Controle de connaissance sur la Morale et l'Ethique (Kant, Rousseau)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La morale est-elle une convention sociale ? Banania : Le Scandale >>
Partager

Controle de connaissance sur la Morale et l'Ethique (Kant, Rousseau)

Echange

Aperçu du corrigé : Controle de connaissance sur la Morale et l'Ethique (Kant, Rousseau)



Document transmis par : Toxe31


Publié le : 26/1/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Controle de connaissance sur la Morale et l'Ethique (Kant, Rousseau)
Zoom

1 : Kant distingue un impératif catégorique d’un impératif hypothétique. Pouvez-vous expliquer ces deux notions ?

La règle morale se présente sous la forme d'un impératif : "tu dois ...". Mais il existe 2 types d'impératifs car ce "tu dois" peux avoir une portée hypothétique ou une portée catégorique. Dans le premier cas, l'impératif est conditionné par une fin ou une circonstance, comme par exemple "tu dois travailler, si tu veux des bonnes notes". Dans le second cas, l'impératif n'est conditionné par aucune fin ou circonstance. Dans le cas de la morale, selon Kant, l'impératif est catégorique car soumis à aucune condition.

 

2 : Citez les deux premiers impératifs catégoriques de Kant.

Le premier impératif de Kant est "Agis uniquement d'après la maxime qui fait que tu peux vouloir en même temps qu'elle devienne une loi universelle."

Le second impératif de Kant est : "Agis de telle sorte que tu traites l'humanité en toi même, et en autrui, toujours comme une fin et jamais comme un simple moyen"

 

3 : Définissez les termes téléologie et déontologie. Kant rejette les morales de l’antiquité du fait de leur caractère téléologique. Expliquez.

La téléologie  (du grec "télos" pour le but) est l'étude de la finalité, au dut. Alors que la déontologie (ce qui doit être) est la théorie qui affirme que nos actions doivent être déterminées par leur conformité à certains devoirs, et non pas par rapport à leur conséquences.

Kant rejette les morales antiques, comme le stoicisme ou l'épicurisme car celle-ci avaient un caractère téléologique, elles avaient pour but d'enseigner comment atteindre le bonheur et la paix de l'âme. Pour Kant la morale doit être déontologique, indépendante des conséquences.

 

4 : Suffit-il d’agir conformément au devoir pour être moral ? Expliquez.

Pour qu'un acte soit moral il ne suffit pas qu'il soit conforme au devoir. Selon Kant tout est une question d'intention. L'intention avec laquelle on accomplit l'acte doit être celle du respect du devoir moral et non pas la crainte d'une punition ou l'espoir d'un quelconque bénéfice. A tel point qu'un acte conforme au devoir mais motivé par des raisons extérieures n'a aucune valeur morale selon lui. Attention, Kant rappelle que cela ne veut pas dire qu'une bonne intention suffit. Toute véritable intention doit être prolongée par une action, on doit essayer par tous les moyens de la concrétiser. Et ce n'est que si malgré tout ces efforts qu'on n'y arrive pas qu'on aura agis moralement.

 

5 : Kant dit que le bonheur n’est qu’un idéal de l’imagination. Expliquez pourquoi la recherche du bonheur ne saurait être, selon Kant, l’idée directrice à partir de laquelle des règles universelles de morale peuvent être établies ?

Pour Kant le contenu que chacun attribue à la notion de bonheur varie selon les personnes. Et même pour une même personne selon les circonstances. Quelqu'un qui est pauvre convoitera des biens matériels, un infirme le membre qui lui manque, etc. Kant conclut qu'aucune règle universelle ne peut être bâtie sur quelque chose de si variable.

De plus, tout ramener au bonheur, ça serait tout ramener à la sensibilité. Hors Kant a aussi affirmé qu'aucune règle morale ne peut être établie à partir du sentiment car ce serait placer la raison en position de servante, ce qui est inconcevable.

Enfin, pour obtenir le bonheur, il faudrait aussi nous adapter à notre environnement et sombre dans l'hétéronomie, c'est à dire un comportement déterminé par les conditions extérieures, ou la raison serait encore mise en position de servante

 

 



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Controle de connaissance sur la Morale et l'Ethique (Kant, Rousseau)" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

- bien définir la notion de "nature humaine" - cf. conscience morale inefficace à l'état de nature (cf. Hobbes) - tous les hommes ont tendance à suivre d'abord leurs intérêts, désirs, passions, etc., avant leur raison - ce qu'il faut faire doit donc venir d'ailleurs que d'une interrogation sur la nature humaine Partie II : (de "mais" jusqu'à la fin) : analogie avec la géométrie l'éthique, réflexion sur la nature du bien, sera donc une science pure, et non empirique, comme peut l'être la géométrie - cf. caractère universel et nécessaire de la loi morale (impératif catégorique de Kant) - on peut ici critiquer l'analogie elle-même : que vaut-elle ? le domaine de l'humain a-t-il quelque chose à voir avec les mathématiques ? - que vaut une morale trop rigoureuse, inaccessible à l'homme ? Platon a beau, notamment, nous dire que l'on doit agir en suivant les normes morales du beau en soi, du bien en soi, du juste en soi, etc.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

CONNAISSANCE ET EXPÉRIENCE ''L'expérience est une connaissance empirique, c'est-à-dire une connaissance qui détermine un objet par des perceptions." Kant, Critique de la raison pure, 1787

Ajouté par webmaster

L'éthique de la connaissance ne s'impose pas à l'homme; -c'est lui au contraire qui se l'impose en en faisant -axiomatiquement la condition d'authenticité de tout discours ou de toute action. Le -Discours de la Méthode propose une épistémologie normative, mais il faut le lire aussi et avant tout comme méditation morale, comme ascèse de l'esprit., Jacques MONOD, le Hasard et la Nécessité, p. 220.

Ajouté par webmaster

LE CONCEPT ET LA CONNAISSANCE "Toute connaissance exige un concept si imparfait ou si obscur qu'il puisse être." Kant, Critique de la raison pure, 1787.

Ajouté par webmaster

LE DEVOIR ET LA MORALE "Le devoir est la nécessité d'accomplir une action par respect pour la loi morale." Kant, Fondements de la métaphysique des moeurs, 1785.

Ajouté par webmaster

Le caractère propre de toute connaissance de conscience est d'être une connaissance immédiate et directe. Victor Cousin, Cours d'histoire de la philosophie morale au dix-huitième siècle...

Ajouté par webmaster

Selon la terminologie du Ministère des Finances, l'offre publique consiste, pour la personne physique ou morale qui en prend l'initiative, à faire connaître publiquement aux actionnaires d'une société cotée qu'elle est disposée à acquérir leurs titres à un prix supérieur au cours de bourse dans le but de prendre le contrôle de la société concernée ou de renforcer ce contrôle., P. VERMINNEN, Finance d'entreprise, Logique et politique, p. 212.

Ajouté par webmaster

Car il contrôle tout, ce critique zélé. - Et tout ce qu'il contrôle est fort bien contrôlé., MOLIèRE, Tartuffe, I, 1.

Ajouté par webmaster

Kant, Critique de la raison pratique, préface, note. "La liberté est sans doute la raison d'être, la condition de la loi morale... la loi morale est ce qui nous fait connaître la liberté."

Ajouté par webmaster

"Si la vérité consiste dans l'accord d'une connaissance avec son objet, il faut, par là même, que cet objet soit distingué des autres; car une connaissance est fausse quand elle ne concorde pas avec l'objet auquel on l'a rapporte, alors qu'elle renfermerait des choses valables pour d'autres objets." Kant, Critique de la raison pure, PUF, page 80.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Controle de connaissance sur la Morale et l'Ethique (Kant, Rousseau)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo