelligence pure et attentive forme avec tant de facilité et de distinction qu'il ne reste aucun doute sur ce que nous comprenons. Elle naît des seules lumières naturelles de la raison, elle est un savoir intellectuel statique qui doit intervenir à chaque étape du raisonnement déductif et correspond à un moment d'évidence immédiate.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Une connaissance immédiate est-elle possible ? Corrigé de 2701 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Une connaissance immédiate est-elle possible ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • darki075 (Hors-ligne), le 03/09/2011 à 03H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Une connaissance générale est presque fatalement une connaissance vague ». C . — Enfin il n'est pas grand-chose de commun entre les interprétations toutes spontanées et dénuées d'esprit critique de la connaissance vulgaire, et celles, méthodiques, expérimentalement contrôlées et sans cesse rectifiées, que nous offre la science. L e s premières sont arbitraires et relèvent davantage des traditions et des préjugés que d'une recherche rationnellement conduite. Les secondes se démontrent ou se vérifient : « La science, dit BA C H E L A RD, est l'union des travailleurs de la preuve. » La connaissance vulgaire ne pousse d'ailleurs pas bien loin l'intellectualisation du réel : elle cherche à savoir plutôt qu'à comprendre; elle se contente le plus souvent, comme disait A ristote, de constater « le fait que... ».

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    • IMMÉDIAT. adj. (lat. in négatif et médius «milieu»). Sans intermédiaire (départ immédiat ; proximité immédiate). ♦ 1° Qui est connu directement, par exemple par introspection. ♦ 2° Rapport saisi sans qu'il y ait besoin de poser un intermédiaire entre les deux termes ; inférence immédiate (l'esprit passe directement d'une proposition à une autre). ♦ 3° Bergson (Essai sur les données immédiates de la conscience): l'intuition permet de saisir la réalité, d'une manière directe et telle qu'elle est. 

    Citations

    La -précision n'est pas l'-exactitude. Une connaissance exacte est une connaissance absolument rigoureuse, telle la connaissance mathématique; une connaissance précise est une connaissance aussi rigoureuse que possible. Une observation astronomique, une mesure dans une expérience de physique peuvent être précises, mais non exactes. La précision est un très haut degré d'approximation., GOBLOT, -in A. LALANDE, Voc. de la philosophie, art. -Précision.

    Ajouté par webmaster

    Le processus de la cure est décrit -(dans Freud) de façon extensive et le facteur «connaissance» y apparaît à chaque niveau : connaissance de l'inconscient, connaissance des résistances (...) connaissance du transfert où défenses et pulsions inconscientes viennent s'actualiser et s'offrir plus directement à nos prises., J. LAPLANCHE, la Défense et l'Interdit, -in la Nef, n° 31, p. 44.

    Ajouté par webmaster

    CONNAISSANCE ET EXPÉRIENCE ''L'expérience est une connaissance empirique, c'est-à-dire une connaissance qui détermine un objet par des perceptions." Kant, Critique de la raison pure, 1787

    Ajouté par webmaster

    J'étais effrayé pourtant de penser que ce rêve avait eu la netteté de la connaissance. La connaissance aurait-elle, réciproquement, l'irréalité du rêve?, PROUST, à la recherche du temps perdu, t. X, p. 157.

    Ajouté par webmaster

    Deux grands groupes de méthodes sont alors possibles pour aborder ce problème de la connaissance (...) Ces vues sont aprioriques ou essentiellement réflexives et partent de la présupposition que les principes de la connaissance peuvent être atteints directement par une discipline autonome (...), J. PIAGET, Logique et Connaissance scientifique, Préface, -in Encycl. Pl., p. IX.

    Ajouté par webmaster

    "Si la vérité consiste dans l'accord d'une connaissance avec son objet, il faut, par là même, que cet objet soit distingué des autres; car une connaissance est fausse quand elle ne concorde pas avec l'objet auquel on l'a rapporte, alors qu'elle renfermerait des choses valables pour d'autres objets." Kant, Critique de la raison pure, PUF, page 80.

    Ajouté par webmaster

    (...) elle s'appelle Laura, elle a treize ans et demi, elle propose de boire un verre de bitter-soda en bavardant, pour faire connaissance (...), A. ROBBE-GRILLET, Projet pour une révolution à New York, p. 57.

    Ajouté par webmaster

    (...) dans la vie scientifique, les problèmes ne se posent pas d'eux-mêmes. C'est précisément ce -sens du problème qui donne la marque du véritable esprit scientifique. Pour un esprit scientifique, toute connaissance est une réponse à une question. S'il n'y a pas eu de question, il ne peut y avoir de connaissance scientifique. Rien ne va de soi. Rien n'est donné. Tout est construit. Une connaissance acquise par un effort scientifique peut elle-même décliner. La question abstraite et franche s'use : la réponse concrète reste. Dès lors, l'activité spirituelle s'invertit et se bloque., G. BACHELARD, la Formation de l'esprit scientifique, p. 14.

    Ajouté par webmaster

    La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. Platon

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Une connaissance immédiate est-elle possible ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo