NoCopy.net

Dans certaines circonstances, a-t-on le droit de transgresser la loi au nom de la justice ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pourquoi la compréhension de l'histoire ne pe ... Peut-on concilier le pouvoir de l'État et la ... >>


Partager

Dans certaines circonstances, a-t-on le droit de transgresser la loi au nom de la justice ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Dans certaines circonstances, a-t-on le droit de transgresser la loi au nom de la justice ?



Publié le : 13/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Dans certaines circonstances, a-t-on le droit de transgresser la loi au nom de la justice ?
Zoom

De là vient que l'équitable est juste, et qu'il est supérieur à une certaine espèce de juste, non pas supérieur au juste absolu, mais seulement au juste où peut se rencontrer l'erreur due au caractère absolu de la règle. Telle est la nature de l'équitable : c'est d'être un correctif de la loi, là où la loi a manqué de statuer à cause de sa généralité. En fait, la raison pour laquelle tout n'est pas défini par la loi, c'est qu'il y a des cas d'espèce pour lesquels il est impossible de poser une loi, de telle sorte qu'un décret est indispensable. De ce qui est, en effet, indéterminé, la règle aussi est indéterminée, à la façon de la règle de plomb utilisée dans les constructions de Lesbos : de même que la règle épouse les contours de la pierre et n'est pas rigide, ainsi le décret est adapté aux faits. Platon Glaucon: - Écoute ce que je me suis chargé d'exposer d'abord, c'est-à-dire quelle est la nature et l'origine de la justice. On dit que, suivant la nature, commettre l'injustice est un bien, la subir un mal, mais qu'il y a plus de mal à la subir que de bien à la commettre. Aussi quand les hommes se font et subissent mutuellement des injustices et qu'ils en ressentent le plaisir ou le dommage, ceux qui ne peuvent éviter l'un et obtenir l'autre, jugent qu'il est utile de s'entendre les uns les autres pour ne plus commettre ni subir l'injustice. De là prirent naissance les lois et les conventions des hommes entre eux, et les prescriptions de la loi furent appelées légalité et justice. Telle est l'origine et l'essence de la justice. Elle tient le milieu entre le plus grand bien, c'est-à-dire l'impunité dans l'injustice, et le plus grand mal, c'est-à-dire l'impuissance à se venger de l'injustice.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Dans certaines circonstances, a-t-on le droit de transgresser la loi au nom de la justice ? Corrigé de 1240 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dans certaines circonstances, a-t-on le droit de transgresser la loi au nom de la justice ?" a obtenu la note de :

5.4 / 10

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • azerty-234253 (Hors-ligne), le 03/05/2014 é 03H18.
  • Bilal22468 (Hors-ligne), le 12/02/2009 é 12H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Dans certaines circonstances, a-t-on le droit de transgresser la loi au nom de la justice ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit