NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La culture est-elle une garantie contre la vi ... Le mensonge va-t-il contre la morale ? >>


Partager

La culture empêche-t-elle la barbarie ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La culture empêche-t-elle la barbarie ?



Publié le : 26/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

On voit généralement la culture comme ce qui vient adoucir et policer les mœurs humaines et l’éloigner d’une nature frustre, rude et violente. Et pourtant, il suffit d’une simple constatation historique pour mettre à mal cette idée : le XXè siècle, raffiné par sa culture – à la fois d’un point de vue artistique et technique, voire même politique – est également un siècle de grande barbarie. Si on analyse le lien entre culture et barbarie, il est bien sûr souhaitable de montrer comment la première peut mettre un frein à la seconde, mais également impossible de ne pas s’étonner : pourquoi la culture n’empêche-t-elle pas la barbarie ? Dès lors, quel lien unit ces deux notions, est-ce bien un lien d’opposition ?



Or on peut s'opposer à cette conception.     II - Quelle culture, quelle nature ?               1) Deux conceptions de l'état de nature, deux réponses différentes   * Dire que la culture empêche la barbarie, c'est dire que l'homme est naturellement barbare : on comprend alors « culture » également dans son opposition avec « nature ». Ce serait la perspective de Hobbes : à l'état de nature, l'homme est cruel ; la société organise cette cruauté en la rendant moins barbare. * Mais un Rousseau  ne serait pas d'accord avec cette vision : pour lui, l'homme à l'état de nature n'est pas barbare, ne connaît pas l'injustice, la cruauté, le conflit. C'est au contraire la société, donc l'émanation de la culture, qui mène vers la barbarie. * On voit donc que selon la conception que l'on a de l'opposé de la culture, le jugement porté sur cette dernière diffère du tout au tout.               2) Quand la culture mène à la barbarie   * Même en faisant l'économie de ces théories philosophiques, celle de Hobbes et celle de Rousseau, l'étude de l'histoire humaine semble conduire à cette même conclusion : la culture mène à la barbarie. * On peut penser à l'Empire romain, qui poussa la culture jusqu'au raffinement extrême, et jusqu'à la décadence, et dont l'idée est également associée à l'image de Néron mettant le feu à Rome : une culture qui se détruit elle-même par excès de culture et dans la barbarie. * C'est bien cette conception de la culture, qui pousse le raffinement à l'excès, que Rousseau condamne.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2008 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La culture empêche-t-elle la barbarie ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • margot-270370 (Hors-ligne), le 16/01/2016 é 16H12.
  • nicolasbnx-269427 (Hors-ligne), le 03/01/2016 é 03H19.
  • josselinlebg76-26897 (Hors-ligne), le 30/12/2015 é 30H12.
  • minus-266264 (Hors-ligne), le 15/11/2015 é 15H12.
  • titou78610-262858 (Hors-ligne), le 30/10/2015 é 30H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit