LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La science peut-elle se passer de l'idée de f ... Peut-on dire que le travail libère l'homme ? >>


Partager

La connaissance provient-elle de l'expérience ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La connaissance provient-elle de l'expérience ?



Publié le : 26/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La connaissance provient-elle de l'expérience ?
Zoom

 

Analyse du sujet :

Il faut commencer par définir ce qu'est l'expérience, et réfléchir dans quels domaines le terme s'applique. Relativement à une réflexion sur la connaissance on peut distinguer deux domaines de l’expérience:

                                                L'expérience d'un homme a lieu tout au long de sa vie, on fait tous l'expérience du monde qui nous entoure. Par l’expérience, on prend connaissance de ses objets. L’expérience est une relation entre le sujet et le monde extérieur qui nécessite un intermédiaire : les sens.  Mais, l'expérience doit aussi produire une modification dans le sujet de l'expérience de telle manière que l'expérience produit une sorte de savoir qui reste à définir. Une grande expérience permet aussi d'ajuster plus justement son comportement en vue d'une certaine fin.

                                                Mais dans le champ de la science, l'expérience est quelque chose de plus précis, de plus défini. Toute expérience, en effet ne présente pas la rigueur méthodique adéquate pour en déduire une loi scientifique. Elle doit présenter pour être validée en tant qu'expérience scientifique certains critères.

Par rapport à notre sujet, il semble qu’à de ces deux types d’expériences, l’une banal, quotidienne et l’autre plus spécifique, correspondent deux niveaux de la connaissance.

Il faut donc distinguer également plusieurs acceptions du terme connaissance :

             La connaissance scientifique : qu’elle soit un connaissance logique ou physique ?

             La connaissance comme mémorisation : je connais ce que j’ai perçu au préalable.

             La connaissance pratique : connaissance qui permet d’ajuster son action.

 

Problématisation :

             Il semble que pour les deux dernières acceptions en tout cas la connaissance provient de l’expérience. Quand on dit je connais cet objet, c’est qu’on l’a déjà vu et qu’on en a le souvenir. De même, il est peut probable que nous soyons né bon navigateur. La question semble concerner surtout la connaissance comme connaissance de la vérité. Une réflexion sur ce niveau de la connaissance doit permettre de bousculer quelque peu les opinions communes à propos de ce que nous avons établi à l’instant. La connaissance provient-elle toute entière de l’expérience ? Comment l’expérience peut-elle permettre la connaissance ? Pour quel genre d’expérience et pour quel sujet ?

 



Elles procurent une certitude « claire et distincte » qui tranche avec l'obscurité des impressions sensibles. Néanmoins, l'existence de ces idées invoquent une cosmologie ou une théologie soupçonneuse. De plus les idées de l'expérience peuvent provoquer la même certitude subjective. L'expérience implique-elle toujours une connaissance incertaine ?   Les conditions de possibilité de l'expérience a)                 Kant a entrepris la critique de la raison pure précisément pour répondre à la conception humienne de la connaissance et à son empirisme qui l'a « réveillé de son sommeil dogmatique ». Dans ce livre, Kant entend s'interroger sur les limites de la connaissance, il oppose à Hume le sujet transcendantal. Selon Kant, la causalité est un a priori, c'est à dire que non seulement elle précède l'expérience mais rend l'expérience possible. Kant n'envisage pas de connaissance possible au delà de l'intuition sensible, la connaissance est limitée au monde des phénomènes. Mais dans ce domaine la connaissance, comme certitude est possible. Kant renvoie en quelque sorte Descartes et Hume dos à dos, il dépasse l'alternative en faisant des catégories a priori des conditions de possibilité de l'expérience.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4433 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La connaissance provient-elle de l'expérience ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • paloma97-242788 (Hors-ligne), le 08/04/2015 é 08H21.
  • arnaud -224604 (Hors-ligne), le 13/05/2014 é 13H17.
  • mathias-237691 (Hors-ligne), le 01/05/2014 é 01H09.
  • Djousss (Hors-ligne), le 01/04/2012 é 01H08.
  • lilazooh (Hors-ligne), le 30/11/2010 é 30H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit