NoCopy.net

Dans quelle mesure pourriez-vous accepter et dans quel sens jugeriez-vous bon de modifier ces paroles de Sartre évoquant la comédie de Molière ? « ...C'est l'élite tout entière qui opère, au nom de sa morale, les nettoyages et les purges nécessaires à sa santé; ce n'est jamais d'un point de vue extérieur à la classe dirigeante qu'on moque les Marquis ridicules ou les Plaideurs ou les Précieuses; il s'agit toujours de ces originaux inassimilables par une société policée et qui vivent en marge de la vie collective. « ... Cette satire interne... traduit l'action répressive que la collectivité exerce sur le faible, le malade, l'inadapté; c'est le rire impitoyable d'une bande de gamins devant les maladresses de leur souffre-douleur. » (J.-P. Sartre, Situations II, Qu'est-ce que la littérature?)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< « Le personnage doit posséder un caractère, u ... Vous direz ce que signifie ce mot de Paul Val ... >>
Partager

Dans quelle mesure pourriez-vous accepter et dans quel sens jugeriez-vous bon de modifier ces paroles de Sartre évoquant la comédie de Molière ? « ...C'est l'élite tout entière qui opère, au nom de sa morale, les nettoyages et les purges nécessaires à sa santé; ce n'est jamais d'un point de vue extérieur à la classe dirigeante qu'on moque les Marquis ridicules ou les Plaideurs ou les Précieuses; il s'agit toujours de ces originaux inassimilables par une société policée et qui vivent en marge de la vie collective. « ... Cette satire interne... traduit l'action répressive que la collectivité exerce sur le faible, le malade, l'inadapté; c'est le rire impitoyable d'une bande de gamins devant les maladresses de leur souffre-douleur. » (J.-P. Sartre, Situations II, Qu'est-ce que la littérature?)

Littérature

Aperçu du corrigé : Dans quelle mesure pourriez-vous accepter et dans quel sens jugeriez-vous bon de modifier ces paroles de Sartre évoquant la comédie de Molière ? « ...C'est l'élite tout entière qui opère, au nom de sa morale, les nettoyages et les purges nécessaires à sa santé; ce n'est jamais d'un point de vue extérieur à la classe dirigeante qu'on moque les Marquis ridicules ou les Plaideurs ou les Précieuses; il s'agit toujours de ces originaux inassimilables par une société policée et qui vivent en marge de la vie collective. « ... Cette satire interne... traduit l'action répressive que la collectivité exerce sur le faible, le malade, l'inadapté; c'est le rire impitoyable d'une bande de gamins devant les maladresses de leur souffre-douleur. » (J.-P. Sartre, Situations II, Qu'est-ce que la littérature?)



document rémunéré

Document transmis par : Fred49548


Publié le : 3/3/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

Dans quelle mesure pourriez-vous accepter et dans quel sens jugeriez-vous bon de modifier ces paroles de Sartre évoquant la comédie de Molière ?    « ...C'est l'élite tout entière qui opère, au nom de sa morale, les nettoyages et les purges nécessaires à sa santé; ce n'est jamais d'un point de vue extérieur à la classe dirigeante qu'on moque les Marquis ridicules ou les Plaideurs ou les Précieuses; il s'agit toujours de ces originaux inassimilables par une société policée et qui vivent en marge de la vie collective.    « ... Cette satire interne... traduit l'action répressive que la collectivité exerce sur le faible, le malade, l'inadapté; c'est le rire impitoyable d'une bande de gamins devant les maladresses de leur souffre-douleur. »    (J.-P. Sartre, Situations II, Qu'est-ce que la littérature?)
Zoom
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.
  • sens : Du latin sensus, organe des sens, façon de sentir ou de penser . (a) Faculté d'éprouver des sensations d'un certain ordre (exemple : le sens du toucher). (b) Intelligence intuitive ou immédiate (exemple : le sens du commerce). (c) Intention de celui qui parle ou agit, signification des mots qu'on emploie. (d) Direction ou orientation d'un mouvement. (e) Bon sens : faculté de bien juger, de distinguer le vrai d'avec le faux (synonyme de raison chez Descartes). (f) Sens commun : ensemble d'opinions et de jugements reçus dans un milieu déterminé.
  • parole : Mot ou ensemble de mots servant à exprimer la pensée.
  • sartre : L'homme se définit par ses actions et son existence (existentialisme). Dans un monde sans Dieu et qui n'a aucun sens, il est seul et condamné à être libre. Mais il est donc pleinement responsable et il doit assumer ses actes par l'engagement politique.
  • comédie : La comédie, parce qu'elle fait rire des défauts des hommes "ordinaires", passe au XVIIe siècle pour un genre mineur en comparaison avec la tragédie qui représente les actes sublimes des héros mythologiques ou des personnages illustres reconnus par l'Histoire.
  • Molière : Le plus grand auteur dramatique français, comédien, chef de troupe, auteur de nombreuses comédies, en vers ou en prose, qui vont de la farce à la comédie de mœurs et aux grandes comédies qui mettent en cause les abus de son temps. • Quelques œuvres à connaître: Les Précieuses ridicules (1659); L'École des femmes (1622); Don Juan (1665); Tartuffe (1669); Les Fourberies de Scapin (1671); Les Femmes savantes (1672); Le Malade imaginaire (1673).
  • tout : La totalité sans exception.
  • morale : Ensemble des règles de conduite -concernant les actions permises ou défendues- tenues pour universellement et inconditionnellement valables.
  • nécessaire : * Est nécessaire ce qui ne peut pas ne pas être, ou être autrement. S'oppose à contingent. * Sur le plan logique, est nécessaire ce qui est universellement vrai, sans remise en cause possible.
  • toujours : A tout moment, à toute époque ; éternellement, perpétuellement.
  • société de consommation : Société dont le principe économique repose non sur la possibilité pour tous de consommer le nécessaire, mais sur la continuelle et artificielle création de nouveaux besoins.
  • satire : Du latin sa tira, "mélange, macédoine". Par métaphore, le mot désigne un écrit en vers qui se caractérise par la variété des tons et la licence d'inspiration. Progressivement, la ,satire s'orientera dans la direction de la critique de moeurs.
  • action : On peut dégager plusieurs acceptions de ce terme. 1/ L'action est tout d'abord une opération d'un être considérée comme produite par cet être lui-même et non par une cause extérieure. L'action est celle du sujet qui agit. 2/ L'action c'est aussi l'effort, le travail, l'activité non plus comme processus opératoire à proprement parler mais comme se distinguant du repos et de l'inactivité. 3/ L'action se pense aussi directement dans son opposition à l'intelligence, la réflexion et la pensée : c'est la spontanéïté des êtres vivants, et plus précisément de l'homme considérée comme se distinguant de la représentation. NB :Nous ne prenons volontairement pas en considération l'action au sens d'influence d'un corps sur un autre. (Exemple : On parle à ce titre d'action de l'acide chlorydrique sur les métaux) En effet notre interrogation portant sur le lien « action » / « réflexion », cette acception ne nous semble pas prioritaire.
  • collectivité : SOCIOLOGIE : Ensemble d'individus menant une vie commune ou ayant un but commun. - [Absolument, Courant] La collectivité : l'ensemble des individus d'une société. INSTITUTIONS, DROIT ADMINISTRATIF : - Collectivité locale : circonscription administrative dotée de la personnalité morale. ÉCONOMIE : - [Rare] Possession en commun.
  • faible : 1. — En gén. l'opposition fort/faible sert à désigner une différence de degré dans la qualité ou la détermination : raisonnement faible (c.-à-d. peu concluant) ; en psychol. de la forme, forme faible (c.-à-d. peu structurée, opposée à prégnante) ; au sens vulg., une théorie faible est une théorie peu convaincante. 2. — Pour NIETZSCHE, l'opposition fort/faible désigne une opposition fondamentale entre deux types d'homme (les maîtres et les esclaves), entre deux qualités d'être (l'action et la réaction) : morale des faibles, SYN. de morale du ressentiment.
  • littérature : Le mot litteratura en latin signifie "écriture". Aujourd'hui, la littérature ne renvoie pas à une simple pratique de l'écriture, elle se découvre dans le souci d'écrire singulièrement.


 
 Le sujet porte sur Molière (bien que « les Plaideurs », dans le texte de M. Jean-Paul Sartre, montre que celui-ci pense à la comédie du XVIIe siècle en général). On vous invite à une discussion : dans quelle mesure pourriez-vous accepter? c'est-à-dire le jugement, en fait, vous paraît-il vrai? dans quel sens jugeriez-vous bon de modifier? c'est-à-dire le jugement vous paraît-il complet? ne faut-il pas l'élargir, le dépasser?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Dans quelle mesure pourriez-vous accepter et dans quel sens jugeriez-vous bon de modifier ces paroles de Sartre évoquant la comédie de Molière ?    « ...C'est l'élite tout entière qui opère, au nom de sa morale, les nettoyages et les purges nécessaires à sa santé; ce n'est jamais d'un point de vue extérieur à la classe dirigeante qu'on moque les Marquis ridicules ou les Plaideurs ou les Précieuses; il s'agit toujours de ces originaux inassimilables par une société policée et qui vivent en marge de la vie collective.    « ... Cette satire interne... traduit l'action répressive que la collectivité exerce sur le faible, le malade, l'inadapté; c'est le rire impitoyable d'une bande de gamins devant les maladresses de leur souffre-douleur. »    (J.-P. Sartre, Situations II, Qu'est-ce que la littérature?) Corrigé de 1217 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dans quelle mesure pourriez-vous accepter et dans quel sens jugeriez-vous bon de modifier ces paroles de Sartre évoquant la comédie de Molière ? « ...C'est l'élite tout entière qui opère, au nom de sa morale, les nettoyages et les purges nécessaires à sa santé; ce n'est jamais d'un point de vue extérieur à la classe dirigeante qu'on moque les Marquis ridicules ou les Plaideurs ou les Précieuses; il s'agit toujours de ces originaux inassimilables par une société policée et qui vivent en marge de la vie collective. « ... Cette satire interne... traduit l'action répressive que la collectivité exerce sur le faible, le malade, l'inadapté; c'est le rire impitoyable d'une bande de gamins devant les maladresses de leur souffre-douleur. » (J.-P. Sartre, Situations II, Qu'est-ce que la littérature?)" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Ce qui intéresse Électre, ce n'est rien moins que la dignité humaine («quand le crime atteint à la dignité humaine, infeste un peuple et pourrit sa loyauté, il n'est pas de pardon», Électre, II, 8). En cela Giraudoux préfigure de façon étonnante la notion de «crime contre l'humanité» et son caractère imprescriptible, tel qu'il sera défini en 1947 par le tribunal de Nuremberg. C e débat moral devient plus général encore dans A ntigone d'A nouilh. C e que C réon représente à Antigone c'est la nécessité de vivre, l'instinct («Pour dire oui, il faut suer et retrousser ses manches, empoigner la vie à pleines mains et s'en mettre jusqu'au coude») et le bonheur. Mais le bonheur n'est rien pour A ntigone, si c'est au prix du mensonge ou du crime. 2.2. Une réflexion sur l'Histoire De même, La guerre de Troie n'aura pas lieu nous propose, au-delà du débat sur la guerre, une réflexion sur la notion de causalité en histoire.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) ces originaux inassimilables par une société policée et qui vivent en marge de la vie collective., SARTRE, Situations II, p. 140.

Ajouté par webmaster

(...) l'action répressive que la collectivité exerce sur le faible, le malade, l'inadapté (...), SARTRE, Situations II, p. 141.

Ajouté par webmaster

Incapable de supporter cette dure vérité : «Je suis un enfant faible et veule, lâche devant mes passions», il a voulu se voir comme un produit typique d'une société tout entière pourrie., SARTRE, Situations III, p. 59.

Ajouté par webmaster

-(cette comédie) se tient partout dans les bornes de la satire honnête et permise (...), MOLIèRE, les Précieuses ridicules, Préface.

Ajouté par webmaster

Le déterminisme du roman naturaliste écrase la vie, remplace l'action humaine par des mécanismes à sens unique. Il n'a guère qu'un sujet : la lente désagrégation d'un homme, d'une entreprise, d'une famille, d'une société (...), SARTRE, Situations II, p. 172.

Ajouté par webmaster

Ce qu'il -(Ponge) reproche au mot, c'est de coller trop exactement à sa signification la plus banale, d'être à la fois exact et pauvre. Mais en y regardant mieux, il y distingue des boursouflures, des décollements, des sens adventices, toute une dimension secrète et inutile, faite de son histoire (...) et des maladresses de ceux qui en ont usé. N'y a-t-il pas dans cette profondeur ignorée les éléments d'un rajeunissement des termes!, SARTRE, Situations I, p. 251.

Ajouté par webmaster

(...) dans la «littérature engagée», l'-engagement ne doit, en aucun cas, faire oublier la -littérature (...) notre préoccupation doit être de servir la littérature en lui infusant un sang nouveau, tout autant que de servir la collectivité en essayant de lui donner la littérature qui lui convient., SARTRE, Situations II, p. 30.

Ajouté par webmaster

Le ressort de toute dialectique, c'est l'idée de totalité : les phénomènes n'y sont jamais des apparitions isolées; lorsqu'ils se produisent ensemble, c'est toujours dans l'unité supérieure d'un tout et ils sont liés entre eux par des rapports internes, c'est-à-dire que la présence de l'un modifie l'autre dans sa nature profonde., SARTRE, Situations III, p. 145.

Ajouté par webmaster

Vous pouvez imaginer quelle douleur et quel agrément pour un commerce rempli de toute l'amitié et de toute la confiance possible (...) Ajoutez-y la circonstance de leur mauvaise santé, qui les rendait nécessaires l'un à l'autre., MËmËe DE SÉVIGNÉ, 797, 5 avril 1680.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Dans quelle mesure pourriez-vous accepter et dans quel sens jugeriez-vous bon de modifier ces paroles de Sartre évoquant la comédie de Molière ? « ...C'est l'élite tout entière qui opère, au nom de sa morale, les nettoyages et les purges nécessaires à sa santé; ce n'est jamais d'un point de vue extérieur à la classe dirigeante qu'on moque les Marquis ridicules ou les Plaideurs ou les Précieuses; il s'agit toujours de ces originaux inassimilables par une société policée et qui vivent en marge de la vie collective. « ... Cette satire interne... traduit l'action répressive que la collectivité exerce sur le faible, le malade, l'inadapté; c'est le rire impitoyable d'une bande de gamins devant les maladresses de leur souffre-douleur. » (J.-P. Sartre, Situations II, Qu'est-ce que la littérature?)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature