NoCopy.net

Qu'est-ce qu'un corps social ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on penser l'origine de la vie en société ... L'utile, est-ce l'unique lien social ? >>


Partager

Qu'est-ce qu'un corps social ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Qu'est-ce qu'un corps social ?



Publié le : 13/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Qu'est-ce qu'un corps social ?
Zoom

La société n'est pas un organisme, si chacun de ses organes n'en fait qu'à sa tête, mais un ensemble d'organismes indépendants.â–  Avant de tout faire pour conserver le corps social, l'homme fait tout pour conserver son propre corps : plutôt le sacrifier pour soi, que se sacrifier pour lui. Qu'est-ce qu'un corps dont les membres peuvent vivre les uns sans les autres ? Les plébéiens avaient-ils besoin, comme le leur assurait Ménénius Agrippa, des patriciens pour vivre ?2. LA SOCIÉTÉ ORGANIQUEA - L'individu et le corps socialâ–  En apparence, il n'y a d'harmonie qu'autant que les intérêts des hommes se répondent ; hors de cette situation particulière, pas de cohésion sociale, pas de corps social. Le principe de l'individu affronte le principe du corps social.â–  Cependant, l'égoïsme de chacun des membres d'une société n'est-il pas le plus sûr des liens sociaux ? C'est peut-être en effet comprendre la nécessité du corps social, que de faire, à la manière de Mandeville dans sa célèbre fable comparant la société humaine à une ruche, du besoin que chacun a pour lui-même des autres la nécessité pour chacun de servir les autres en pareille mesure.â–  Il apparaît donc nécessaire de distinguer encore deux sens du corps social : société des besoins, liée par la nécessité de l'utile et la liberté du goût, le corps social de l'économie s'oppose au corps politique de l'État, où chaque membre a le devoir de se sacrifier au salut du tout.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Qu'est-ce qu'un corps social ? Corrigé de 1195 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Qu'est-ce qu'un corps social ?" a obtenu la note de :

6.6 / 10

Corrigé consulté par :
  • babouss-222460 (Hors-ligne), le 17/11/2014 à 17H12.
  • m.felag (Hors-ligne), le 29/12/2011 à 29H16.
  • choupinettes (Hors-ligne), le 03/12/2011 à 03H17.
  • Moi20577 (Hors-ligne), le 02/04/2009 à 02H18.
  • Suzy28349 (Hors-ligne), le 02/04/2009 à 02H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Comme il n'y a point ici d'autre volonté de corps qui, résistant à celle du prince, fasse équilibre avec elle, il doit arriver tôt ou tard que le prince opprime enfin le souverain et rompe le traité social., ROUSSEAU, Du contrat social, III, 10.

    Ajouté par webmaster

    Il y a, dans tout corps politique, un -maximum de force qu'il ne saurait passer, et duquel souvent il s'éloigne à force de s'agrandir. Plus le lien social s'étend, plus il se relâche; et en général un petit État est proportionnellement plus fort qu'un grand., ROUSSEAU, Du contrat social, II, IX.

    Ajouté par webmaster

    L'usage social du corps change au cours des siècles; la «gestuelle» se modifie; les expressions physiques, en tant qu'ensembles signifiants (gestes, grimaces, mimiques) se transforment; le corps ne se métamorphose pas., Henri LEFèVRE, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 119 (1968).

    Ajouté par webmaster

    Qu'est-ce donc que le gouvernement? Un corps intermédiaire établi entre les sujets et le souverain pour leur mutuelle correspondance, chargé de l'exécution des lois et du maintien de la liberté tant civile que politique (...) J'appelle (...) -gouvernement ou suprême administration, l'exercice légitime de la puissance exécutive (...), ROUSSEAU, Du contrat social, III, I, Du gouvernement en général (cf. tout le livre III du -Contrat social).

    Ajouté par webmaster

    .1 Il est rare d'ailleurs que le débat s'élève jusqu'au plan social et que le procès de notre système social et moral soit entrepris. Notre théâtre ne va jamais jusqu'à se demander si ce système social et moral ne serait par hasard pas inique. Or je dis que l'état social actuel est inique et bon à détruire., A. ARTAUD, le Théâtre et son double, Ma mise en scène et la métaphysique, Idées/Gallimard, p. 60.

    Ajouté par webmaster

    La force impure (...) selon la définition de Strehlow, celle qui suspend brusquement la vie ou amène la mort de celui en qui elle s'est introduite, n'appartient pas à un clan déterminé, n'est un lien -communiel pour personne, ne préside à la formation d'aucun corps moral doublant à la façon de l'Église ou de la religion officielle le corps social de l'État., Roger CAILLOIS, l'Homme et le Sacré, p. 64 (1939).

    Ajouté par webmaster

    On peut mesurer un corps politique de deux manières, savoir : par l'étendue du territoire, et par le nombre du peuple (...), ROUSSEAU, Du contrat social, II, X.

    Ajouté par webmaster

    à l'instant, au lieu de la personne particulière de chaque contractant, cet acte d'association produit un corps moral et collectif., ROUSSEAU, Du contrat social, I, 6.

    Ajouté par webmaster

    La vie morale, comme celle du corps et de l'esprit, répond à des nécessités différentes et même contradictoires. Émile Durkheim, De la division du travail social

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Qu'est-ce qu'un corps social ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo