NoCopy.net

La conscience et le monde

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La conscience de soi La conscience et l'action >>


Partager

La conscience et le monde

Philosophie

Aperçu du corrigé : La conscience et le monde



Publié le : 15/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé - Ecoutez ce PODCAST:Ecoutez ce PODCAST

La conscience et le monde
Zoom

Il convient d'emblée de préciser que le terme de conscience a une double acception. Il désigne d'une part la conscience morale, la capacité à porter des jugements éthiques. Et ce n'est qu'à partir du XVIIe siècle, avec Descartes, qu'il prend d'autre part une signification psychologique et philosophique, que nous examinons ici.
 La conscience se définit de la façon la plus générale comme la capacité d'avoir des représentations, conscience spontanée de représentation ou conscience réfléchie qui analyse les conditions et mécanismes de ses propres représentations. Capacité que l'on reconnaît le plus souvent comme la première caractéristique spécifique de l'être humain qui le distingue des objets et dans une large mesure des animaux, la conscience est donc au centre d'enjeux philosophiques décisifs. Les différentes approches de la conscience décident du statut qui sera réservé à la condition humaine, de sa relation avec le monde, de sa capacité à saisir une vérité.



.../...

Capacité que ne possède aucun autre animal, car l'homme seul a conscience de soi. Telle est la thèse que Kant cherche à défendre ici, et qui a pour conséquence de poser que ce pouvoir « élève l'homme infiniment au-dessus de tous les autres êtres vivants sur la terre «. Les animaux sont en effet soumis à la puissance des stimuli, c'est-à-dire des stimulations sensorielles vis-à-vis desquelles ils ne se distinguent pas. Ils sont pris dans le stimulus, et sont pour cela comme dans un présent absolu, celui de son actualité.L'homme, au contraire, ordonne ses sensations autour de la représentation de son moi, ce qui le place non plus dans le monde, mais face au monde. Dans le premier cas, il aurait fait un avec le stimulus; dans le second, il se distingue de lui et l'objet perçu devient précisément à ce moment-là «ob-jet «, c'est-à-dire une réalité placée (jectum) devant (ob) moi. Ce processus nous autorise alors à dire que «par là, il est une personne« qui se distingue de tous les changements perçus, grâce à l'idée de l'unité et de la permanence de son moi. Ce à quoi s'oppose cet extrait: Kant s'oppose ici à tous ceux qui prêtent, tel le philosophe Condillac au 18e siècle, une conscience et des pensées secrètes aux animaux. Qui nous dit, demandait Condillac, que les insectes (les fourmis, par exemple, si prévoyantes et organisées) ne discutent pas dans une langue inconnue des hommes ? Et déjà, au 17e siècle, Montaigne évoquait dans les Essais l'histoire de cet éléphant amoureux d'une jeune fleuriste.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La conscience et le monde Corrigé de 4840 mots (soit 7 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "La conscience et le monde" a obtenu la note de :

5.1 / 10

Corrigé consulté par :
  • geoffreylefaux-25047 (Hors-ligne), le 22/12/2014 é 22H23.
  • Jeremy54580 (Hors-ligne), le 18/10/2011 é 18H20.
  • oobenoo (Hors-ligne), le 21/10/2010 é 21H18.
  • Alison39861 (Hors-ligne), le 12/10/2009 é 12H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La conscience et le monde

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit