NoCopy.net

Conscience, inconscient et liberté

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La conscience et le temps La conscience est-elle donnée ou s'acquiert-e ... >>
Partager

Conscience, inconscient et liberté

Philosophie

Aperçu du corrigé : Conscience, inconscient et liberté



Publié le : 6/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Conscience, inconscient et liberté
Zoom

Il est «responsable de ce qu'il est». Et par là, il est aussi «responsable de tous les hommes». L'inconscient comme «mauvaise foi»Par la distinction du «ça» et du «moi», Freud rompt l'unité du psychisme. La conscience perd ses droits. Elle est supplantée par l'inconscient. Le sujet n'est plus maître de ses pensées et de ses actes. Non seulement nous ne saisissons pas spontanément le sens caché de certains de nos actes ou de nos représentations, mais en plus nous leur donnons un sens, des motifs inexacts. Ai-je, par exemple, commis un vol à l'étalage ? Ce vol, je peux l'interpréter comme un acte impulsif motivé par le prix, la rareté ou l'intérêt de l'objet dérobé. Mais cette interprétation est, au fond, illusoire.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Conscience, inconscient et liberté
Corrigé de 1898 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Conscience, inconscient et liberté " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • coco-226946 (Hors-ligne), le 08/01/2014 à 08H18.
  • aurore.blns-215763 (Hors-ligne), le 03/01/2014 à 03H12.
  • Faetjo-189483 (Hors-ligne), le 08/12/2013 à 08H17.
  • jpoeli (Hors-ligne), le 26/01/2012 à 26H00.
  • did (Hors-ligne), le 01/02/2011 à 01H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Alain dépouille une certaine partie de notre existence et de notre vécu du sens fondateur qui l'informe pour la rattacher à l' »en-soi» dépourvu de toute signification. Cette opacité, cette massivité semblent dérober un fondamental sens à l'exister et à la praxis humaines. En effet, comment soutenir que seul le corps puisse déterminer les manifestations inconscientes. On peut certes convenir, par exemple, que des hormones sont génératrices de pulsions érotiques. Mais, ce fait en aucun cas ne saurait expliquer l'infinie richesse des affections humaines, l'incroyable plasticité de l'âme en proie au trouble du désir. Aussi, préférerons-nous la thèse freudienne qui interprète la pulsion comme transition entre somatique et psychique, et ce, contre la distinction cartésienne de la chose pensante et de la chose étendue. En outre, Alain prétend vouloir donner primauté et prérogative à la liberté de l'individu face au déterminisme sclérosant de l'inconscient.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    LA LIBERTÉ ET LA CONSCIENCE "On appelle liberté le rapport du moi concret à l'acte qu'il accomplit. Ce rapport est indéfinissable, précisément parce que nous sommes libres." Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience, 1889.

    Ajouté par webmaster

    "C'est ensuite de la conscience élargie, pressant sur le bord d'un inconscient qui cède et qui résiste, qui se rend et qui se reprend: à travers des alternances rapides d'obscurité et de lumière, elle nous fait constater que l'inconscient est là; contre la stricte logique elle affirme que le psychologique a beau être du conscient, il y a néanmoins un inconscient psychologique." Bergson, La pensée et le mouvant, PUF, page 27.

    Ajouté par webmaster

    Ce fut à peu près à cette époque -(entre 1830 et 1850) que s'effectua ce qu'on pourrait appeler la conjonction de la liberté politique et de la liberté économique, qui désormais furent confondues dans un même culte et portèrent un seul et même nom : -le libéralisme. La liberté économique, c'est-à-dire celle du travail et des échanges, fut élevée au même rang que la liberté de conscience ou la liberté de la presse., GIDE et RIST, Hist. des doctrines économiques..., p. 382.

    Ajouté par webmaster

    "Le sens profond de la cure (psychanalytique) n'est pas une explication de la conscience par l'inconscient, mais un triomphe de la conscience sur ses propres interdits par le détour d'une autre conscience déchiffreuse. L'analyste est l'accoucheur de la liberté, en aidant le malade à former la pensée qui convient à son mal." Ricoeur, Philosophie de la volonté, I, Aubier page 375.

    Ajouté par webmaster

    Liberté de conscience et liberté de commerce, monsieur, voilà les deux pivots de l'opulence d'un État petit ou grand., VOLTAIRE, Correspondance, 3664, 16 juil. 1770.

    Ajouté par webmaster

    La liberté est la propriété de soi; on distingue trois sortes de libertés : la liberté naturelle, la liberté civile, la liberté politique; c'est-à-dire la liberté de l'homme, celle du citoyen et celle d'un peuple., G.-T. RAYNAL, Hist. philosophique, XI, XXIV.

    Ajouté par webmaster

    Qu'est-ce que c'est que ça, la tribune? s'écrie M. Bonaparte Louis; c'est du «parlementarisme!» Que dites-vous de parlementarisme? (...) Parlementarisme est une perle. Voilà le dictionnaire enrichi (...) L'oncle avait «les idéologues»; le neveu a «les parlementaristes», mesdames (...) Donc «le parlementarisme», c'est-à-dire la garantie des citoyens, la liberté de discussion, la liberté de la presse, la liberté individuelle, le contrôle de l'impôt (...) le droit de savoir ce qu'on fait de votre argent, la solidité du crédit, la liberté de conscience, la liberté des cultes (...) la sécurité de chacun, le contrepoids à l'arbitraire, la dignité de la nation, l'éclat de la France (...) l'initiative publique, le mouvement, la vie, tout cela n'est plus (...) Aujourd'hui plus de tapage, plus de vacarme, plus de parlage, de parlementarisme. Le corps législatif, le sénat, le conseil d'État sont des bouches cousues., HUGO, Napoléon le Petit, V, VIII et IX, (1852).

    Ajouté par webmaster

    Le premier des droits de l'homme c'est la liberté individuelle, la liberté de la propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail., JAURèS, Hist. socialiste..., t. I, p. 186.

    Ajouté par webmaster

    Le premier des droits de l'homme c'est la liberté individuelle, la liberté de la propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail., JAURèS, Hist. socialiste, t. I, p. 186.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Conscience, inconscient et liberté

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo