LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il renoncer au certain pour se contenter ... Le bonheur dépend-il du régime politique dans ... >>


Partager

Crise et progrès s'excluent-ils l'un l'autre ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Crise et progrès s'excluent-ils l'un l'autre ?



Publié le : 23/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Crise et progrès s'excluent-ils l'un l'autre ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Crise et progrès s'excluent-ils l'un l'autre ?




Ce qui se fait de grand dans l'histoire se fait grâce aux passions humaines que l'Esprit utilise comme une ruse. Pour saisir le mouvement de l'histoire, il ne faut pas se contenter d'inventorier les faits, il faut parvenir à une certaine hauteur de vue où chaque événement prend son éclairage et sa vérité. Le sens de l'histoire ne tient pas compte des principes de la morale, mais l'histoire se sert des hommes pour traduire dans les faits le progrès de la conscience vers la liberté.Les crises font progresser l'humanité Marx s'inspire de la conception de l'histoire de Hegel, sauf que, pour lui, ce ne sont pas les crises des idées qui font progresser l'histoire, mais celles des rapports économiques. A chaque stade de l'histoire correspond un mode particulier de rapports économiques et sociaux. Lorsqu'un ordre économique ancien est remplacé par un nouveau, il y a une crise (une révolution) qui débouche sur un progrès (l'émancipation des travailleurs). Puisque « la production économique et la structure sociale qui en résulte nécessairement forment, à chaque époque, la base de l'histoire politique et intellectuelle de l'époque », le « Manifeste » affirme que « toute l'histoire a été une histoire de lutte de classes ». Mais la démonstration à laquelle se livre Marx ne s'arrête pas là:  rendant intelligible le passé de l'humanité, elle en annonce également l'inéluctable avenir. En effet, « Cette lutte a actuellement atteint une étape où la classe opprimée et exploitée (le prolétariat) ne peut plus se libérer de la classe qui l'exploite et l'opprime sans libérer en même temps et pour toujours la société entière de l'exploitation, de l'oppression et des luttes de classes. »             Réfutant un certain nombre d'interprétation fautives du Marxisme, Lénine affirme dans «L'Etat & la Révolution » que l'oeuvre de Marx ne saurait se limiter à cette seule découverte de la lutte des classes : l'idée de la « lutte des classes » n'est rien en effet si on ne la combine pas à celle de « dictature du prolétariat ».


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2435 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Crise et progrès s'excluent-ils l'un l'autre ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit