NoCopy.net

La culture n'est-elle qu'une seconde nature ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Y a-t-il de faux désirs ? Parler, est-ce trahir sa pensée ? >>


Partager

La culture n'est-elle qu'une seconde nature ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La culture n'est-elle qu'une seconde nature ?



Publié le : 6/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La culture n'est-elle qu'une seconde nature ?
Zoom

Dès leur mise au point (au néolithique supérieur), l'agriculture et l'élevage, que Lévi-Strauss considère comme les plus importantes révolutions qu'ait connues l'humanité dans son histoire, « obligent » la nature à se plier aux exigences des groupes humains. L'invention de la métallurgie ne se contente pas d'extraire les métaux du sol : elle les transforme, dans un comportement comme extrêmement « violent » par la mentalité « primitive ». Aussi ' a-t-il abondance de mythes, pour « justifier » de telles pratiques, dans la mesure où l'homme pressent que son comportement à l'égard de la nature st celui d'un prédateur (par la chasse), ou d'une grande brutalité, et qu'il pourrait en subir des conséquences négatives.On connaît, à long terme, le résultat de ce travail sur le milieu et sur ses matières premières : les surfaces authentiquement « naturelles » se font près à la surface de la terre, et les paysages dans lesquels nous évoluons résultent de transformations d'origine humaine.[C. Élaboration d'un monde humain]L'homme et le monde ainsi transformés accèdent à une dimension spécifiquement humaine ; en portant partout leurs interventions, les cultures humaines élaborent un univers modifié de fond en comble, qui est celui dont l'homme a besoin pour faire de l'espace dont il peut disposer son « chez soi ». Lorsque Hegel souligne que le travail constitue simultanément une objectivation du subjectif et une subjectivation de l'objectif, il confirme dans son vocabulaire l'acculturation générale de la nature, telle que se référer aujourd'hui à la nature relève d'une sorte d'illusion ou d'aveuglement.  Nature Culture ce qui est inné ce qui est acquis le corps l'esprit pouvoirs du corps tels que ceux que permettent les mains humaines le langage, la politesse, les moeurs, les traditions, les coutumes, les règles sociales etc. besoins fondamentaux : désirs à caractère sociaux : faim, soif, sommeil, sexualité ambition, reconnaissance, pouvoir etc. ce qui est lié à l'évolution biologique ce qui est lié à un héritage culturel Pour obtenir la suite et la fin de ce devoir un second et dernier code PassUp vous est demandé.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La culture n'est-elle qu'une seconde nature ?
Corrigé de 1807 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La culture n'est-elle qu'une seconde nature ? " a obtenu la note de :

10 / 10

Corrigé consulté par :
  • charl-264924 (Hors-ligne), le 19/11/2015 é 19H20.
  • tastycat-265289 (Hors-ligne), le 02/11/2015 é 02H23.
  • nounours-251656 (Hors-ligne), le 07/01/2015 é 07H03.
  • Emma212121-225751 (Hors-ligne), le 19/01/2014 é 19H18.
  • make5010 (Hors-ligne), le 21/03/2012 é 21H08.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La culture n'est-elle qu'une seconde nature ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit