Le cynisme n'est-il que provocation et mépris des usages ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'esprit et la raison sont-ils en adéquation ... L'espérance, l'espoir sont-ils fondés en rais ... >>
Partager

Le cynisme n'est-il que provocation et mépris des usages ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le cynisme n'est-il que provocation et mépris des usages ?



Publié le : 25/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le cynisme n'est-il que provocation et mépris des usages ?
Zoom

  • Cynisme : attitude d'esprit qui pose en principe qu'aucune valeur ne peut légitimement être fondée et que les valeurs ne sont respec-tées dans la pratique que par conformisme et par habitude.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le cynisme n'est-il que provocation et mépris des usages ? Corrigé de 1121 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le cynisme n'est-il que provocation et mépris des usages ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • farnienta (Hors-ligne), le 09/05/2013 à 09H16.
  • azatrahl-200717 (Hors-ligne), le 12/02/2013 à 12H21.
  • Yorick18554 (Hors-ligne), le 04/04/2010 à 04H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    (...) il faut une part de réalisme à toute morale (...) la vertu toute pure est meurtrière; et (...) une part de morale à tout réalisme : le cynisme est meurtrier. C'est pourquoi le verbiage humanitaire n'est pas plus fondé que la provocation cynique., CAMUS, l'Homme révolté, p. 366.

    Ajouté par webmaster

    (...) le préalable de l'indépendance n'est rien d'autre que le refus de toute négociation et la provocation au pire., CAMUS, Actuelles III, p. 211.

    Ajouté par webmaster

    Le mépris, la déconsidération de cet événement -(l'accouchement) qui représente pour la femme le moment d'une épreuve extrême et cruciale de la vie, n'est autre que le mépris de la femme en général., Annie LECLERC, Parole de femme, p. 93.

    Ajouté par webmaster

    Les règles n'existent plus, le bien n'est plus le bien, le mal n'est plus le mal, les usages, les illusions, toutes les vieilles assises sont bouleversées (...), MONTHERLANT, le Songe, VIII, p. 139.

    Ajouté par webmaster

    Ceux qu'on condamne au supplice affectent quelquefois une constance et un mépris de la mort qui n'est en effet que la crainte de l'envisager; de sorte qu'on peut dire que cette constance et ce mépris sont à leur esprit ce que le bandeau est à leurs yeux., LA ROCHEFOUCAULD, Maximes, 21.

    Ajouté par webmaster

    (...) Rauschning dit qu'elle -(la révolution nationale-socialiste allemande) n'est plus libération, justice et essor de l'esprit : elle est «la mort de la liberté, la domination de la violence et l'esclavage de l'esprit». Le fascisme, c'est le mépris, en effet. Inversement, toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme., CAMUS, l'Homme révolté, p. 225.

    Ajouté par webmaster

    Toute la vie anglaise n'est qu'une partie de sport, un fair play qui a ses lois et ses usages chevaleresques, et tout le pays, ratissé, vert, ombragé, gazonneux, n'est qu'un immense terrain de jeux dont les coups de vent, piqués comme des fanions, marquent les limites., B. CENDRARS, Moravagine, -in OE. compl., t. IV, p. 178.

    Ajouté par webmaster

    La plupart des mépris ne valent que des mépris. Mes Pensées Montesquieu, Charles de Secondat, baron de

    Ajouté par webmaster

    Il n'est pas de destin qui ne se surmonte par le mépris., CAMUS, le Mythe de Sisyphe, p. 166.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le cynisme n'est-il que provocation et mépris des usages ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo