Dans un entretien accordé au Figaro le 11 mai 1937, Giraudoux déclarait : « J'ai épousseté le buste d'Électre.» Comment comprenez-vous cette formule et qu'en pensez-vous ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< « Le spectacle est la seule forme d'éducatio ... La psychologie doit-elle faire place à la no ... >>
Partager

Dans un entretien accordé au Figaro le 11 mai 1937, Giraudoux déclarait : « J'ai épousseté le buste d'Électre.» Comment comprenez-vous cette formule et qu'en pensez-vous ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Dans un entretien accordé au Figaro le 11 mai 1937, Giraudoux déclarait : « J'ai épousseté le buste d'Électre.» Comment comprenez-vous cette formule et qu'en pensez-vous ?



Publié le : 18/6/2009 -Format: Document en format FLASH protégé

	Dans un entretien accordé au Figaro le 11 mai 1937, Giraudoux déclarait : « J'ai épousseté le buste d'Électre.» Comment comprenez-vous cette formule et qu'en pensez-vous	?
Zoom
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.
  • entretien : Action d'entretenir, de maintenir dans un état constant. - [Spécialement] MÉDECINE : Dose d'entretien : dose de médicament que l'on prend pour maintenir l'effet du traitement, une fois que l'amélioration a été obtenue. Action de maintenir en bon état ; ensemble des moyens nécessaires au maintien (d'une chose) en bon état. - Dépenses d'entretien, frais d'entretien : part d'un budget consacrée à l'entretien. - Service d'entretien : personnes préposées à l'entretien (d'un local, d'un véhicule). - Produits d'entretien : ensemble des produits (détergents, encaustiques, etc.) employés pour le nettoyage domestique, industriel, etc. - [Par extension] Maintien du corps, de l'esprit en bon état. Fait de subvenir aux besoins matériels d'une ou de plusieurs personnes ; ce qui est nécessaire pour subvenir à ces besoins.
  • Giraudoux : Jean Giraudoux (1882-1944). Écrivain français. Ses romans et son théâtre traitent les thèmes classiques dans un style précieux.
  • ÉLECTRE : soeur d'Oreste, complice du meurtre de Clytemnestre, sa mère, et d'Égisthe.

Par cette formule, Giraudoux suggère que, tout en respectant les grandes lignes de la légende, il a rénové le mythe. Son Électre est en effet recréée et placée dans une situation inédite qui conduit à un renouvellement du tragique.

I. Un personnage recréé...

Giraudoux confie à son héroïne une mission nouvelle et il lui donne une complexité accrue.

Une mission nouvelle
Contrairement aux Électre antérieures, l'héroïne de Giraudoux est une jeune fille libre de toute contrainte et sûre de son droit. Elle traque sans relâche le mal et, l'ayant découvert, elle cherche à l'anéantir dans ses sources mêmes. À sa mission traditionnelle, imposée par la légende, de venger son père assassiné, Électre ajoute la tâche de défendre les exigences supérieures de la justice et de la vérité. Sa « patrie » ne se limite plus à Argos, elle s'étend à l'univers. Avec Électre, le drame cesse d'être un drame familial pour devenir un drame collectif.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Dans un entretien accordé au Figaro le 11 mai 1937, Giraudoux déclarait : « J'ai épousseté le buste d'Électre.» Comment comprenez-vous cette formule et qu'en pensez-vous	? Corrigé de 760 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Dans un entretien accordé au Figaro le 11 mai 1937, Giraudoux déclarait : « J'ai épousseté le buste d'Électre.» Comment comprenez-vous cette formule et qu'en pensez-vous ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Les acteurs aveugles (Oreste frappe «enfermant les yeux») s'opposent aux témoins clairvoyants et omniscients (les Euménides, qui miment tout d'avance, le Mendiant, qui devine tout mais veut confirmer ses intuitions de détail, et le jardinier, qui a tout compris, en particulier l'amour de Clytemnestre pour sa fille). Le point de vue d'Électre. Au centre de la toile qui relie les personnages et les mène à leur perte, Électre mène l'enquête et, pendant longtemps, comme tout détective, n'a qu'un savoir et un point de vue partiel. Seuls les personnages périphériques sont en mesure de lui venir en aide : le jardinier qui est hors-jeu (entracte), le Mendiant, qui est dans une situation intermédiaire, puisqu'il est l'équivalent du Chœur antique (mi-homme, mi-dieu d'après les rumeurs), les Euménides, qui appartiennent à la sphère du divin malgré leur apparence mortelle.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

- Monsieur... vraiment... je ne comprends pas... - Vous ne comprenez pas! Vous me la baillez bien bonne. Vous ne comprenez pas! Mais vous devriez comprendre, mon ami., R. QUENEAU, le Vol d'Icare, p. 70.

Ajouté par webmaster

J'ai dans ma poche cette belle médaille que votre ligue distribue pour avertir vos vierges et qui représente l'Allemagne nue enchaînée à un gigantesque phallos coiffé d'un casque de nègre. Général, que pensez-vous de la Honte Noire?, GIRAUDOUX, Siegfried et le Limousin, p. 191.

Ajouté par webmaster

J'ai essayé de prendre le ton le plus enthousiaste possible. - Un truc croustillant, vous comprenez? - Parfaitement. Il fait trop chaud pour discuter. - Pas carrément pornographique, mais leste... un peu cochon... Qu'en dites-vous, Serge?, Patrick MODIANO, les Boulevards de ceinture, p. 116 (1972).

Ajouté par webmaster

.2 Si vous lui demandiez : «Comment allez-vous?» et que ce fût une simple formule, il vous répondait : «Vous êtes bien aimable, bien, je vous remercie.» Mais si, ayant par exemple l'air fatigué, vous lui demandiez avec intérêt : «Comment allez-vous, monsieur le duc?» et qu'il ne voulût pas être désagréable, néanmoins, afin de vous faire renoncer de suite à ce fatal projet des personnalités, il répondait vivement pour brouiller tout de suite les cartes : «Jolie soirée; je suis charmé de vous voir.», PROUST, Jean Santeuil, Pl., p. 708.

Ajouté par webmaster

Le rôle d'un interviewer, c'est de forcer l'intimité; c'est de vous amener à parler de ce dont vous ne parleriez pas de vous-même. Apprendre comment vous vous portez et comportez; comment vous êtes vêtu; comment vous trouvez le moyen de vous nourrir et si vous supportez allégrement les restrictions, voilà ce que le public attend que je lui dise et vous fasse dire., GIDE, Attendu que..., p. 37.

Ajouté par webmaster

- (...) Vous ne pouvez (...) apprendre comment vous devez vivre, qu'en vivant. - Et si je vis mal, en attendant d'avoir décidé comment vivre? - Ceci même vous instruira. Il est bon de suivre sa pente, pourvu que ce soit en montant., GIDE, les Faux-monnayeurs, III, XIV.

Ajouté par webmaster

Donc, je ne vois pas en quoi il y a identité sémantique entre -«underground» et -«contre-culture» ou -«culture parallèle». Il ne peut jamais y avoir identité complète, le terme que vous proposez ne rend -plus compte de ce phénomène social et partant vous dites seulement ce que -vous, vous en pensez, comment -vous, vous voyez l'«underground»., J. KRESS, -in le Nouvel Obs., 31 juil. 1972, p. 6.

Ajouté par webmaster

La formule -n'est-ce pas, qui accompagne les demandes, sollicite le consentement. Tantôt cette formule reste indépendante : -Vous consentez, n'est-ce pas? - N'est-ce pas? -docteur, vous m'aiderez, vous me donnerez bien les moyens de m'échapper? Tantôt elle sert de base à la phrase : N'est-ce pas, -mon ami, que vous viendrez?, F. BRUNOT, la Pensée et la Langue, p. 569.

Ajouté par webmaster

Vous jouez une pièce nouvelle aujourd'hui? - Oui, Monsieur. N'oubliez pas... - C'est le Roi qui vous la fait faire? - Oui, Monsieur. De grâce, songez... - Comment l'appelez-vous? - Oui, Monsieur. - Je vous demande comment vous la nommez. - Ah, ma foi, je ne sais... - Comment serez-vous habillés? - Comme vous voyez. Je vous prie... - Quand commencerez-vous? - Quand le Roi sera venu. Au diantre le questionneur!, MOLIèRE, l'Impromptu de Versailles, 2.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Dans un entretien accordé au Figaro le 11 mai 1937, Giraudoux déclarait : « J'ai épousseté le buste d'Électre.» Comment comprenez-vous cette formule et qu'en pensez-vous ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo