La conscience doit-elle primer sur l'inconscient ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le sujet est-il défini par ses actes ? La conscience rend-elle heureux ? >>


Partager

La conscience doit-elle primer sur l'inconscient ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La conscience doit-elle primer sur l'inconscient ?



Publié le : 22/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La conscience doit-elle primer sur l'inconscient ?
Zoom

La conscience a toujours été considérée comme la principale caractéristique de l’homme, qui le distingue de l’animalité. C’est avec Descartes que la conscience devient véritablement l’objet privilégié de la philosophie. Avec son fameux cogito, « je pense, je suis «, Descartes pensait trouver le premier fondement assuré de la philosophie. La conscience se définit comme un savoir. Le mot provient de l’adjonction de deux locutions latines cum(avec) et scienta( savoir). La conscience est donc le fait pour un individu que son existence soit accompagnée d’un savoir sur elle-même. Avec la conscience, j’existe et je le sais. Pourtant, la conception de Descartes ne laisse aucune place à l’inconscient. Pour lui, l’homme est conscient de part en part et toutes ce qui se passe en lui est considéré comme pensée consciente. Bien sûr, sa thèse sera remise en cause au long de l’histoire. Leibniz reconnaît l’existence de perceptions inconscientes et Nietzsche réfutera le fait que c’est moi qui pense. Il reconnaît que la pensée vient quand elle veut et non quand je veux. Il dira ainsi « ça pense « plutôt que « je pense «. Freud ébranlera ainsi le monde de la philosophie avec sa théorie de l’inconscient. Celui-ci est conçu par le psychanalyste comme une instance séparée et indépendante de la conscience, instance gouvernée par ses propres lois et ayant un fonctionnement particulier. De fait, l’inconscient fait peur parce qu’il remet en cause la maîtrise que le sujet a de lui-même. L’inconscient enlèverait la liberté du sujet. Il semble donc que la conscience doive être privilégiée comme possibilité d’être cause de ses actes. Le verbe « primer « signifie en effet « avoir le plus d’importance, dominer quelque chose «. Primer sur l’inconscient pour la conscience, cela veut dire que la conscience doit dominer l’inconscient, être mise en avant. Pourtant la conscience peut-elle réellement être première par rapport à l’inconscient ? De plus, l’inconscient est-il forcément négatif et un obstacle pour le sujet ? Si l’inconscient est nécessaire au fonctionnement psychique mais en même temps enlève la responsabilité du sujet, quel position adopter face à lui ? Comment régler les rapports entre les deux instances ?



Ces faits psychiques refoulés sont en effet soumis à une censure qui évacue hors de la conscience (qui « refoule ») les désirs jugés incompatibles avec les exigences morales du sujet. « L'inconscient est le psychique lui-même et son essentielle réalité. » Freud, L'Interprétation des rêves, 1899. « Longtemps on a considéré la pensée consciente comme la pensée par excellence : maintenant seulement nous commençons à entrevoir la vérité, c'est-à-dire que la plus grande partie de notre activité intellectuelle s'effectue d'une façon inconsciente. » Nietzsche, Le Gai Savoir, 1883. « Il faut éviter [...] de croire que l'inconscient est un autre Moi ; un Moi qui a ses préjugés, ses passions et ses ruses; une sorte de mauvais ange, diabolique conseiller. Contre quoi il faut comprendre qu'il n'y a point de pensées en nous sinon par l'unique sujet, Je; cette remarque est d'ordre moral. » Alain, Éléments de philosophie, 1941. « L'inconscient est une méprise sur le Moi, c'est une idolâtrie du corps.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La conscience doit-elle primer sur l'inconscient ? Corrigé de 3249 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La conscience doit-elle primer sur l'inconscient ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Valerie46755 (Hors-ligne), le 22/11/2009 é 22H19.
  • Malak8244 (Hors-ligne), le 21/10/2008 é 21H15.
  • Julie4167 (Hors-ligne), le 22/09/2008 é 22H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La conscience doit-elle primer sur l'inconscient ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit