NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La philosophie peut-elle se passer de la foi ... Faut-il se détacher des choses matérielles ? >>


Partager

Connaître l'homme, est-ce observer ses comportements ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Connaître l'homme, est-ce observer ses comportements ?



Publié le : 22/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé


Il n'y a plus d'universel. L'Homme n'est pas, l'homme n'est plus (de Maistre). La connaissance de l'homme comme d'une essence universelle est rendue impossible de manière constitutive par le processus de l'observation : observer relativement (biais méthodologique de l'observation) le contingent (les comportements toujours contextuels) rend inaccessible l'universel. L'idée de l'homme est une chimère (Nietzsche). Et prétendre à sa connaissance, qui plus est par l'observation, est vain. Mais au problème de la circularité et du relativisme de la méthode d'observation peut être opposée l'entreprise philosophique kantienne. Car, si tout objet d'observation est par définition biaisé dans le procès même de l'observation, il n'est reste pas moins que me sont accessible, en tant qu'observateur, les conditions de possibilité de ma propre observation, c'est-à-dire du biais. Ainsi, connaître l'homme comme autre (irréductible) par l'observation de ses comportements assure plus la connaissance de soi-même, que celle de l'autre (puisqu'elle reste inaccessible). Observer l'autre et ses comportements ne permet pas de le connaître, mais de me connaître, et de me connaître comme homme. Cet acte de réflexivité caractéristique du criticisme kantien conduit au transcendantal : connaître les conditions de possibilité de la connaissance procède de la compréhension des raisons de l'impossibilité de la connaissance par l'observation.


  • I) Toute science y compris les sciences humaines, doivent se fonder sur l'observation.

a) Observer, c'est être objectif.

b) L'homme est un objet d'observation comme les autres.

c) L'observation des comportement permet de faire l'économie de l'hypothèse de la liberté de l'homme.

  • II) L'homme ne se réduit pas à ses comportements.

a) L'homme n'est pas une chose mais une personne.

b) La conscience échappe a toute observation.

c) Connaître l'homme, c'est d'abord le comprendre.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1165 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Connaître l'homme, est-ce observer ses comportements ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • swingswing-211668 (Hors-ligne), le 24/06/2013 é 24H11.
  • Dominique40620 (Hors-ligne), le 19/10/2009 é 19H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit