Convaincre, persuader

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< preparation oral bac L'odyssée d'homère >>
Partager

Convaincre, persuader

Echange

Aperçu du corrigé : Convaincre, persuader



Document transmis par : Maariinee26


Publié le : 9/3/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Convaincre, persuader
Zoom

1 : Introduction : Les écrivains sont d'abord des hommes qui appartiennent à leur époque et même compte-tenu d'une sensibilité plus vive, qui participent plus étroitement aux affaires marquantes de leur temps. Aussi n'est-il pas étonnant de voir ces témoins mettre leur art au service d'une cause politique ou de courants de pensée. Faire partager son opinion, éclairer ses contemporains, participer aux débats intellectuels de son temps, voilà des motifs qui ont souvent conduit un auteur à se lancer dans l'écriture et la publication de son oeuvre. C'est ce que nous appelons la « littérature engagée ».


2 : Convaincre : Convaincre s'emploie pour exprimer le fait que l'auteur cherche à amener un lecteur à reconnaître qu'une proposition, qu'un point de vue est véridique, irréfutable. En ce sens la conviction repose essentiellement sur l'exercice de la raison qui avance des preuves.


3 : Persuader : Persuader s'utilise d'avantage pour dire que l'auteur cherche à faire partager au lecteur son point de vue en jouant sur les émotions, sur la subjectivité, sans forcément utiliser de preuves systématiques. Pour persuader, l'écrivain va jouer avec les émotions primaires du lecteur. La Bruyère fait monter en nous la répulsion, Hugo chercher à réveiller les esprits par la peur en prophétisant un bouleversement de la société, Prévert travaille son lecteur pour lui donner mauvaise conscience...


4 : Délibérer :Délibérer, c’est examiner les différents aspects d’une question, en débattre, y réfléchir afin de prendre une décision, de choisir une solution. C’est donc se confronter à ses propres objections ou à celles d’autrui, avant de construire sa propre opinion. Cette nécessaire étape de la réflexion personnelle permet de considérer l’avis d’autrui et de peser la vérité (ou l’accord au réel) de différentes positions avant de décider. La délibération est également essentielle au débat public dans une démocratie. Au cours d’un procès avant la sentence, les jurés sont amenés à délibérer. L’essai, le dialogue ou l’apologue sont des genres littéraires particulièrement adaptés à l’expression d’une délibération.


5 : Quelques procédés très utilisée pour convaincre, persuader ou délibérer : - L'analogie peut être utilisé pour persuader le lecteur. L'analogie consiste à comparer deux faits, deux situations pour en déduire une valeur explicative. Dans l'Encyclopédie par exemple, la guerre est assimilée à la maladie et la paix à la bonne santé. De fait, on peut remarquer que l'auteur énonce une thèse subjective sous une forme apparemment scientifique. Nous sommes proches de la persuasion et même de la manipulation du lecteur.


- Si l'auteur veut davantage toucher le lecteur dans son âme,il peut faire appel à ses sentiments plutôt qu'à sa raison et employer par exemple un ton plus lyrique : La Bruyère utilise par exemple la dramatisation pour nous persuader à l'aide d'exclamations ( pas tout le temps mais souvent ) dès le début de ses poèmes. De même le texte théâtral, parce qu'il s'adresse très directement à des spectateurs présents dans une salle, joue peut-être davantage sur la persuasion. En effet, le théâtre est un lieu où se trouvent réunis des personnes qui éprouvent collectivement des émotions semblables.


- L'ironie est également un bon procédé efficace pour convaincre ou persuader. Lorsque Voltaire veut dénoncer la guerre, il construit une fiction dont le but est de ridiculiser tout belligérant quelles que soient ses justifications. Dans Candide, il dénonce la guerre entre les Abares et les Bulgares, en montrant une réalité horrible, mais surtout absurde. Ainsi l'ironie est une composante essentielle de la stratégie argumentative.


- L’argument d’autorité : on fait référence à une autorité politique, morale, scientifique reconnue et experte. Par exemple : Fumer est dangereux pour la santé, c’est ce que nous démontre le rapport sur la santé des Français rédigé par les professeurs...


- Argument ad hominem : L’argument ad hominem ou argumentum ad hominem est une stratégie qui consiste à opposer à un adversaire ses propres paroles ou ses propres actes. Il s’agit de discréditer la personne plutôt que la position qu’elle défend. L’idéal est bien de montrer la contradiction entre les propos et les agissements. C’est la mise en évidence du « Fais ce que je dis et non pas ce que je fais ».


- l’antiphrase : c’est le procédé essentiel. Il s’agit ici de juger un phénomène à l’inverse de ce qu’on attendrait. Devant les gribouillis d’un apprenti écrivain, le critique va encenser le « caractère admirable » de la production. Comme le compliment est public, forcé par l’exagération et le ton, il ne laisse aucun doute sur les intentions de celui qui le prononce au point...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Convaincre, persuader" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) les anciens ont défini l'éloquence, -le talent de persuader, et (...) ils ont distingué -persuader de -convaincre, le premier de ces mots ajoutant à l'autre l'idée d'un sentiment actif excité dans l'âme de l'auditeur et joint à la conviction., D'ALEMBERT, Mélanges littéraires, Élocution, Oe. compl., t. IV, p. 518.

Ajouté par webmaster

Il est aisé de convaincre un enfant que ce qu'on lui veut enseigner est utile : mais ce n'est rien de le convaincre, si l'on ne sait le persuader. En vain la tranquille raison nous fait approuver ou blâmer; il n'y a que la passion qui nous fasse agir (...), ROUSSEAU, Émile, III.

Ajouté par webmaster

-Convaincre (...) marque un acquiescement de l'esprit produit par des preuves qui forcent de convenir que celui qui parle a raison, et ne laissent rien à objecter. -Persuader (...) exprime un acquiescement de la volonté, gagnée à ce qu'on lui propose, et comme tournée ou convertie., LAFAYE, Dict. des synonymes, Convaincre...

Ajouté par webmaster

Définitions de éloquent, adjectif Flexion m. s. éloquent m. pl. éloquents f. s. éloquente f. pl. éloquentes PhonétiqueAfficher l'API éloquent, éloquente [élòkâ], [élòkât] Étymologie IXe XXIe s. XIIIe Du latin eloquens, ?qui exprime'. Indice de fréquence47 fréquent Parmi les 10 000 mots les plus fréquents. Recherches par critères Définition contient éloquent Rime avec éloquent Qui est capable de convaincre, de persuader par la parole. Un politicien, un vendeur éloquent. Qui sert à convaincre, à persuader. Un discours, un exposé éloquent. PAR EXTENSION ? Qui signifie bien ce qu'il veut signifier; expressif, probant. Des graphiques éloquents. Un silence éloquent. Une mimique éloquente.

Ajouté par webmaster

(...) l'éloquence (...) est étrangère à tout ouvrage où il ne s'agit pas de persuader, mais de convaincre (...), P.-L. COURIER, Éloge de Buffon, Pl., p. 566 ( Éloquence, cit. 7).

Ajouté par webmaster

Je ne tardais pas à sentir que j'avais tort de vouloir convaincre par le raisonnement dans un genre où il ne faut que persuader par le sentiment., BEAUMARCHAIS, -in LAFAYE, Dict. des synonymes, p. 468.

Ajouté par webmaster

L'art de persuader consiste autant en celui d'agréer qu'en celui de convaincre., PASCAL, l'Esprit géométrique, 2.

Ajouté par webmaster

L'art de persuader consiste autant en celui d'agréer qu'en celui de convaincre., PASCAL, De l'esprit géométrique, 2.

Ajouté par webmaster

L'art de persuader consiste autant en celui d'agréer qu'en celui de convaincre. [ De l'esprit géométrique ] Pascal, Blaise

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

Convaincre, persuader

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo