Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on faire l'éloge des apparences ? L'expérience accroît-elle notre connaissance ... >>


Partager

Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible ?



Publié le : 10/7/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible ?
Zoom

La vie n'est plus une réalité échappant à la science. L'homme, depuis plus d'un siècle, n'a cessé d'affiner ses connaissances, lesquels lui permettent de maîtriser la vie et d'en exploiter les ressources. Mais, la vie peut faire l'objet d'une approche scientifique, mais elle n'est pas, à proprement parler un objet scientifique. Pour cela, il faudrait que l'homme soit capable de la définir scientifiquement.



Cette dernière, bien qu'elle ne concerne pas tous les organes, s'étend cependant à un nombre infini d'agressions et de blessures. C'est ainsi que l'écorce du pin entaillé se refait, que la pince du crabe repousse et que les blessures se cicatrisent.Le troisième critère est l'invariance reproductive. Les êtres vivants se reproduisent. En outre, cette reproduction est marquée par l'invariance, soit complète en cas de reproduction par sissiparité (division des cellules), soit partielle en cas de reproduction sexuée. Il existe alors des différences individuelles (à l'exception des jumeaux univitellins) mais les caractéristiques de l'espèces sont conservées. Il ne faut pas confondre la variabilité des individus et l'invariance propre à l'espèce.Ces trois critères, présents en un même être, nous permettent-ils de distinguer assurément le vivant de l'inerte ? Après tout les machines sont également des objets téléonomiques, les machines peuvent s'autoréguler et les ordinateurs, en raison de la programmation, ont une certaine autonomie. Il est moins aisé qu'il ne le paraît au premier abord de dégager des critères permettant de différencier un être vivant d'une machine complexe toutefois, la machine ne se reproduit pas, ne croit pas et connaît une autonomie très limitée.


 

1) L’ Antiquité et le vitalisme : le corps animé

2) Le 17e et le mécanisme : le corps-machine

 

3) Kant, la Critique de la faculté de juger : les corps vivants ne sont pas des machines

 

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible ? Corrigé de 5461 mots (soit 8 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • chikhi69-263827 (Hors-ligne), le 14/10/2015 é 14H20.
  • truasmo96-263281 (Hors-ligne), le 08/10/2015 é 08H16.
  • bas21190-256075 (Hors-ligne), le 07/03/2015 é 07H21.
  • babtou63 (Hors-ligne), le 08/05/2011 é 08H19.
  • gugus67 (Hors-ligne), le 20/03/2011 é 20H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Le réel, c'est aussi le vivant. La raison cherche à expliquer le vivant. Mais ce dernier est-il réductible à son traitement scientifique ? Qu'est-ce qui distingue la matière organique de la matière inorganique ? La matière existe-t-elle indépendamment de l'esprit ?

    La connaissance scientifique repose sur des critères de vérification. Cela permet une objectivité des résultats. Le modèle de cette connaissance est par exemple la science physique. Celle-ci repose sur l'expérimentation : il est possible de contrôler la théorie ou l'hypothèse physique par des faits. La question est ici de savoir si le vivant peut être connu dans le cadre d'une science rigoureuse. La biologie par exemple s'apparente-t-elle dans sa méthode et dans sa démarche, dans ses résultats, à une science au même titre que la physique ? Le vivant peut-il être objet de science ? Et de quelle science, de quel genre de connaissance alors s'agit-il ? En quoi une connaissance scientifique du vivant n'est-elle pas possible ou du moins est-elle loin d'être évidente ? Quelle est la spécificité du vivant qui fait qu'il peut se refuser à la connaissance scientifique ? Un être vivant est un organisme, c'est-à-dire un organisme existant par soi et dont toutes les parties sont interdépendantes et ont des fonctions qui concourent à la conservation du tout. Une de ses caractéristiques essentielles est qu'il est création : il se nourrit et se développe grâce à une relation constante avec le milieu extérieur ; il se reproduit ; il peut dans une certaine mesure s'autoréguler. Il n'est pas figé dans des caractéristiques une fois pour toutes. C'est parce qu'il est en évolution constante qu'il est difficile de le connaître au même titre qu'on peut déterminer un objet en physique. Le vivant est un objet scientifique ayant un statut particulier. Pendant longtemps on s'est complu dans des théories vitalistes. Le vitalisme n'est pas une connaissance scientifique du vivant. On peut l'opposer à la démarche mécaniste cartésienne par exemple. Mais garde-t-elle tout ce qui caractérise le vivant ?

    Ajouté par alex12776

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit