NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< N'exprime-t-on que ce dont on est conscient ? L'humanité ne doit-elle parler qu'une seule l ... >>


Partager

Le culte des morts est-il un signe d'humanité ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le culte des morts est-il un signe d'humanité ?



Publié le : 19/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le culte des morts est-il un signe d'humanité ?
Zoom

Le culte des morts est l'ensemble des cérémonies (sépulture, commémoration, etc.) par lesquelles nous honorons nos disparus. C'est la reconnaissance symbolique de notre héritage culturel : le monde dans lequel nous vivons est celui que nous ont préparé nos ancêtres, et ce que nous sommes est en partie dû à eux.
Auguste Comte disait : "L'humanité est faite de plus de morts que de vivants". Tout ce que les morts ont dit, pensé, fait, nous l'avons en héritage.



Cela signifierait que celui qui ne rend pas de culte n'est pas humain, un animal par exemple ou un barbare (ainsi les nazis ont refusé les sépultures aux juifs qu'ils exterminaient dans les camps. N'était-ce pas un signe de leur inhumanité et de leur barbarie ?). Rendre un culte aux morts serait alors témoigner de notre humanité culturelle par opposition à la nature, à l'animalité, à la divinité aussi qui ne meurt pas ; en rendant un culte on commémore et on s'inscrit dans l'histoire, la tradition. Recevoir un culte quand on meurt, c'est d'une certaine manière être reconnu comme homme et comme humain participant de cette histoire et de cet héritage d'humanité. Le culte des morts est aussi un devoir de mémoire d'une certaine manière, un rite qui nous fait homme au sens où l'humanité est culturelle. Donc il y a effectivement quelque chose qui a à voir avec l'idée de signe au sens de signification : on signifie notre appartenance à la communauté humaine. Le culte donne un sens à notre existence. Ce sujet a également un enjeu anthropologique (voir le livre de Louis-Vincent Thomas, Anthropologie de la mort, 1re et 3e parties surtout). Pourtant, l'humanité peut-elle accepter cette forme de superstition, de croyance ?


Première partie : Culte, sacré et interdits

Deuxième partie : La double négation de l'homme selon G. Bataille

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2327 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Le culte des morts est-il un signe d'humanité ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • moham (Hors-ligne), le 10/08/2011 é 10H22.
  • AllureTouii (Hors-ligne), le 04/11/2010 é 04H23.
  • philippe40418 (Hors-ligne), le 18/10/2009 é 18H04.
  • Mathilde37818 (Hors-ligne), le 30/09/2009 é 30H20.
  • Thomas35930 (Hors-ligne), le 30/09/2009 é 30H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit