LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< En art, tout s'apprend-il ? L'art est-il un langage ? >>


Partager

Créer, est-ce conjurer la mort ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Créer, est-ce conjurer la mort ?



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 30/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Créer, est-ce conjurer la mort ?
Zoom

L’idée de « conjurer la mort « peut sembler un peu naïve ou irréaliste : la mort n’est-elle pas un horizon indépassable et irréductible ? N’est-elle pas ce à quoi l’on ne peut échapper, ce qu’il est précisément impossible de conjurer ?
Pourtant, par sa capacité à créer et les œuvres, qu’elles soient artistiques ou non, qu’il crée de fait, l’homme semble avoir une capacité à « laisser une trace « de son existence après sa mort. Cela amène à poser la question de la définition de l’existence humaine : est-elle uniquement le laps de temps qui s’écoule de la naissance de l’individu à sa mort, ou est-elle aussi la somme de ses actions et de ses créations, la trace qu’il laisse de lui parmi les vivants ? C’est un lieu commun que de dire que Van Gogh ou Mozart sont encore en vie, mais il serait intéressant d’interroger ce lieu commun, pour définir le rapport qu’entretiennent les vivants avec les morts. Car si créer est un moyen de conjurer la mort, il faut définir les conditions sous lesquelles cela est possible, et pour qui cela est réel : est-ce pour le mort, ou pour les vivants qui conservent les créations du mort ?
En fait, ce sujet pose la vaste question des rapports de l’œuvre (artistique ou non) à son créateur et plus précisément à la mort de celui-ci, à sa nature mortelle, qui s’oppose à la nature plus durable de l’œuvre faite de matière non vivante.



Créer, c'est tenter de laisser une marque indélébile de soi dans l'histoire. On peut créer en art, mais procréer, n'est-ce pas aussi créer ? Sur ce dernier point, on peut se référer au Banquet de Platon : Platon développe l'idée que l'amour (éros) est le désir d'immortalité par l'enfantement dans le beau. Cet enfantement, qui est une création, c'est-à-dire le fait de faire passer du non-être à l'être (205b), peut se faire selon le corps (copulation et génération) ou selon l'âme (belles actions, belles poésies, belles connaissances, belles lois, belles éducations.). L'amour est philosophe donc recherche du beau et du bon. Cette recherche est au final une quête d'immortalité. Immortalité à travers la reproduction sexuelle des corps. Immortalité à travers la production spirituelle de l'âme (art, philosophie, science, etc.).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2913 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Créer, est-ce conjurer la mort ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • michalak10 (Hors-ligne), le 13/12/2012 é 13H19.
  • michalak10 (Hors-ligne), le 13/12/2012 é 13H19.
  • michalak10 (Hors-ligne), le 06/12/2012 é 06H21.
  • Duck12 (Hors-ligne), le 11/05/2012 é 11H01.
  • Great62112 (Hors-ligne), le 25/03/2010 é 25H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit