NoCopy.net

La culture nous prive-t-elle de liberté ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les États doivent-ils disparaître ? Les formes de l'Etat. >>
Partager

La culture nous prive-t-elle de liberté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La culture nous prive-t-elle de liberté ?



Publié le : 4/11/2009 -Format: Document en format FLASH protégé

	La culture nous prive-t-elle de liberté	?
Zoom
  • culture : En anthropologie, la culture désigne l'ensemble des croyances, connaissances, rites et comportements d'une société donnée. Certains réservent le terme de culture aux productions non matérielles d'une société, préférant parler de civilisation à propos des productions matérielles.
  • liberté : Ce mot, en philosophie a trois sens : 1° Libre arbitre. Pouvoir mystérieux de choisir entre les motifs qui me sollicitent sans être déterminé par aucun d'eux. 2° Liberté de spontanéité. S'oppose non plus au déterminisme mais à la contrainte : état de celui qui agit sans être contraint par une force extérieure. 3° Liberté du sage. État de celui qui est délivré des passions et agit à la lumière de la raison.

L'être humain se caractérise comme capable de raisonner et d'agir selon sa propre volonté, soit être autonome. Cette faculté découle alors d'un apprentissage; passage de la vie nécessaire pour tout homme. Cependant chaque individu appartient à un groupe, à une société qui se caractérise par une culture dont il doit respecter les règles. L'Homme adopte alors des formes de comportements et intellectuels spécifiques à une civilisation, une nation. La culture crée des automatismes du comportement social et de la pensée. Alors la culture prive-t-elle réellement l'Homme de sa liberté ? En effet, la liberté est le symbole d'une personne qui ne subit aucune contrainte, mais c'est aussi le pouvoir d'agir, au sein d'une société organisée, selon sa propre détermination, dans la limite des règles définies. Mais peut-on alors vraiment parler ici de liberté ? La liberté n'est-elle pas une absence des limites ? L'être humain agit selon ses propres actes, il atteint donc au cours de sa vie une indépendance. Par conséquent si l'Homme est contraint à vivre dans une société alors comment la culture pourrait-elle nous empêcher d'agir selon notre propre détermination ? Il s'agit ainsi d'évoquer les points positifs de l'éducation et ses limites.
  




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	La culture nous prive-t-elle de liberté	? Corrigé de 1872 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La culture nous prive-t-elle de liberté ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • loulou03-205244 (Hors-ligne), le 30/09/2014 à 30H08.
  • maellemnr-233944 (Hors-ligne), le 16/09/2014 à 16H18.
  • thuthur08-239170 (Hors-ligne), le 14/05/2014 à 14H17.
  • magalie-236501 (Hors-ligne), le 16/04/2014 à 16H15.
  • ltchounguif-230194 (Hors-ligne), le 07/02/2014 à 07H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Cette aliénation peut s'illustrer à la lumière de F reud . Cette dépendance visà-vis du désir se trouve renforcé par certains désirs refoulés qui guident nos actions de façon cachée et inconsciente. Le barbare, l'inculte est alors esclave de ses désirs, tel un animal incapable de maîtriser ses instincts. T ransition : si donc il apparaît deux libertés, l'une négligeable et aléatoire, l'autre certaine et proprement humaine (et limitée par ce qui constitue la culture), on peut pousser l'idée plus loin en montrant que la culture est condition de la liberté. 3 ) L'homme en tant que corps et esprit est soumis à des contraintes extérieures (attraction universelle, éléments de la nature, phénomènes naturels, etc.). Dès lors, c'est par le savoir et la connaissance scientifique que l'homme peut progressivement échapper aux contraintes matérielles. Nous rejoignons ici la pensée des dialecticiens matérialistes, tels qu' Engels .

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    LA CULTURE ET LA LIBERTÉ "Ce que nous nommons liberté, c'est l'irréductibilité de l'ordre culturel à l'ordre naturel." Sartre, Critique de la raison dialectique, 1960.

    Ajouté par webmaster

    L'expression, introduite et vulgarisée en France par le -Traité de droit international privé de Foelix (1843), est aujourd'hui universellement employée -(...les) trois matières -(du droit international privé) ont un lien commun : les difficultés qu'elles renferment dérivent de la division du monde en États souverains, de structure et de culture différentes, division qu'il faut concilier avec les relations établies entre les peuples (...), P. LEREBOURS-PIGEONNIèRE, Précis de droit international privé, p. 1.

    Ajouté par webmaster

    LA LIBERTÉ ET LE CHOIX "En fait, nous sommes une liberté qui choisit mais nous ne choisissons pas d'être libres nous sommes condamnés à la liberté." Sartre, L'Être et le Néant, 1943.

    Ajouté par webmaster

    « La culture se définit essentiellement par ce qui est partagé et transmis... La culture c'est ce que nous avons en commun avec d'autres. Toute la question est de savoir si cette culture sera la communication de tous ou la complicité de quelques-uns. » (CLAUDE ROY, La main heureuse.)

    Ajouté par webmaster

    (...) sous un ciel toujours nébuleux et privé d'astres, la Terre elle-même eût été pour nous éternellement inintelligible (...) ne connaissant pas le monde, nous n'aurions pu l'asservir (...), Henri POINCARÉ, la Valeur de la science, II, VI.

    Ajouté par webmaster

    (...) les biologistes ont été amenés à rechercher un moyen d'étude de l'organe isolé, de façon à le soustraire à l'influence de l'ensemble. Ce moyen est la culture -in vitro, c'est-à-dire la transplantation de l'organe sur un milieu de culture non vivant. Il devient possible, ainsi, de soumettre l'organe à des facteurs connus, que l'expérimentateur peut appliquer et modifier à sa guise (...) Elle s'applique (...) essentiellement à la culture des organes embryonnaires., Michel SIGOT, la Culture d'organes, p. 9.

    Ajouté par webmaster

    « Le commandement "Aime ton prochain comme toi-même" est la défense la plus forte contre l’agression humaine et un excellent exemple de la démarche non psychologique du sur-moi-de-la-culture. Le commandement est impraticable ; une inflation aussi grandiose de l’amour peut seulement en abaisser la valeur, elle ne peut éliminer la nécessité. La culture néglige tout cela ; elle se contente de rappeler que plus l’obser- vance du précepte est difficile, plus elle est méritoire. Mais celui qui, dans la culture présente, se conforme à un tel précepte ne fait que se désavantager par rapport à celui qui se place au-dessus de lui. Quelle ne doit pas être la violence de cet obstacle à la culture qu’est l’agression, si la défense contre celle-ci peut rendre aussi malheureux que l’agression elle-même ! » FREUD

    Ajouté par webmaster

    En fait, nous sommes une liberté qui choisit, mais nous ne choisissons pas d'être libres: nous sommes condamnés à la liberté. Sartre, Jean-Paul

    Ajouté par webmaster

    En fait, nous sommes une liberté qui choisit, mais nous ne choisissons pas d'être libres: nous sommes condamnés à la liberté. [ ] Sartre, Jean-Paul

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédente

    La culture nous prive-t-elle de liberté ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo