NoCopy.net

La conscience est-elle d'abord conscience de soi ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le sujet est-il une entité indivisible ? Le sujet peut-il être transparent à lui-même ... >>


Partager

La conscience est-elle d'abord conscience de soi ?

Echange

Aperçu du corrigé : La conscience est-elle d'abord conscience de soi ?



Document transmis par : ???


Publié le : 22/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

La conscience est-elle d'abord conscience de soi ?
Zoom

Imaginez à présent une suite liée d\'éclatements qui nous arrachent à nous-mêmes, qui ne laissent même pas à un nous-mêmes « le loisir de se former derrière eux, mais qui nous jettent au contraire au-delà d\'eux, dans la poussière sèche du monde, sur la terre rude, parmi les choses ; imaginez que nous sommes ainsi rejetés, délaissés par notre nature même dans un monde indifférent, hostile et rétif ; vous aurez saisi le sens profond de la découverte que Husserl exprime dans cette fameuse phrase : Toute conscience est conscience de quelque chose. « Il n\'en faut pas plus pour mettre un terme à la philosophie douillette de l\'immanence, où tout se fait par compromis, échanges protoplasmiques, par une tiède chimie cellulaire. La philosophie de la TRANSCENDANCE : Désigne tout ce qui dépasse, surpasse le plan de la nature et de l\'humain. transcendance nous jette sur la grand\'route, au milieu des menaces, sous une aveuglante lumière. Être, dit Heidegger, c\'est être-dans-le-monde. Comprenez cet « être dans au sens du mouvement. Être, c\'est éclater dans le monde, c\'est partir d\'un néant de monde et de conscience pour soudain s\'éclater-conscience-dans-le-monde. Que la conscience essaye de se reprendre, de coïncider enfin avec elle-même, tout au chaud, volets clos, elle s\'anéantit. Cette nécessité pour la conscience d\'exister comme conscience d\'autre chose que soi, Husserl la nomme intentionnalité. Avez-vous compris l\'essentiel ?



Imaginez à présent une suite liée d\'éclatements qui nous arrachent à nous-mêmes, qui ne laissent même pas à un nous-mêmes « le loisir de se former derrière eux, mais qui nous jettent au contraire au-delà d\'eux, dans la poussière sèche du monde, sur la terre rude, parmi les choses ; imaginez que nous sommes ainsi rejetés, délaissés par notre nature même dans un monde indifférent, hostile et rétif ; vous aurez saisi le sens profond de la découverte que Husserl expri...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "La conscience est-elle d'abord conscience de soi ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

  • « Posséder le Je dans sa représentation : ce pouvoir élève l\'homme infiniment au-dessus de tous les autres êtres vivants sur la terre. Par là, il est une personne. » Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique, 1798.

 Dès le moment où l\'enfant commence à parler de lui à la première personne — moment décisif et irréversible —, il se saisit lui-même comme sujet pensant et conscient. Cette faculté de la conscience à se prendre elle-même pour objet, qu\'on appelle la « réflexivité » de la conscience, fait de l\'être humain une personne, c\'est-à-dire, chez Kant, un sujet moral responsable constituant une fin en soi.

  • Conscience : « C\'est le savoir revenant sur lui-même et prenant pour centre la personne humaine elle-même, qui se met en demeure de décider et de se juger. » Alain, Définitions, 1953 (posth.)

 La conscience réfléchie, par laquelle chacun prend conscience de ses propres états de conscience, est aussi conscience morale. Car, portant mon attention sur mes véritables intentions, je suis à même d\'en examiner la rigueur et la valeur morales.

  • « La seule façon d\'exister pour la conscience c\'est d\'avoir conscience qu\'elle existe. » Sartre, L\'Imagination, 1936.
  • « Connais-toi toi-même. » Maxime gravée au fronton du temple de Delphes. Ce précepte, devenu la maxime favorite de Socrate, prête au contresens. En effet, il ne doit pas être interprété comme une invitation à l\'introspection, mais comme la nécessité pour l\'âme de connaître les valeurs d\'après lesquelles elle se détermine.
  •  « La maxime \"Connais-toi toi-même\", dans la bouche d\'un dieu et adressée aux hommes, est presque une méchanceté. » Nietzsche, Le Gai Savoir, 1883.
Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

La conscience est-elle d'abord conscience de soi ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit