La conscience de mourir peut-elle susciter d'autres sentiments que la peur ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le suicide est-il un défi à la société ? La mort est naturelle, est-ce évident ? >>


Partager

La conscience de mourir peut-elle susciter d'autres sentiments que la peur ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La conscience de mourir peut-elle susciter d'autres sentiments que la peur ?



Publié le : 27/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La conscience de mourir peut-elle susciter d'autres sentiments que la peur ?
Zoom

 

Nous autres humains sommes les seuls à savoir que nous allons mourir. C'est là notre privilège et notre plus grand malheur : contrairement aux animaux, nous sommes dotés d’une conscience réflexive qui nous permet d’affronter notre propre destinée. Pourtant, la mort est également ce dont on ne peut faire l’expérience : par définition, nous ne savons que nous allons mourir qu’aussi longtemps que nous ne sommes pas morts. Notre seul rapport à la mort peut donc être un rapport de prévision et d’anticipation. La conscience de mourir n'est rien d’autre que la conscience de notre contingence et de notre possible disparition. Dans ce cas, quels sentiments peuvent provoquer en nous cette idée ? Est-on nécessairement saisi de peur ? Ne peut-on pas envisager aussi que la mort se présente comme une délivrance aux yeux de celui qui est malade ? Est-il illusoire de penser que la conscience de mourir puisse au contraire nous donner envie de vivre ?



      Pourtant, est-ce vraiment si simple de se dire qu'il faut ignorer la crainte de la mort ? Merleau-Ponty explique que non seulement c'est illusoire, mais que ce serait malheureux, car cela ferait oublier à l'homme le sens de son existence. C'est en effet parce qu'il a conscience de mourir que l'homme ne vit pas seulement, mais qu'il existe, c'est-à-dire qu'il est capable de conscience réflexive, et qu'il vit toujours hors de soi. " On ne fera pas que l'homme ignore la mort. On ne l'obtiendrait qu'en le ramenant à l'animalité (...) C'est l'animal qui peut paisiblement se satisfaire de la vie et chercher son salut dans la reproduction. L'homme ne peut accéder à l'universel que parce qu'il existe au lieu de vivre seulement. Il doit payer de ce prix son humanité. " (Sens et non-sens) Transition : si la peur est le sentiment premier face à la mort, il n'empêche que tenter de l'oublier, de l'occulter ce qui d'une part est illusoire, et d'autre part n'est pas souhaitable, parce que ce sentiment premier de peur laisse place à d'autres sentiments, essentiels au sens de l'existence humaine. III.             La conscience de mourir nous donne le sentiment exact de notre existence.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La conscience de mourir peut-elle susciter d'autres sentiments que la peur ? Corrigé de 2463 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La conscience de mourir peut-elle susciter d'autres sentiments que la peur ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Marie0claire39432 (Hors-ligne), le 10/10/2009 é 10H16.
  • Seb24566 (Hors-ligne), le 27/02/2009 é 27H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La conscience de mourir peut-elle susciter d'autres sentiments que la peur ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit