LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< POURQUOI LE PROGRÈS SCIENTIFIQUE N'A-T-IL PAS ... POURQUOI LA PHILOSOPHIE JUGE-T-ELLE PRIMORDIA ... >>


Partager

LA CROYANCE RELIGIEUSE IMPLIQUE-T-ELLE UNE DÉMISSION DE LA RAISON ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : LA CROYANCE RELIGIEUSE IMPLIQUE-T-ELLE UNE DÉMISSION DE LA RAISON ?



Publié le : 13/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

LA CROYANCE RELIGIEUSE IMPLIQUE-T-ELLE UNE DÉMISSION DE LA RAISON ?
Zoom

Si la philosophie se prétend discours rationnel, n'est-il pas un peu surprenant que de nombreux philosophes aient cherché à fonder la foi en prouvant (rationnellement de leur point de vue) l'existence de Dieu? Cela doit nous inviter à ne pas répondre trop schématiquement à la question, en prenant des relations entre croyance et raison une vue plus subtile que celle qui affirme brutalement une opposition définitive entre l'irrationnalité de la croyance et la rationalité. Historiquement, la philosophie ne s'est en effet pas privée de vouloir rationaliser la croyance (pour que cette dernière n'apparaisse pas comme un domaine étranger à la pensée normale ou normée). On peut rappeler quelques exemples célèbres. - Saint Anselme (le titre même de son ouvrage en indique bien le projet: Fides quaerens intellectum) entend prouver que seul celui qui affirme « Dieu existe« est bien du côté de la raison; à l'inverse, celui qui affirmerait Dieu n'existe pas« est un véritable «insensé insensé«: il n'a pas le sens commun, est hors de la raison. - Saint Thomas, avec ses cinq «Voies« vers Dieu qui dérivent de l'argumentation d'Aristote à propos du «premier moteur immobile«, élabore des raisonnements, fondés sur différents concepts philosophiques (moteur, cause efficiente, degré dans l'être, etc.) qui veulent établir que Dieu doit nécessairement être admis pour peu que l'on se préoccupe de la cohérence rationnelle de la pensée. - Descartes lui-même cherche à montrer que l'analyse, toujours rationnelle, du concept de Dieu, oblige à constater qu'il existe nécessairement (argument ontologique). Sans doute tous les philosophes n'ont-ils pas eu cette attitude, mais ces trois cas suffisent à indiquer qu'on a pu concevoir une complémentarité entre raison et croyance. De telles tentatives ont été fortement critiquées - par Hume qui montre, de son point de vue empiriste, que les prétendues preuves de Dieu de la « religion naturelle« (celle qui entend précisément se fonder sur l'exercice de la seule raison, indépendamment de toute vérité révélée) ne constituent en fait que des débordements inacceptables des conditions normales de la pensée rationnelle et de ses concepts.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1766 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "LA CROYANCE RELIGIEUSE IMPLIQUE-T-ELLE UNE DÉMISSION DE LA RAISON ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • ambremelanie-197562 (Hors-ligne), le 22/02/2015 é 22H16.
  • j.l-240025 (Hors-ligne), le 25/05/2014 é 25H15.
  • lauriiiiiiie18 (Hors-ligne), le 05/01/2011 é 05H19.
  • sarah798 (Hors-ligne), le 08/12/2010 é 08H19.
  • Vermont30031 (Hors-ligne), le 02/05/2010 é 02H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit