NoCopy.net

La cruauté : vice ou vertu ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< MACHIAVEL: Des vices utiles et des vertus nui ... La vertu vide. >>
Partager

La cruauté : vice ou vertu ?

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : La cruauté : vice ou vertu ?



Format: Document en format FLASH protégé

La cruauté : vice ou vertu ?
Zoom

On pourrait s'interroger d'où procédait qu'Agathocle et autres semblables, après d'infinies trahisons et cruautés, purent vivre longtemps en sécurité dans leur pays et se défendre des ennemis extérieurs, sans que leurs concitoyens conspirassent contre eux; vu que plusieurs autres n'ont jamais pu se maintenir en leurs États même en temps de paix, sans parler du temps troublé de la guerre. Je crois que cela vient de la cruauté bien ou mal employée. On peut appeler bonne cette cruauté (si l'on peut dire y avoir du bien au mal), laquelle s'exerce seulement une fois, par nécessité de sa sûreté, et puis ne se continue point, mais bien se convertit en profit des sujets le plus qu'on peut. La mauvaise est celle qui du commencement, encore qu'elle soi...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "La cruauté : vice ou vertu ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

L'oeuvre de Balzac plus que toute autre nous montre la prédilection du romancier pour des personnages dévorés par une passion qui devient monstrueuse. Sans doute y-a-t-il dans la Comédie humaine des personnages vertueux; mais le véritable personnage balzacien est celui qu'une passion possède tout entier : l'avarice de Grandet, la soif d'Absolu de Balthazar Claes, la luxure du baron Hulot dans La cousine Bette (et ce dernier roman est d'autant supérieur à la Recherche de l'Absolu que cette passion des sens est plus immorale que celle dont l'esprit du savant est tourmenté), l'ambition de Rastignac, etc.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) la vertu de l'adolescent, c'est la pudeur; et la vertu de l'homme mûr, c'est la justice; et la vertu du vieillard, c'est la sagesse; et je veux que la vertu de chacun ressemble au vice qui lui est propre (...), ALAIN, Propos, 18 nov. 1922, «Les âges et les passions».

Ajouté par webmaster

Le grand vice de la démocratie n'est certainement pas la tyrannie et la cruauté (...) Le véritable vice d'une république civilisée est dans la fable turque du dragon à plusieurs têtes et du dragon à plusieurs queues. La multitude des têtes se nuit, et la multitude des queues obéit à une seule tête qui veut tout dévorer., VOLTAIRE, Dict. philosophique, Démocratie.

Ajouté par webmaster

L'hypocrisie est un hommage que le vice rend à la vertu. La Rochefoucauld, Maximes, 218.

Ajouté par webmaster

L'hypocrisie est un hommage que le vice rend à la vertu., LA ROCHEFOUCAULD, Maximes, p. 218.

Ajouté par webmaster

L'effort est une cruauté, l'existence par l'effort est une cruauté. Sortant de son repos et se distendant jusqu'à l'être, Brahma souffre d'une souffrance qui rend des harmoniques de joie peut-être, mais qui à l'extrémité ultime de la courbe ne s'exprime plus que par un affreux broiement., A. ARTAUD, le Théâtre et son double, Lettres sur la Cruauté, Idées/Gallimard, p. 156-157.

Ajouté par webmaster

J'aime mieux un vice commode Qu'une fatigante vertu., MOLIèRE, Amphitryon, I, 4.

Ajouté par webmaster

J'aime mieux un vice commode Qu'une fatigante vertu., MOLIèRE, Amphitryon, I, 4.

Ajouté par webmaster

Il n'y a point de vice qui n'ait une fausse ressemblance avec quelque vertu (...), LA BRUYèRE, les Caractères, IV.

Ajouté par webmaster

Ainsi, au coeur du vice, la vertu, la vie rangée, ont une odeur de nostalgie., CAMUS, l'Homme révolté, p. 113.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédente

La cruauté : vice ou vertu ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo