LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ESPÉRANCE, substantif féminin. La science n'est-elle qu'une connaissance app ... >>


Partager

Connaître est-ce mesurer ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Connaître est-ce mesurer ?



Publié le : 17/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Connaître est-ce mesurer ?
Zoom


Aussi familiers que nous soient devenus les instruments de mesure et les méthodes de calcul, nos connaissances sont loin de se réduire à l’usage des instruments scientifiques : sensations, impressions, intuitions et croyances alimentent constamment notre besoin de connaître.

Il est pourtant avéré que la connaissance fondée sur la mesure est la plus sûre et la plus utile : de là, l’importance que nos sociétés accordent à l’esprit scientifique : formé à la mesure, il échappe aux aléas de l’illusion et de la subjectivité.

Pour autant, devons ignorer tout ce que la connaissance humaine est susceptible d’apporter à la culture, indépendamment des méthodes de mesure ?

Après avoir examiné toute l’importance de la mesure dans le processus de connaissance, nous poserons la question de ses limites dans le domaine de l’expérience vécue, et proposerons, en dernier lieu, une démarche de type phénoménologique qui dépasse, sans la nier, l’exigence de mesure.

 



LEVI-STRAUSS). De même, dans certaines Sciences sociales comme l'ethnographie et même l'économie politique, « pour abstraire les aspects purement quantitatifs des phénomènes », on est obligé « de les appauvrir » et ainsi de les déformer. D. - II faut se souvenir, au reste, comme le remarque L. BRUNSCHVICG (La Philosophie de l'esprit, p. 113), « qu'il n'y a pas un absolu de la mesure qui serait défini en lui-même : ... ce que nous apprenons aujourd'hui des physiciens, c'est que l'instrument de mesure doit être adapté à l'objet dont il est destiné à mettre en évidence les caractères intrinsèques ». - C'est pourquoi on envisage aujourd'hui, dans le domaine des Sciences de l'homme où, comme on vient de le voir, ces ambitions de' la mesure ne sont pas toujours satisfaites, d'autres formes d'application des Mathématiques. Il se peut que, comme le reconnaissait Cl. Bernard, «l'application des mathématiques aux phénomènes soit le but de toute science » ; mais, par suite du progrès même des Mathématiques, il semble qu'on puisse faire appel à une autre forme de traitement mathématique que la mesure proprement dite et avoir recours aux formes les plus modernes de ces sciences, telles quecalcul des probabilités et théorie des jeux, théorie des ensembles, théorie des groupes, etc.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1255 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Connaître est-ce mesurer ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Moi20577 (Hors-ligne), le 25/02/2009 é 25H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit